Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

PLAST.VAL LOIRE

PVL - FR0013252186 SRD PEA PEA-PME
7.480 € +1.08 % Temps réel Euronext Paris

Plast.val loire : 'nos coûts sont restés quasiment stables'

vendredi 4 juillet 2008 à 16h37
BFM Bourse

(CercleFinance.com) - Trois semaine après une publication de résultats très bien accueillie par le marché, Patrick Findeling, le PDG de Plastivaloire, revient avec Cercle Finance sur les performances de son groupe, qu'il estime bien protégé contre la montée des matières premières.

Cercle Finance: La publication de vos résultats de 1er semestre a été saluée par une hausse de plus de 18% de votre titre à la Bourse de Paris, une performance qui s'explique notamment par le fait que vous ayez revu vos objectifs annuels à la hausse. D'où découle votre optimisme?

Patrick Findeling: Les difficultés rencontrées il y a deux ans nous avaient poussés à lancer une procédure de restructuration qui s'est notamment appuyée sur le remaniement de notre gestion des achats, aujourd'hui centralisée. Cet effet a pleinement joué sur les six premiers mois de l'exercice, en permettant de libérer de la marge supplémentaire. S'ajoutent à cela les excellentes performances de nos usines en Espagne et en Tunisie. Certes, les investissements sur les deux sites consentis s'étaient avérés surdimensionnés il y a deux ans, mais ils ont développé tout leur potentiel au cours du dernier semestre, avec un chiffre d'affaires en hausse de 41% sur le site espagnol et une activité en augmentation de 300% en Tunisie. D'ailleurs, toutes nos usines à l'étranger tournent à plein régime. Quant aux sites français, ils ont réussi à dégager des bénéfices, là où nous n'envisagions qu'un retour à l'équilibre sur le premier semestre.

CF: Est-ce à dire que vous ne souffrez pas des effets du pétrole cher?

PF: La production de matières plastiques découle d'un produit résiduel du pétrole, le naphta, dont les cours ne dépendent en rien des aléas de l'offre et de la demande sur le marché des hydrocarbures. Pour résumer, les prix de nos matières premières ne sont pas directement indexés sur les cours du brut, ce qui signifie que nos coûts sont restés quasiment stables ces derniers mois. Pour l'instant, nous n'avons constaté qu'une hausse de l'ordre de quelques points de pourcentage de nos prix d'achat, une variation habituelle sur le marché.

CF: Vous avez clairement opté pour la délocalisation d'une partie de votre production. Pensez-vous pouvoir encore optimiser votre structure de coûts?

PF: Je ne crois pas. Aujourd'hui, l'objectif est avant tout de faire perdurer les niveaux de marges bénéficiaires du dernier semestre au cours des années à venir. De toute façon, la montée des prix du carburant renchérit les coûts du transport à l'échelle européenne, ce qui pourrait permettre aux industriels de redécouvrir les bienfaits d'une production 'made in France'. Pour le reste, nos deux grands projets du moment sont l'agrandissement de notre site d'Amiens et de celui de Tunisie qui devraient tous deux être opérationnels d'ici à la fin de l'année. Nous allons également construire une usine en Slovaquie où nous venons de créer une société.

CF: On évoque de plus en plus le scénario d'un sévère coup de frein à la croissance cette année en Europe. Commencez-vous à percevoir des signes avant-coureurs allant dans ce sens?

PF: Nous ne voyons aucun signe de ralentissement à l'heure actuelle. Le carnet de commandes est bien rempli et c'est d'ailleurs ce niveau d'activité solide qui nous a conduit à relever nos objectifs pour l'ensemble de l'exercice.

CF: Quel regard portez-vous sur le parcours boursier de Plastivaloire?

PF: Notre dernière publication nous a permis de revenir au contact des 24 euros. C'est évidemment mieux que les 20 euros affichés une semaine auparavant, mais cela reste relativement limité au regard de la solidité de notre bilan. Aux cours actuels, le titre Plastivaloire se négocie sur la base d'un PER de l'ordre de 4 ou 5, ce qui fait que notre niveau de capitalisation correspond à peine à la moitié de notre actif net. C'est peu cher, ce qui me laisse penser qu'il y a encore du 'grain à moudre' au niveau de la valeur.

Copyright (c) 2008 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur PLAST.VAL LOIRE en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+326.60 % vs +13.17 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat