Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

TRANSGENE

TNG - FR0005175080 SRD PEA PEA-PME
2.570 € +3.21 % Temps réel Euronext Paris

Transgene : Le virus tueur de tumeurs de Transgene entre en test chez l'homme

lundi 1 mars 2021 à 11h37
Transgene débute les essais pour son virus anti-cancer

(BFM Bourse) - Après le démarrage en janvier d'un essai clinique pour un produit issu de sa plateforme myvac, Transgene vient d'entamer un essai évaluant le virus "tueur de tumeur" BT-001, issu d'une autre base technologique, invir.IO.

Transgene entretient différents fers au feu. Après le démarrage en janvier d'un essai clinique sur l’immunothérapie individualisée TG4050, véritable vaccin thérapeutique issu de la plateforme technologique myvac, la biotech alsacienne embraye avec un essai sur BT-001, autre projet de traitement du cancer cette fois issu de invir.IO, une autre des plateformes du groupe.

Dans un communiqué diffusé avant Bourse, Transgene a annoncé l'inclusion du premier patient dans un essai de phase 1/2a (début des essais cliniques) sur BT-001, un virus oncolytique ("tueur de tumeurs") qui associe plusieurs mécanismes d’action pour lutter contre les cellules cancéreuses. L'étude en question, menée dans différents instituts en France et un en Belgique, comprend une phase 1 en deux parties (jusqu’à 36 patients atteints de tumeurs solides avancées ou métastatiques dans la première qui recevront le produit seul, puis 12 patients qui recevront le BT-001 ainsi que l’anticorps monoclonal anti-PD-1 pembrolizumab, c'est-à-dire le Keytruda de Merck). La phase IIa (phase intermédiaire des essais cliniques) évaluera cette combinaison thérapeutique dans plusieurs cohortes de patients présentant différents types de tumeurs solides. Les premiers résultats, sur la phase 1, pourraient être présentés au premier semestre 2022.

Des virus "multi-armés"

BT-001 est un projet développé par Transgene en collaboration avec la biotech suédoise BioInvent. Il représente une nouvelle génération d’immunothérapies dotées de plusieurs armes anticancer complémentaire (la firme parle de virus oncolytiques multifonctionnels ou "multi-armés"). Ce traitement est conçu pour exprimer d'une part un anticorps recombinant anti-CTLA4 humain éliminant des lymphocytes T régulateurs ou Treg (lesquels modèrent la réponse immunitaire), généré BioInvent, et d'autre part la cytokine humaine GM-CSF (qui stimule la réponse immunitaire).

"Nous sommes fiers de débuter un essai clinique avec BT-001, qui est le résultat d’une collaboration productive entre Transgene et BioInvent. Il s’agit du premier virus oncolytique issu de la plateforme Invir.IO à entrer en phase clinique", a déclaré le PDG de Transgene, Hedi Ben Brahim, en rappelant que le produit avait présenté dans des études précliniques une réponse immunitaire antitumorale durable ainsi qu’un effet abscopal, c'est-à-dire un effet sur des lésions distantes.

À la suite de l'annonce du début de ce nouvel essai, l'action Transgene reprenait 5,21% à 2,525 euros vers 10h00 sur Euronext Paris lundi.

Guillaume Bayre - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur TRANSGENE en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+316.10 % vs +28.44 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat