ZCCM

MLZAM - ZM0000000037 SRD PEA PEA-PME
1.100 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris

Déficit budgetaire 2018 :

02/05/2019 par w@z@06 1
En Zambie, le déficit budgétaire de l’année 2018 s’est établi à 7,5% du PIB, en hausse par rapport aux prévisions du gouvernement. C’est ce qu’a annoncé, mercredi dernier, Margaret Mwanakatwe (photo), la ministre des Finances du pays.
D’après les chiffres relayés par la responsable, le déficit budgétaire du pays a dépassé les prévisions de 7%, attendues pour l’année 2018. Ceci malgré les mesures d’austérité adoptées par le gouvernement en juin dernier.
Cette annonce intervient, plusieurs semaines, après l’annonce d’une hausse de près de 15% de la dette publique du pays qui a atteint 10,05 milliards $ à la fin de l’année 2018. Le pays, qui souhaite bénéficier d’un programme d’aide du FMI, essaye de réduire le poids de sa dette et d’assainir ses finances publiques, après que l’institution a rejeté sa demande de financement en février 2018.
Pour 2019, la ministre a indiqué que de nouvelles mesures seraient mises en place pour abaisser le déficit budgétaire à 6,5% du PIB.
02/05/2019 par w@z@06 1
Le gouvernement zambien et le Fonds monétaire international (FMI) ont convenu de plusieurs domaines nécessitant une réponse politique immédiate.

L’ajustement budgétaire, la réduction de l’accumulation de la dette, la résolution du problème des arriérés intérieurs et l’amélioration des marges de sécurité extérieures font partie des domaines concernés.

La ministre des Finances, Margaret Mwanakatwe, a déclaré que le gouvernement avait également convenu de la nécessité de protéger les dépenses consacrées aux secteurs sociaux.

Elle a déclaré que le gouvernement partageait la vision selon laquelle accélérer la mise en œuvre de telles réformes est le moyen le plus sûr de redynamiser les efforts visant à améliorer les moyens de subsistance du peuple zambien.

Ceci est contenu dans une déclaration publiée par ZNBC News par Mme Mwanakatwe à l'issue de la mission Article Four du FMI en Zambie du 16 au 30 avril 2019.

Au cours des réunions, le gouvernement a fourni toutes les données nécessaires à l'évaluation, processus qui a abouti à la conclusion d'un accord entre le gouvernement et le FMI sur l'exactitude des données.

Mme Mwanakatwe a déclaré que le gouvernement avait pris note du ralentissement prévu de la croissance pour 2019, à la suite de la sécheresse qui a sévi dans certaines régions du pays au cours de la dernière campagne agricole et de la hausse de l'inflation projetée.

Elle a déclaré que le gouvernement mettrait donc en place des mesures pour atténuer l'impact de la sécheresse sur la croissance.

Mme Mwanakatwe a également révélé que la Banque de Zambie, par le biais de divers instruments de politique monétaire, visait également à maintenir l'inflation dans une fourchette de 6 à 8%.

Elle a déclaré que toutes les mesures garantiraient un retour rapide sur la voie de la croissance durable, de l'assainissement budgétaire, de la viabilité de la dette et de la constitution de réserves extérieures.

L’équipe du Fonds monétaire international (FMI), présidée par Mme Mary Goodman, préparera un rapport sur les consultations au titre de l’article 4 qui seront examinées par le Conseil d’administration du FMI dans les mois à venir.
TradingSat
Portefeuille Trading
+288.80 % vs +8.47 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat