ZCCM

MLZAM - ZM0000000037 SRD PEA PEA-PME
1.100 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris

Privatisation de ZAFFICO, GRZ aux abois :

13/04/2019 par w@z@06 1
La Société zambienne des forêts et des industries forestières (ZAFFICO) a déclaré son intention de s'inscrire à la Bourse de valeurs de Lusaka (LuSE) en 2018.
Cette décision faisait suite à la directive du président Edgar Lungu de placer les entreprises d'État à la cote d'une bourse.
Conformément à cette directive, ZAFFICO et la Société zambienne d'assurance d'assurance (ZSIC) Life Limited ont été affectées à l'inscription, comme annoncé dans le budget 2019. Cela concordait également avec le discours sur le budget de 2018, qui soulignait la nécessité d'utiliser le marché boursier comme une option possible pour les entreprises d'État nécessitant une capitalisation.
De plus, la ministre des Finances, Margaret Mwanakatwe, a informé le Parlement que les actions seraient admises à la bourse dès que toutes les procédures pertinentes seraient achevées avec la Société de développement industriel (IDC).
ZAFFICO aurait diversifié son portefeuille d'activités en faisant l'acquisition de Kawambwa Tea Estate en 2016 et aurait également étendu ses activités à la culture de la noix de cajou dans la province de l'Ouest. Compte tenu de son entrée dans les eaux inexplorées, la société a maintenant besoin de nouveaux capitaux pour soutenir son expansion.
Les autorités ont estimé qu'une levée de fonds par le biais d'une offre publique initiale sur le LuSE serait l'idéal en tant que forme de financement à terme relativement moins chère.
L'IDC a proposé de détenir 60% du capital, tandis que 5% seraient offerts aux employés de ZAFFICO et 45% au grand public.
Les autorités ont apparemment préféré inscrire ZAFICCO sur la LuSE car les sources de capital traditionnelles sont très coûteuses en Zambie. Par exemple, les taux d’intérêt des banques commerciales et autres établissements de crédit en vigueur dépassent en moyenne 25%, bien au-dessus des autres pays de la région, comme l’Afrique du Sud, à environ 11%.
De plus, la cotation en bourse de ZAFFICO le rendra susceptible de divulgation publique, rendant ainsi les informations de la société facilement accessibles au grand public. La divulgation publique sera rendue possible par la publication des états financiers vérifiés, l’annonce des dividendes et la tenue des assemblées générales annuelles requises des sociétés cotées.
Le niveau supplémentaire de responsabilité et de transparence résultant de la cotation peut également inciter la société à améliorer ses performances, ce qui à son tour est susceptible de générer des rendements pour les actionnaires. De plus, la performance des sociétés cotées en bourse est surveillée de près, car les actionnaires installent un conseil d'administration qui, à son tour, installe une équipe de direction professionnelle. Grâce à cette structure de gouvernance d'entreprise, la direction de ZAFFICO serait empêchée de fonctionner contrairement aux souhaits des actionnaires.
En outre, l’inscription de ZAFFICO donnera aux citoyens la possibilité de devenir copropriétaire de l’actif et d’en tirer des dividendes. La copropriété, qui découle de la participation à la LuSE et de la détention d’actions, est cruciale pour l’autonomisation des citoyens, leur valorisation et la croissance de la population de la classe moyenne.
Il est également important de réaliser que ZAFFICO ne sera pas la première entreprise publique à être cotée en bourse. D'autres entreprises d'État telles que ZANACO et ZCCM-IH ont été inscrites à la cote de la LuSE. Par exemple, en 2008, ZANACO s'est introduite en bourse avec 49% du capital acquis par Rabobank (Pays-Bas), ce qui a été suivi d'une amélioration financière en 2010, le gouvernement ayant reçu un chèque de dividendes d'un montant de K 8 millions. Les dividendes ont continué à ce jour, la société réalisant des bénéfices. Pour l'exercice 2017, la banque a enregistré un bénéfice net de plus de 114 millions de K€.
De même, ZCCM-IH, inscrite en 2002 sur la LuSE, a commencé à déclarer des dividendes en 2014 à ses actionnaires. Pour l'exercice 2017, ZCCM-IH a versé des dividendes s'élevant à 135 000 000 K €, dont le gouvernement, par l'intermédiaire de l'IDC, a reçu un chèque de 81,4 000 000 K €.
L'inscription de ZAFFICO, qui a la capacité de mobiliser ses propres ressources et de fonctionner de manière rentable plutôt que de dépendre de subventions du gouvernement, devient très importante, en particulier lorsque le gouvernement met en œuvre des mesures d'austérité pour améliorer sa situation budgétaire. En fait, les entreprises parapubliques qui peuvent s’inscrire avec succès en bourse devraient le faire et alléger le fardeau fiscal du gouvernement.
Par conséquent, le mouvement de ZAFFICO d’inscrire sur LuSE en vaut la peine et devrait être soutenu. Cette décision permettra non seulement à ZAFFICO de collecter des fonds de capitalisation à moindre coût, mais contribuera également à approfondir les titres peu profonds et à soulager le Trésor de la nécessité de continuer à recapitaliser l'entreprise.
TradingSat
Portefeuille Trading
+288.80 % vs +12.05 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat