ZCCM

MLZAM - ZM0000000037 SRD PEA PEA-PME
1.100 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris

Inflation annuelle du pays à 15,7 % en avril :

04/05/2020 par w@z@06 3
Le taux d’inflation annuel du pays est passé à 15,7 % en avril; contre 14% en mars de cette année, en moins d’un mois, ce qui dresse un tableau pâle des perspectives économiques de la Zambie.

La hausse consécutive de l’inflation depuis 13 mois est devenue le taux d’inflation le plus élevé en près de quatre ans au trot. La monnaie locale s’est ainsi comportée de façon désavouée, ce qui en fait la monnaie la moins performante d’Afrique.

Le Kwacha s’en est mal tiré, à 2,5% par rapport au dollar le mois dernier, en baisse d’un total de 24%.

S’adressant aux médias récemment, le statisticien général de l’Autorité centrale des statistiques, Mulenga Musepa, a déclaré que l’inflation accrue était en grande partie due à la hausse des prix des produits alimentaires.

Apparemment, l’économie commerciale appuie ce point de vue, en disant que la principale pression à la hausse provenait des prix des aliments et des boissons non alcoolisées (17 pour cent contre 15,2 pour cent en Mars); (40,1 p. 100 contre 31 p. 100) et le logement et les services publics (17,1 p. 100 contre 17,4 p. 100). Sur une base mensuelle, les prix à la consommation ont augmenté de 2,2 pour cent, après avoir augmenté de 1,2 pour cent le mois précédent.

Comme les conditions restent inchangées, la monnaie locale devrait se poursuivre sur cette trajectoire actuelle.

Les espoirs sont que le pays reçoit des injections de liquidités, des devises étrangères pour remettre l’économie sur le rail. L’utilisation de la capacité a également été une chute et n’oubliez pas les effets du coronavirus.

Selon certains rapports, la dépréciation a été en partie due aux craintes des investisseurs que la Zambie ne fasse défaut sur ses dettes, les agences de notation Moody’s et Fitch ayant tous deux déclassé leurs évaluations du pays en avril.

Parmi les autres problèmes, mentionnons une grave sécheresse pendant la saison des pluies de cette année, qui a fait grimper les prix des denrées alimentaires et réduit les rendements des centrales hydroélectriques.

La Banque de Zambie indique que les taux d’inflation devraient rester élevés pour la première partie de sa période de prévision de deux ans, empêchant la banque de réduire les taux d’intérêt qui pourraient aider à amortir l’économie contre l’impact de la pandémie de Covid-19.
28/05/2020 par w@z@06 2
LUSAKA, 28 mai

La Zambie a enregistré une augmentation de son taux d’inflation annuel en mai par rapport au mois précédent, a annoncé jeudi son agence de statistiques.

Le taux d’inflation est passé de 15,7 pour cent en avril à 16,6 pour cent en mai, selon l’Agence zambienne des statistiques.

Dans son bulletin mensuel, l’agence a attribué l’augmentation du taux annuel d’inflation à l’augmentation des prix des produits alimentaires et des produits non alimentaires.

L’inflation alimentaire est passée de 17,0 % à 17,5 %, tandis que l’inflation non alimentaire est passée de 14,2 % le mois précédent à 15,5 %, a-t-elle ajouté.

Toutefois, l’inflation d’un mois à l’autre a diminué, passant de 2,2 % le mois précédent à 1,6 %.
01/06/2020 par w@z@06 2
L’inflation monte à 16,6%

Le taux annuel d’inflation est passé à 16,6 pour cent en mai, contre 15,7 pour cent enregistré en avril, le plus élevé jamais enregistré depuis septembre 2016, selon l’Agence zambienne des statistiques (ZSA).

Annonçant le taux annuel d’inflation de la Zambie pour le mois de mai, le statisticien intérimaire de la ZSA, le général Mulenga Musepa, a déclaré que la poursuite de la hausse de l’inflation ce mois-ci était en grande partie attribuable à l’augmentation des prix des denrées alimentaires et non alimentaires.

« Le taux d’inflation d’une année sur l’autre, mesuré par l’indice des prix à la consommation (IPC) de tous les éléments pour mai 2020, est passé de 15,7 % en avril 2020 à 16,6 %. Cela signifie qu’en moyenne, les prix des biens et services ont augmenté de 16,6 pour cent entre mai 2019 et mai 2020", a déclaré Musepa aux journalistes par vidéoconférence à Lusaka, jeudi.

« L’augmentation du taux annuel d’inflation a été principalement attribuée à la hausse des prix des aliments et des produits non alimentaires. »

Il a ajouté que la hausse du taux d’inflation des aliments et des produits non alimentaires avait augmenté, ce qui a alimenté le taux annuel global d’inflation, en grande partie en raison de l’augmentation des prix des produits alimentaires de base, tels que l’huile de cuisson et le sucre domestique.

« Le taux d’inflation alimentaire (annuel) d’une année à l’autre pour mai 2020 a été enregistré à 17,5 %, comparativement à 17 % enregistré en avril 2020, ce qui indique une augmentation de 0,5 point de pourcentage. Cette évolution a été principalement attribuée à l’augmentation des prix des produits alimentaires tels que le poisson (c.-à-d. la dorade séchée, le poisson congelé (Bukabuka), les viandes (c.-à-d. steak de filet, coupe mixte, saucisses de bœuf) et les huiles et graisses (c.-à-d. huile de cuisson, margarine et beurre) et d’autres aliments (c.-à-d. sel de table et soupes) », a ajouté Musepa.

« Le taux d’inflation non alimentaire d’une année sur l’autre pour mai 2020 a été enregistré à 15,5 %, comparativement à 14,2 % enregistré en avril 2020, ce qui indique une augmentation de 1,3 point de pourcentage. Cette augmentation a été principalement attribuée aux variations de prix des articles, comme le charbon de bois, les textiles ménagers (c.-à-d. les draps de lit, les couvertures et les matelas en mousse), les savons et les produits pharmaceutiques (Cafenol, Asprin, Fansidar, Asthma Cure, No Cough).

Sur le taux d’inflation annuel total de 16,6 pour cent enregistré ce mois-ci, les aliments et les boissons non alcoolisées représentaient 9,3 points de pourcentage, tandis que les produits non alimentaires représentaient 7,3 points de pourcentage, selon Musepa.

Les données de la ZSA révèlent que le taux annuel d’inflation de la Zambie de 16,6 pour cent enregistré en mai 2020 a atteint un sommet de plus de trois ans depuis septembre 2016, lorsque l’inflation était de 18,9 pour cent, pour la ramener à 12,5 pour cent en octobre 2016, avant de tomber à la clôture de 2016 à 7,5 pour cent.

La BoZ a prévu que le taux annuel d’inflation du pays restera élevé au cours de la période de prévision de huit trimestres jusqu’à la fin de l’année prochaine, principalement en raison des prix élevés des denrées alimentaires.
TradingSat
Portefeuille Trading
+305.90 % vs +0.72 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat