ZCCM

MLZAM - ZM0000000037 SRD PEA PEA-PME
1.100 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris

Chambishi Metals Plc a été placé sous entretien :

20/01/2020 par w@z@06 6
Chambishi Metals Plc a été placé sous garde et entretien, envoyant 229 travailleurs dans les rues.

Le président du Syndicat des mineurs de Zambie (MUZ), Joseph Chewe, a annoncé qu'environ 229 travailleurs de Chambishi Metals seraient licenciés d'ici la fin du mois à la suite d'une décision de la direction de mettre l'entreprise sous garde et en maintenance.

S'exprimant lors d'un point de presse à Kitwe, lundi, Chewe a déclaré aux journalistes que le syndicat était déçu que, malgré ses efforts, la mine a continué à fermer ses opérations comme sa seule option.

Il a expliqué que la décision de la direction de Chambishi Metals de placer l'entreprise sous garde et en entretien était le résultat de son incapacité à sécuriser les stocks d'aliments pour animaux.

« Camarades, nous vous remercions que votre travail n'ait pas de prix parce que les communautés et la Zambie ont besoin d'informations qui peuvent apporter la création d'emplois et réduire la pauvreté. Chambishi Metals est la seule entreprise qui produit du cobalt et un navire alimentaire pour la Zambie, quand ils ont un défi, savent que le cobalt sera jeté. MUZ et Chambishi ont eu des réunions en vue d'obliger l'entreprise à ne pas fermer. Malheureusement, nous avons eu une longue réunion au cours de laquelle ils ont informé le syndicat que l'entreprise sera de nouveau placée sous l'entretien et l'entretien en raison de l'incapacité à trouver des stocks d'aliments pour soutenir l'usine », a déclaré M.Chewe.

Il a regretté la fermeture prématurée de l'entreprise, car la communauté locale dépendait de l'entreprise minière en développement pour sa subsistance.

« Les travailleurs à refaire sont 229 et 29 seront conservés comme soins et entretien. C'est une situation très regrettable et regrettable pour la communauté de Chambishi. C'est une perte pour le pays qu'une entreprise soit placée sous garde et en entretien », a déploré M. Chewe.

Il a toutefois ajouté que le syndicat avait négocié des paquets décents pour les travailleurs licenciés.

« Le syndicat a négocié pour que les travailleurs soient payés en raison de leur cotisation, car elles sont en cours de prise en charge et d'entretien, les fourchettes de colis : le rapatriement de 45 000 K et de K6 000. Cependant, cela aura un impact négatif sur la communauté de Chambishi », a-t-il déclaré.

Chewe a exhorté le gouvernement à envisager de révoquer la licence minière et de trouver un investisseur capable et alternatif pour gérer la société de façon rentable.
Il a fait valoir que les propriétaires actuels de Chambishi Metals Eurasian Resources Group (ERG) n'avaient pas géré l'entreprise, car ce n'était pas la première fois qu'elle était mise en service et entretenue.
« À notre avis, ERG n'a pas réussi à faire fonctionner l'usine! Cette usine a été fermée à plusieurs reprises. Nous demandons au gouvernement et au ministre des Mines (Richard Musukwa) que cette entreprise, nabafeywa, babweshe licence kubuteko! (Ils ont échoué, qu'ils remettent la licence au gouvernement) et la donnent à d'autres pour que ces emplois, nous continuons à perdre et à infliger la pauvreté à la communauté de Chambishi arrive à son terme », a-t-il dit.
« Depuis le départ d'ERG Group, l'usine est en tension. Le prochain investisseur devrait être scruté à la loupe pour s'assurer que le bien-être des employés et du pays est protégé.

Il a insisté sur le fait qu'il était inacceptable pour la direction de dire que l'usine ne serait rouverte qu'au bout de trois ans.
« La direction a dit que la réouverture de l'usine ne sera peut-être pas rouverte avant trois ans parce que nous ne pouvons pas conserver l'usine pendant cette période, c'est pourquoi nous disons que la licence est remise au gouvernement », a déploré M. Chewe.

Chambishi Metals Plc a participé à l'extraction, au raffinage et au péage du cobalt et du cuivre dans le district de Chililabombwe, dans la province de Copperbelt, où ENRC Capital détient une participation de 90 pour cent, laissant les 10 pour cent restants avec ZCCM-IH.
24/01/2020 par w@z@06 4
ERG suspend la raffinerie de Zambie en raison d'une pénurie de cobalt et de concentrés de cuivre
24 janvier 2020

LONDRES - L'unité Afrique d'Eurasia Resources Group (ERG) a annoncé jeudi qu'elle suspendrait ses activités à Chambishi Metals en Zambie en raison d'une pénurie de concentrés de cuivre et de cobalt nécessaires à la production de cathode.

La Zambie, deuxième producteur africain de cuivre, a introduit une taxe à l'importation de 5 % sur les matières premières, ce qui a entravé le flux de concentrés provenant des mines de la République démocratique du Congo voisine.

« Il n'a pas été possible de trouver des matières premières appropriées en Zambie. Nous sommes en train de placer l'usine sur les soins et l'entretien », a déclaré ERG Africa dans un communiqué.
Le mineur a dit qu'il était engagé avec les intervenants et qu'il explorait d'autres sources d'aliments pour animaux afin de reprendre ses activités.

La raffinerie de Chambishi Metals a une capacité de 6 800 t/a de cobalt métal et de 55 000 t/a de métal de cuivre. C'est la seule usine en Zambie produisant du cobalt métal, selon le site Web de l'ERG.
Mercredi, le président du Syndicat zambien des mineurs a déclaré à Reuters qu'ERG prévoyait de supprimer 229 emplois à la fin du mois de janvier.
24/01/2020 par w@z@06 4
source : http://www.engineeringnews.co.za/article/erg-suspends-z ambia-refinery-on-shortag e-of-cobalt-copper-concen trates-2020-01-24
04/02/2020 par w@z@06 2
La seule raffinerie qui produit du cobalt métal en Zambie ne fonctionne plus. Eurasian Resources Group a déclaré jeudi qu’elle suspendait les activités à Chambishi Metals, en raison d’une pénurie de concentrés de cuivre et cobalt nécessaires à la production de cathodes.

« Il n’a pas été possible de trouver la matière première appropriée en Zambie. Nous sommes en train de mettre l’usine en régime de maintenance et entretien », a déclaré la compagnie dans un communiqué relayé par Reuters, précisant qu’elle explore d’autres sources d’approvisionnement pour reprendre les opérations.

La raffinerie Chambishi Metals a une capacité annuelle de 6 800 tonnes de cobalt métal et 55 000 tonnes de cuivre métal. La suspension des opérations pourrait conduire Eurasian à licencier 229 travailleurs, à en croire le président de l’Union des travailleurs miniers de Zambie.
TradingSat
Portefeuille Trading
+293.90 % vs +14.25 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat