Bourse > Sapmer > Sapmer : Lance un avertissement sur ses ventes annuelles
SAPMERSAPMER ALMER - FR0010776617ALMER - FR0010776617
19.850 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
20.300 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 69 M€Capi. :

Sapmer : Lance un avertissement sur ses ventes annuelles

tradingsat

(CercleFinance.com) - Au premier semestre 2013, le résultat net part du groupe de Sapmer a chuté de près de 43% à 3,2 millions d'euros. En cause : notamment la chute du yen alors que le groupe est fortement exposé au Japon. La prévision d'un chiffre d'affaires 2013 “à trois chiffres”, ce qui aurait présagé d'une croissance d'au moins 7,4%, est reprise, les ventes étant désormais attendues stables.

En Bourse de Paris, l'action Sapmer a terminé hier à 19,5 euros et le premier fixing du jour n'est pas encore intervenu.

Sur la période, Sapmer a enregistré un ca en hausse de 5,7% de 55,5 millions d'euros.

Dans le détail, l'activité de pêcherie du groupe réunionnais augmente de 17,1% à 49,2 millions d'euros, en raison 'principalement d'une hausse des ventes de thons bruts' qui ont presque doublé (+ 98% à 19 millions d'euros).

L'activité de l'autre branche de Sapmer, la valorisation, se contracte en revanche de 40% à 6,3 millions d'euros 'du fait de la situation exceptionnelle du marché japonais.'

Rappelons qu'en 2012, Sapmer avait réalisé 29,7% de ses ventes au Japon, pays qui concentrait alors la majorité de l'activité de la principale division Pêcherie, ainsi que 32,5% avec d'autres pays d'Asie.

A 132,3 yens l'euro à ce jour sur le marché des changes, la devise nippone a en un an perdu près de 32% de sa valeur contre la monnaie unique européenne.

Sur le semestre, le résultat opérationnel de Sapmer a chuté de 25,2% à 7,4%, entraînant un repli de la marge de 19 à 13%.

Il se décompose entre 8,7 millions d'euros de résultat d'exploitation pour la pêcherie, chiffre en baisse de 9,4% en raison d'un 'résultat opérationnel Pêche australe (langoustes australes et légines) impacté par un léger effet volumes, prix et devises et par des coûts d'exploitation en hausse avec l'arrivée de deux nouveaux thoniers en 2012 qui n'ont pas encore atteint leur volume normal de pêche', explique le groupe.

Dans la division Valorisation, le compte d'exploitation bascule dans le rouge à hauteur de 1,3 million (contre + 0,3 million au S1 2012), la branche étant 'pénalisée par la baisse des ventes de produits transformés alors même que le groupe était en pleine phase d'investissement capacitaire (nouvelle chambre froide et nouvelle usine à l'Ile Maurice).'

En légère baisse à 88,8 millions depuis le début de l'année, la dette financière représente 182% des fonds propres de 48,7 millions, ratio en baisse par rapport à 198% fin décembre 2012.

Directeur général du groupe, Yannick Lauri indique qu''après une période de forte croissance, l'activité valorisation a été atypique sur le semestre du fait de la dévaluation du yen au Japon qui a créé des conditions de marché moins favorables pour nos produits transformés”.

“Ainsi, nos résultats de la période, malgré les bonnes performances des autres activités, sont impactés par des charges de structures non amorties dans notre activité transformation”, ajoute-t-il.

Lors de la présentation de ses ventes semestrielles, le 1er août dernier, Sapmer avait maintenu son objectif annuel d'un CA 'à trois chiffres', à comparer avec 93,1 millions d'euros en 2012.

Ces prévisions ont été abaissées : désormais, 'compte tenu des performances réalisées au 1er semestre et l'impact ponctuel du démarrage de la nouvelle usine sur les résultats', le groupe attend un CA annuel stable, ' avec un résultat opérationnel positif et un résultat net qui devrait être à l'équilibre.'


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...