Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

XILAM ANIMATION

XIL - FR0004034072 SRD PEA PEA-PME
38.650 € -0.13 % Temps réel Euronext Paris

Xilam animation : Le dynamisme de Xilam en 2018 salué par la Bourse

jeudi 28 mars 2019 à 17h25
Un employé de Xilam en train de concevoir un film d'animation

(BFM Bourse) - Le chiffre d'affaires du producteur de séries et longs métrages d'animation a fortement progressé l'an dernier, tandis que sa rentabilité a bondi. Ces solides résultats conjugués à d'ambitieux, objectifs pour les exercices à venir entraînent un net rebond du titre, malmené depuis le début de l'année.

La vengeance d'Oggy. Malmenée sans actualité particulière depuis plusieurs semaines (-26% entre le 20 février et le 27 mars), l'action Xilam Animation rebondit de 13,8% à 36,20 euros jeudi vers 17h30, signant au passage la plus forte progression de la séance sur le SRD. Un rebond qui permet au titre de revenir en territoire positif sur un mois (+1%), même si sur un an glissant il subit encore -24%. Il faut dire que le titre du producteur indépendant de séries d'animation avait flambé auparavant (+1.600% sur trois ans). La publication des résultats annuels est arrivée à point nommé pour mettre un terme à six séances consécutives de baisses en Bourse.

Nettes progressions des ventes et du ROC

Le producteur de la série animée Oggy et les Cafards a enregistré, en 2018, un chiffre d’affaires de 27,9 millions d’euros, en hausse de 16,2%. Mieux encore, le résultat opérationnel courant (ROC), ajusté de l’impact des charges liées au plan d’attribution gratuite d’actions et au déménagement du siège du groupe, s'est envolé de 34,2%, à 9,66 millions, matérialisant un taux de marge de 34,6%, contre 29,9% en 2017.

Cette progression du ROC, Xilam Animation l’explique par la combinaison de quatre facteurs : un catalogue performant et déjà largement amorti, un niveau élevé de préventes sur les nouvelles productions (qui peut atteindre 140% des coûts directs de production), la poursuite du développement des séries à succès qui créent de la valeur et diminuent la charge d’amortissement et, enfin, des charges de structure et de production qui progressent moins vite que la hausse des ventes.

La situation financière du producteur indépendant s'est également nettement améliorée puisque les fonds propres de Xilam, au 31 décembre 2018, s'élèvent à 48,6 millions d'euros contre 20,9 millions d'euros un an auparavant. L’endettement net, de son côté, atteignait 7,8 millions d'euros, à la fin de l'exercice.

Le PDG du groupe, Marc du Pontavice, a salué "la forte croissance de la rentabilité de Xilam en 2018 [qui] conforte la pertinence de notre modèle économique, assis notamment sur des revenus de plus en plus récurrents". Et le dirigeant d'ajouter que Xilam est "particulièrement bien positionné pour tirer avantage de la progression considérable des investissements dans la création originale [au sein du segment jeunesse], indiquant que le groupe "travaille par ailleurs activement à la diversification des revenus de [ses] marques".

En matière de production, Xilam est resté très actif au cours de l'exercice écoulé. Oggy et les Cafards est entré dans sa cinquième saison (ce qui porte la marque Oggy à 117 demi-heures et "garantit une pérennité d’exploitation à travers le monde pour de nombreuses années" note le communiqué) , Zig et Sharko dans leur troisième tandis que le producteur a parallèlement travaillé sur pas moins de six créations originales : Paprika, Si j’étais un animal, Mr Magoo, Coach me if you can, Moka et Les contes de Lupin. Le volume total de nouvelles productions livrées est ainsi passé de 63 demi-heures en 2017 à 69 demi-heures en 2018. Xilam "a poursuivi l’exécution de son plan de route qui visait la livraison de 70 demi-heures au titre de l’exercice" indique le communiqué, qui indique que "cette dynamique est soutenue par un puissant levier de marché avec le double effet de la progression du prix de la demi-heure vendue (264.000 euros en 2018 contre 259.000 euros en 2017) et des volumes demandés, sous l’effet d’une concurrence accrue entre diffuseurs".

Confirmation des objectifs à horizon 2020

Le groupe entend désormais "poursuivre sa dynamique robuste de croissance vers son objectif de 80 demi-heures livrées en 2019, et 100 demi-heures livrées à l’horizon 2020" et précise que l'ajustement des prévisions 2019 (80 demi-heures contre 85 précédemment annoncées) "ne correspond nullement à un ralentissement des mises en production, mais à l'application des nouvelles normes IFRS 15, qui entraîne un étalement du chiffre d’affaires dans le temps". Et si le groupe ne communique pas d'objectifs chiffrés en termes de résultats, le "maintien d’un niveau élevé de performance et de résilience du catalogue" constitue l'un des axes de sa stratégie, également basée sur la "poursuite du déploiement à l’international, notamment au sein des pays émergents tels que l’Inde et la Chine, mais aussi en direction du marché nord-américain".

Quentin Soubranne - ©2022 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur XILAM ANIMATION en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+313.20 % vs +41.29 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat