ZCCM

MLZAM - ZM0000000037 SRD PEA PEA-PME
1.100 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris

Le bras de fer a commencé :

07/01/2019 par w@z@06 1
La filiale de Vedanta Resources, Konkola Copper Mines, a suspendu les opérations d’exploitation à sa mine Nchanga, suite à l’introduction d’un droit d’importation sur les concentrés de cuivre, apprend-on de Reuters.
Dans une note aux employés, la compagnie a indiqué que l’exploitation serait suspendue à partir du 4 janvier alors qu’elle a réduit les opérations à sa fonderie.
« L'introduction d'un droit à l'importation de 5 % sur les concentrés a rendu la fusion de concentrés importés non viable sur le plan commercial », a déclaré la société, ajoutant qu’elle doit importer des concentrés pour répondre à ses exigences de traitement.
La Chambre des mines de la Zambie a déclaré, le mois dernier, que les sociétés minières pourraient licencier plus de 21 000 travailleurs, en raison des nouvelles réformes minières.
07/01/2019 par w@z@06 1
La compagnie canadienne First Quantum Minerals a déclaré en fin de semaine dernière, qu'elle licencierait 2 500 employés sur ses mines zambiennes, en raison des augmentations de taxes minières prévues par le pays.
Selon les détails rapportés par Reuters, 1 250 travailleurs perdront leurs emplois à la mine Sentinel, à Kalumbila et 1 250 à la mine Kansanshi, à Solwezi au premier trimestre 2019. En outre, un nombre non spécifié d’entrepreneurs de la compagnie perdront leurs contrats.
Cette annonce est en ligne avec la précédente déclaration de la Chambre des Mines,
organisme représentant les compagnies minières opérant dans le pays, qui a averti qu’une entrée en vigueur en 2019 des réformes (y compris l’augmentation des redevances), entrainerait plus de 21 000 suppressions d'emplois.
Lors d’une récente sortie à Lusaka, le ministre de l’Intérieur zambien Stephen Kampyongo, a déclaré que le pays pourrait annuler les permis de travail de certains travailleurs étrangers dans les mines, si les compagnies rendent effectifs leurs plans de licenciements.
07/01/2019 par w@z@06 1
Les augmentations de taxes minières prévues en Zambie, pourraient entrainer la perte de plus de 21 000 emplois et la réduction de 500 millions de dollars des dépenses d'investissement au cours des trois prochaines années, selon la Chambre des mines du pays.
Les membres de l’association représentant l’industrie minière, y compris Glencore, First Quantum Minerals ou encore Vedanta Resources et Barrick Gold, devront envisager de «réduire considérablement» leurs activités si les augmentations proposées deviennent effectives comme prévu le 1er janvier 2019.
«Nos membres continuent d'examiner leurs opérations et doivent envisager de réduire considérablement leurs activités tout en réduisant également leurs dépenses en capitaux de plus d'un demi-milliard de dollars au cours des trois prochaines années. Il en résulterait 7 000 suppressions d’emplois directs et plus du double pour les emplois indirects.», a déclaré la Chambre des mines dans un entretien accordé à Bloomberg.
La Zambie est le deuxième plus grand producteur de cuivre d’Afrique. Entre janvier et septembre 2018, sa production du métal rouge a augmenté de 10,4% à 631 359 tonnes.
TradingSat
Portefeuille Trading
+289.70 % vs +11.95 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat