Bourse > Transgene > Transgene : 2015 "sera charnière", "les discussions partenariales restent une priorité"
TRANSGENETRANSGENE TNG - FR0005175080TNG - FR0005175080
3.190 € -1.85 % Temps réel Euronext Paris
3.270 €Ouverture : -2.45 %Perf Ouverture : 3.270 €+ Haut : 3.160 €+ Bas :
3.250 €Clôture veille : 98 485Volume : +0.17 %Capi échangé : 180 M€Capi. :

Transgene : 2015 "sera charnière", "les discussions partenariales restent une priorité"

(Tradingsat.com) - Transgene a publié mardi soir ses résultats annuels 2014. La société de biotechnologie affichait à la fin de l'année dernière une trésorerie disponible de 65,9 millions d’euros, à comparer à 47,9 millions d’euros au 31 décembre 2013.

La consommation de trésorerie de l'entreprise a donc été identique en 2014 (44,9 millions d’euros) à celle de 2013 (45,0 millions d’euros en 2013), de même que ses dépenses de recherche et développement (49,8 millions d'euros, contre 50,1 millions d'euros).

A propos de son portefeuille clinique, Transgene annonce une « activité clinique intense en 2015 pour les immunothérapies de la société, y compris en combinaison avec les ICIs » (inhibiteur de point de contrôle immunitaire).

« L’année 2014 a été intense pour Transgene, avec la présentation d’importantes données cliniques de TG4010 en cancer du poumon « non à petites cellules » et la progression de notre portefeuille de produits : TG4010 et Pexa-Vec vers le lancement de la phase 3 et TG1050 pour le traitement de l’hépatite B chronique qui doit entrer prochainement en clinique » déclare Philippe Archinard, président-directeur général de Transgene.

A propos de 2015, le dirigeant souligne que « cette année sera charnière pour Transgene .

Ainsi, « les discussions partenariales restent une priorité et, bien que nous n’ayons pas encore pu conclure un accord sur TG4010, nous poursuivons nos efforts en ce sens et nous continuons à faire progresser le développement de nos deux programmes les plus avancés – TG4010 et Pexa-Vec. » indique Philippe Archinard.

« De plus, nous avons l’intention d’initier, dans les douze mois, des études cliniques de combinaison de nos produits avec les inhibiteurs de point de contrôle immunitaire, un secteur prometteur de l’immunothérapie que nous croyons très complémentaire de notre propre approche d’immunothérapie », ajoute-t-il.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...