Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

ROCHE BOBOIS

RBO - FR0013344173 SRD PEA PEA-PME
22.200 € -1.33 % Temps réel Euronext Paris

Roche bobois : Le pro de l'ameublement haut de gamme a tiré parti du confinement

jeudi 25 mars 2021 à 15h12
Solide exercice 2020 pour Roche Bobois

(BFM Bourse) - Porté par un dernier trimestre très dynamique grâce à "un rebond particulièrement visible en France et en Europe", Roche Bobois a surpassé les attentes du marché et se dit confiant sur sa capacité à délivrer une "bonne performance opérationnelle en 2021". Le titre évolue proche d'un plus haut depuis août 2018

Confinés une bonne partie de l'année 2020, les Français et nombre d'Européens ont consacré du temps à leur intérieur. Les groupes positionnés sur ce segment, qu'ils soient spécialisés dans le bricolage, la domotique ou encore la "silver economy" ont donc logiquement tiré profit de cette situation, tout comme les professionnels du mobilier.

Roche Bobois, qui se targue d'être une "référence mondiale de l'ameublement haut de gamme et du "French art de vivre"" à travers sa marque éponyme, a ainsi "délivré une performance économique remarquable malgré les perturbations liées au contexte sanitaire" selon ses propres termes.

Economies de loyer et de dépenses publicitaires

Le chiffre d'affaires consolidé du groupe également propriétaire de Cuir Center (milieu de gamme) a reculé de 3,2% à 266 millions d'euros (à taux de changes courants) mais le résultat opérationnel courant progresse lui de 4,5% à 17,5 millions d'euros, un chiffre supérieur aux attentes du marché qui misait sur 15,3 millions. Cette performance s’explique selon l'analyste Florent Thy-Tine qui suit le dossier pour Midcap "par le bon niveau de la marge brute à 59%, en recul de 20 points de base (...), et par la maîtrise des charges" avec notamment des économies de loyer et dépenses publicitaires, respectivement à hauteur de 1,7 et 3,8 millions d'euros.

"L’Ebitda affiche donc une progression de plus de 9% (+9,4% à 50,2 millions d'euros, NDLR), soit une marge en amélioration de 220 points de base (soit +2,20 point à 18,9%, NDLR)" constate l'expert, qui note "la très bonne performance de la France (qui représente 32% des revenus consolidés du groupe, NDLR), avec une marge d'Ebitda en hausse de 4,5 points à 18,5%". Le résultat net part du groupe atteint pour sa part 10 millions d'euros (+7,2% sur un an).

Autre bonne nouvelle: "la génération de cash-flow, qui s'est établie à 19,8 millions d'euros après imputation des charges locatives". Associée à l’obtention d’un prêt garanti par l’État (PGE) d'un montant de 25 millions d'euros, celle-ci a permis au groupe de "renforcer fortement" sa trésorerie disponible, à 73,3 millions d'euros au 31 décembre. "La bonne situation financière du groupe permettra le remboursement intégral du PGE avant l’échéance d’un an" précise Roche Bobois, dans son communiqué publié mercredi après Bourse.

Des commandes qui se sont envolées à l'automne

À noter que le volume d'affaires total du groupe -correspondant aux prises de commandes du réseau de magasins intégrés et des franchisés sur les deux marques- atteint de son côté près d'un demi-milliard d'euros (484,5 millions, -1,2% à changes courants). "57% du volume d’affaires de la marque Roche Bobois est réalisé par les magasins détenus en propre" indique le groupe. Quant au chiffre d'affaires consolidé du groupe, il provient à 88% des revenus des magasins intégrés, à 4% des redevances versées par les franchises et à 8% des services (commissions fournisseurs, refacturation, etc.).

Roche Bobois met par ailleurs en avant son "dernier trimestre exceptionnel" au cours duquel son chiffre d'affaires consolidé a bondi de 17,9% à 86,5 millions d'euros. "Au vu du très bon niveau de prises de commandes enregistré entre octobre et décembre, le groupe anticipe d’ores et déjà une nette croissance de son chiffre d’affaires au premier semestre 2021, soutenue par un effet de base favorable". Pour rappel, le groupe parisien avait subi une contraction de 18,6% de ses revenus sur les six premiers mois de l'année 2020, à 109,6 millions d'euros, imputable à la fermeture pendant deux mois des magasins de l’ensemble du réseau. Tout en restant "vigilant face à l’évolution du contexte sanitaire", le groupe se dit "confiant sur sa capacité à délivrer une bonne performance opérationnelle" sur l'ensemble de l'exercice 2021,

"Les perspectives sont bien orientées avec un volume d’affaires en croissance de 7,7% sur les magasins en propre à fin février grâce notamment à une très bonne performance en France (+33% pour Roche Bobois et +28% pour Cuir Center) et en Amérique du Nord (+8%) qui compense la fermeture de certains magasins en Europe" juge Florent Thy-Tine. Et "afin de prendre en compte les résultats meilleurs qu'attendus sur l'exercice 2020", l'analyste de Midcap relève ses estimations 2021 avec un bénéfice opérationnel courant désormais attendu à 19,1 millions d'euros, contre 15,5 millions auparavant. Il rehausse par ailleurs nettement sa cible sur le titre Roche Bobois, de 21 à 26,7 euros, tout en réitérant son conseil à l'achat.

Rattrapage pour le dividende

En Bourse, l'action du groupe issu du rapprochement en 1960 des familles Roche et Chouchan -cette dernière tenait alors une boutique de mobilier baptisé "Au Beau Bois" boulevard de Sébastopol, à Paris- toujours majoritaires au capital (avec 54% du tour de table à elles deux) profite de cette solide publication pour grappiller 1,8% à 22,2 euros. Le titre évolue ainsi à proximité immédiate de son plus haut annuel (+14,5% depuis le 1er janvier à ce stade) touché en séance le 10 mars dernier (à 22,5 euros), ce qui constituait un sommet depuis août 2018 - soit à pleine plus d'un mois après son introduction survenue début juillet de la même année. La valorisation du groupe s'établit pour sa part à 220 millions d'euros.

Fort des bons résultats 2020, il sera proposé à l'assemblée générale des actionnaires, qui se réunira en juin 2021, la distribution de 50% du résultat net 2020, ce qui représentera un dividende de 50 centimes d'euro par action, Roche Bobois soulignant que cette proposition "intègre un rattrapage après la distribution minorée (à 10 centimes d'euro, NDLR) au titre de l’exercice précédent".

Quentin Soubranne - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur ROCHE BOBOIS en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+320.10 % vs +25.40 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat