Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Vincent Ganne : Les taux d'intérêt peuvent-ils baisser davantage ?

mercredi 3 juillet 2019 à 17h12
Vincent Ganne

Vincent Ganne Business Development Manager chez Tradingview France

Stratégiste de marché, analyse technique des marchés financiers, formateur, intervenant sur BFM Business.
Diplômé d’Audencia Nantes, l’école supérieure de commerce de Nantes, et du diplôme international d’analyse technique des marchés financiers (CFTe 2). Approche globale des …

(BFM Bourse) - Les taux d’intérêt du marché ont engagé une tendance baissière appuyée depuis le début de l’année 2018, ceux des Etats souverains naturellement mais aussi ceux des entreprises et des consommateurs.

Trois phénomènes sont en train de prendre de l’ampleur :

1) Certains taux d’intérêt s’enfoncent en territoire négatifs (concrètement, l’emprunteur est rémunéré pour lever des fonds) ;

2) La courbe des taux d’intérêt du marché (la distribution des taux selon le facteur temps) s’aplatit ;

3) Une partie de la courbe des taux s’inverse pour certaines grandes économies, le niveau des taux à long terme basculant sous celui des taux courts et parfois sous le taux d’intérêt directeur de la Banque Centrale concernée.

Ces phénomènes peuvent-ils se développer davantage ? Il y a un certain nombre de remarques et facteurs qui plaident pour une installation durable des taux bas et négatifs. Cela va continuer de représenter un arbitrage favorable pour le crédit - tant pour l’emprunteur que pour l’acheteur d’obligations.

Revenons tout d’abord sur une illustration, celle de la courbe des taux d’intérêt de l’Etat français.

Taux d’intérêt à 10 ans de la France – graphique TradingView

Source du graphique : TradingView

A l’heure actuelle, la courbe des taux d’intérêt du Trésor public français est négative jusqu’à la maturité dix ans ! Le rendement obligataire à cette échéance restant LE proxy le plus suivi pour les comparaisons internationales. Le rendement de la dette français suit la même allure que le rendement de la dette allemande, qui offre maintenant un taux d’intérêt négatif (-0,31%) pour la maturité dix ans. Rappelons que le taux d’intérêt directeur de la Banque Centrale Européenne (BCE) est égal à 0.

Aux Etats-Unis, le rendement obligataire à dix ans est aussi inférieur au taux d’intérêt des fed funds.

Remarque 1 : Les grandes Banques Centrales ont bien confirmé leur intention de maintenir leur politique monétaire très accommodante. La BCE de Mario Draghi n’exclut pas un taux de refinancement négatif. Quant au taux d’intérêt des fed funds, le cycle haussier depuis 2015 donne maintenant une marge de manœuvre pour baisser les taux.

Remarque 2 : Face au risque qui continue de peser sur le commerce international, auxquels s’ajoutent les risques géopolitiques, les contrats de taux (obligations) continuent d’attirer les capitaux (hausse des prix) : c’est un facteur de baisse des taux d’intérêt.

©2019 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+281.20 % vs +11.99 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat