VELCAN

ALVEL - FR0010245803 SRD PEA PEA-PME
7.060 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris

le paradis de l hydroelectricite

16/05/2017 par Ancien277819 0
Le paradis de l hydroélectricité
L etat indien d Arunachal Pradesh est un paradis pour l hydroélectricité, avec les reliefs jeunes et les plus élevés du monde , la chaine de l himalaya, et une des pluviométrie parmi les plus fortes du monde , il pleut par exemple 4.5 m par an sur le site des projets de Velcan.

Important debit des rivieres grace a la forte pluviometrie et chute importantes grace au relief a peine érodé , ce petit état indien , 83 743km2 , qui a un potentiel équipable de 50 000MW est un paradis pour l hydroelectricite .

Malheureusement , cet état de 1.2 millions d habitants fait partie de la région nord est de l Inde , région peu peuplée , peu industrialisée et aux besoins d électricité faible, 1.3% de la consommation de l'Inde. Cette région est isolée du reste du pays et est reliée au reste du pays par un corridor étroit entre le Népal et le Bangladesh .

Il faut donc transporter sur 2000km vers l ouest le courant produit dans cet état, de plus le gros de la main d oeuvre , des engins et du matériel pour construire ces centrales, et le cout de construction est très élevé.
De plus les rivières ne débitent que pendant la mousson et les centrales ne tournent que 4500 heures par an.
Sur 153 projets hydroélectriques donnes en concession dans cet état, un seul a ete construit, Ranganadi de 425MW , mise en service en 2002, dont la durée de construction a ete de 12 ans contre 6 prevus et le cout de construction triple de celui prevu. Trois autres projets sont en construction, pare, kameng, subansiri , tous ont déjà dépassé le double de la durée prévue pour les travaux et le triple du cout prévu des travaux sans que la date de mise en service ne soit même annoncée .

Les prives qui ont des projets autorises en Arunachal pradesh cherchent a les vendre a des sociétés publiques. En effet le tarif de rachat du courant est fixe pour chaque projet autorise , il est calculé a partir du cout estime du projet et du productible de facon a donner au projet une rentabilité , constante de 10% sur. un montant de 30% suppose entre finance par fonds propres. Ainsi plus un projet a un ratio cout / productible élevé plus le tarif d achat du courant est élevé.

Voyant que les couts et durees de tous les projets hydroélectriques réalisés ou en cours d execution explosent en arunachal pradesh , les développeurs prives qui ont deja constate apres l etude technico économique que le TRI de leur projet est de moins de 10%, avec le cout qui a ete estime par le même institut de Delhi . Ils se doutent qu ils n échapperont pas , comme les autres a un surcout des travaux, Ce surcout est acceptable pour les societes publiques car l etat pour eviter que le projet en cours de construction ne soit abandonne , corrige le tarif de rachat des centrales des sociétés publiques comme il l a fait pour ranganadi ou le tarif de rachat a plus que triple par rapport a celui prevu , il faut dire que outre le cout des travaux plus élevé pour ranganadi le productible a ete nettement plus faible que celui prevu. Cette correction du tarif ne se fairait pas avec un prive.

Les prives cherchent a tout va a vendre leurs projets accceptes , les autres qui ont franchi la plupart des étapes vers l autorisation ne cherchent même plus a rechercher l autorisation totale . Ainsi pour les projets heo et tato1 de Velcan, il reste la forest clearance stage 2 a obtenir , pour cela il faut montrer qu on a paye les terrains et qu on a paye de quoi reforester le double de surface que les terrains occupes , cela ferait dans les 1.8ME a payer a un organisme d etat , et velcan aurait toites les autorisations , mais depuis novembre 2015 elle n a rien paye. Dans le rapport 2016 rien de precis sur les projets indiens , rien ne semble avoir evolue par rapport a l annee 2015.

Même Reliance , 1 ere societe indienne , qui a développé 2 projets en Arunachal pradesh , tato2 700MW et siyom 1000MW se contente de renouveler les permis obtenus, sans chercher a obtenir le dernier permis , la forest clearance.Pourtant cette autorisation est la plus ridicule qui soit puisque le terrain dont une partie est pris sur la foret occupe pour chaque centrale est bien plus faible que ce qu il faut pour la ligne électrique de plus de 100km qui est nécessaire pour faire descendre le courant produit par la centrale dans la plaine , au sud .
Jaypee qui a développé le projet hirong 500MW sur la riviere siyom ne cherche plus a obtenir l autorisation de ce projet.

Velcan a obtenu toutes les autorisations il y 19 mois pour ses projets heo et tato1 en Arunachal pradesh sauf la forest clearance stage 2 qui est obtenue quand le développeur a verse l argent nécessaire a l achat des terrains , 97ha, et a la reforestation d une surface double de celle immobilisée par les projets

depuis cette date on a strictement aucune nouvelle de ce que Velcan envisage de faire de ces projets. Comme ses projets sont situes a quelques km des projets de ceux Reliance et de Jaypee,peut être attend elle qu un des 2 ne se lance et réaménage la piste Along Tato longue de 28km qui servirait d accès aux projets et obtiennent la forest clearance pour les 100km de lignes électriques de largeur d emprise 70 m , 2 lignes de 400 000 V et 700 ha de zone occupée qui servirait a l evacuation des 1700MW des 2 projets de Reliance ou de la ligne 400 000V de 45m d emprise pour le courant du projet 500MW de jaypee.
Dans la mesure ou pour ceux qui ont commence les travaux le paridis s est transforme en enfer et le rêve en cauchemar , on comprend que rien n avance pour les projets dans cet etat.
TradingSat
Portefeuille Trading
+313.20 % vs +41.29 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat