Bourse > Rexel > Rexel : Rexel maintient ses objectifs après un 2e trimestre mitigé
REXELREXEL RXL - FR0010451203RXL - FR0010451203
13.865 € +2.10 % Temps réel Euronext Paris
13.600 €Ouverture : +1.95 %Perf Ouverture : 13.870 €+ Haut : 13.570 €+ Bas :
13.580 €Clôture veille : 513 485Volume : +0.17 %Capi échangé : 4 206 M€Capi. :

Rexel : Rexel maintient ses objectifs après un 2e trimestre mitigé

tradingsat

par Noëlle Mennella

PARIS (Reuters) - Rexel a amélioré ses résultats du deuxième trimestre grâce à la poursuite de la croissance du volume de ses ventes sur l'ensemble de ses zones géographiques, notamment en Chine, et au contrôle de ses coûts.

L'action a cependant accusé le coup en matinée, le marché manifestant ainsi une certaine déception liée au simple maintien des objectifs annuels du leader mondial de la distribution de matériel électrique.

A 11h05, le titre ne cédait plus que 0,03% à 15,515 euros, après être tombé à un plus bas de 15,07 euros, faisant ressortir une capitalisation boursière de 4,1 milliards d'euros. Il perd 4,6% depuis le début de l'année après un gain de 59,4% l'an dernier.

"Les résultats sont au moins en ligne avec mes attentes. La réaction du titre tient probablement au fait qu'il n'y a pas eu de relèvement de la guidance pour l'année contrairement à ce que le groupe avait fait au premier trimestre", a commenté Patrick Jousseaume, chez Société générale.

Chez Deutsche Bank, David Cerdan considère que le repli du titre s'explique par "la conjugaison de deux éléments : les marchés ne sont pas bons aujourd'hui et les résultats sont à peu près en ligne avec les attentes au niveau des ventes mais un peu en dessous au niveau du résultat net".

Mais il ajoute : "Le plus important est que le momentum semble rester solide, donnant de la crédibilité aux inchangés objectifs 2011 du groupe."

Rexel a vu son Ebita grimper de 17,6% au deuxième trimestre à 174,1 millions d'euros (179,1 millions en donnes comparables, soit un gain de 22,2%) pour une marge de 5,5% (+60 points de base), grâce à la progression de la marge brute et aux effets des mesures de réductions de coûts prises par le groupe.

Le bénéfice net a crû de 38,3% à 87,2 millions sur un chiffre d'affaires de 3.157,6 millions d'euros (+5,1% en données comparables et +3,6% en données publiées) au deuxième trimestre.

En Europe (59% des ventes), le chiffre d'affaires a augmenté de 5,1% au T2 tandis que sa hausse a été de 5,7% en Amérique du Nord (28% des ventes) et de 5,3% en Asie-Pacifique (10% du chiffre d'affaires) sous l'effet d'une progression de 16% en Chine (plus de 20% des ventes de la zone).

Dans ce contexte, Rexel a confirmé viser pour 2011 une amélioration de sa marge Ebita d'au moins 50 points de base et un flux net de trésorerie disponible avant intérêts et impôts supérieur à 500 millions d'euros.

Le groupe a aussi répété qu'il comptait améliorer sa rentabilité et qu'il vise en 2013 une marge d'Ebita proche de 6,5% avec un retour sur capitaux engagés (ROCE) proche de 14%.

Dans un communiqué, le président du directoire Jean-Charles Pauze affirme qu'il continuera au second semestre "a accélérer le déploiement de (sa) stratégie qui allie croissance organique (...) et acquisitions sélectives".

Rexel est détenu à 72% par un consortium d'investisseurs comprenant notamment Clayton, Dubilier & Rice (33%), Eurazeo (32%) et BAML Capital Partners (25%).

Au 30 juin 2011, sa dette nette ressort à 2.363,8 millions d'euros, ce qui représente une hausse de 90,5 millions d'euros par rapport au 31 décembre 2010.

Edité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI