ZCCM

MLZAM - ZM0000000037 SRD PEA PEA-PME
1.100 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris

Supprimer Lungu le seul moyen de sauver l’économie :

28/08/2020 par w@z@06 2
Supprimer Lungu le seul moyen de sauver l’économie - HH

Le président de l’UPND, Hakainde Hichilema, affirme que la destitution du président Edgar Lungu est le seul moyen de relancer l’économie zambienne parce qu’il a été un désastre.

Et Hichilema affirme que l’acquittement du ministre de la Santé, le Dr Chitalu Chilufya, est un signe que le PF a continué à se moquer et à intimider les autorités judiciaires et policières.

Commentant les remarques du président Lungu selon lesquelles il prendrait désormais en charge l’économie parce qu’elle fermait dans certains secteurs, Hichilema a fait valoir que la suppression de ce dernier serait la première étape pour relancer l’économie.

« Maintenant, il a huit mois à faire, quelle économie peut-il courir en huit mois? Il a été un désastre pour les dirigeants de ce pays, d’où l’effondrement de l’économie du pays. Il n’a pas la capacité de diriger une économie, il le sait. Suis-je celui qui l’accuse ? Non, qui a dit ça ? Lui-même. Donc, convenons tous qu’il y a un échec sous sa direction, un désastre sous sa direction; la corruption a augmenté, la dette a augmenté, rien ne fonctionne », a déclaré Hichilema.

« En tant que Zambiens, emballons ce débat parce que nous avons débattu de la question de savoir si le PF dirigera mieux l’économie ou améliorera l’économie. La prochaine question est de savoir quelle partie est l’alternative? C’est l’UPND. Nous devons régler le débat, plus d’arguments, y compris lui où Lungu siège, il sait que l’UPND est une alternative supérieure à lui en termes de gestion du pays. C’est une autre fois pour nous de travailler ensemble pour aider ce pays, pour récupérer ce pays par la confession de M. Lungu de l’effondrement total où il est maintenant.

Hichilema s’est demandé comment le président Lungu pouvait redresser une économie qu’il n’avait pas réussi à diriger depuis qu’il a pris ses fonctions.

« On a dit tout d’un temps qu’il admet que l’économie est en mauvais état, que l’économie s’est tellement détériorée. Donc, il n’y a pas d’argument à ce sujet. Je pense qu’avant, le PF prétendait que l’économie se portait bien, qu’il n’y avait pas d’économie qui se porte bien, que tout était en baisse, que la croissance était en baisse. Lorsqu’il a hérité de cette économie, il a constaté qu’elle augmentait de 6 % en 2019, elle était tombée à 1,9 %. Fin d’année, nous allons être dans une grave récession, la première en plus de 20 ans, la croissance sera négative. Il reconnaît donc que c’est une bonne nouvelle », a déclaré Hichilema.

« La question est qu’il dit qu’il va maintenant prendre en charge l’économie, de sorte que la deuxième reconnaissance de cette déclaration est qu’il n’a jamais dirigé l’économie à partir du jour où il a pris le relais. Qu’est-ce qu’il fait depuis sept ans ? Qu’est-ce qu’il a fait ? Il a joué, son gouvernement s’est livré à la corruption; acheter des appels d’offres coûteux, s’acheter un jet de 65 millions de dollars qui n’est conduit que par des gens extrêmement riches. Il a dépensé l’argent des contribuables au détriment du maintien des enfants à l’école, au détriment de la création d’emplois pour les jeunes.

Et Hichilema a dit que l’acquittement du Dr Chilufya n’était pas une surprise.

« Sur l’acquittement de Chitalu Chilufya, tout le monde savait qu’il allait arriver, qu’il allait être acquitté. Il n’a jamais respecté les tribunaux, il est allé avec une horde de jeunes et a repris le complexe de la cour des magistrats. Un ministre dans le gouvernement de l’UPND, peut-il faire une chose comme ça? non! Mais dans le PF, sous M. Lungu, oui, vous pouvez le faire parce que les oiseaux des mêmes plumes affluent ensemble », a déclaré Hichilema.

« On s’attendait donc à ce qu’il ait démissionné pendant le processus de poursuite pour rendre un jugement équitable, pour permettre au pouvoir judiciaire, au juge du magistrat et au système judiciaire de fonctionner de façon indépendante, cela ne s’est pas produit. Il y avait donc en fait un comportement intimidant qui a été montré qui a enlevé la liberté de la cour de statuer équitablement. S’il n’aurait pas dû démissionner, il aurait dû être renvoyé, il aurait dû être au moins suspendu et cela se produira dans le gouvernement UPND.nVous passez par un processus judiciaire après les enquêtes, pas avant que vous ayez à prendre un congé de bureau si vous ne le faites pas, vous serez suspendu pour permettre cette arbitrage équitable.

Il a déclaré que le président Lungu avait menacé la justice lorsqu’il avait été accusé d’être à sa suite.

« . Lungu lui-même a envoyé un message aux institutions de surveillance et indirectement à la magistrature en les menaçant quand il a annoncé sur la Copperbelt qu’il est conscient que l’ACC était contre lui, ils allaient pour lui, ils poursuivaient son peuple sélectivement, y compris Chilufya Chitalu. Quel message cela a-t-il envoyé à la magistrature et à la Commission anticorruption? Il a envoyé un message qui arrête ce que vous faites, arrête de poursuivre mon peuple, parce que je ne veux pas que vous me pouriez poursuivre, est-il au-dessus de la loi ? Non, pourquoi a-t-il fait ça ? Les oiseaux des mêmes plumes s’rassemblent », dit-il.

Hichilema a déclaré PF avait moqué et détruit la magistrature avec leur intimidation continue.

« Ils ont donc détruit le pouvoir judiciaire. Ils se moquent de la magistrature, ils l’ont détruite ! Nous devrons le reconstruire lorsque nous entrerons en fonction, grâce à la volonté de Dieu du peuple zambien. Donc tout est cassé sous PF. Il n’y a pas d’État de droit. Donc, c’est une farce, maintenant nolle prosequi, si ce n’est l’intimidation à la magistrature, physique comme vous l’avez vu quand Chilufya était là ou une menace voilée par M. Lungu lui-même », a déclaré Hichilema.

« Je plains la Commission anti-corruption, je plains la police, je plains le Centre de renseignement financier comme vous le savez quand ils produisent leurs rapports, celui qui aurait dû recevoir le rapport avec les deux bras l’appelle nfwiti nfwiti (sorcellerie). Donc, il n’y a pas de volonté politique de lutter contre la corruption, nous sommes seuls, c’est le problème, c’est le défi que nous avons et qui peut aussi être traité par un changement de gouvernement, pour remplacer le défunt PF, l’équipe des propriétaires absents PF avec la direction responsable de l’UPND. Un leadership qui respectera la primauté du droit. Les Zambiens gardent vos espoirs élevés, l’aide est en route, l’ordre est à venir.
TradingSat
Portefeuille Trading
+331.80 % vs -4.86 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat