Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

PLAST.VAL LOIRE

PVL - FR0013252186 SRD PEA PEA-PME
6.510 € +1.56 % Temps réel Euronext Paris

Plast.val loire : Les à-coups de la production auto amènent Plastivaloire à revenir sur son objectif annuel

vendredi 25 juin 2021 à 11h00
Chiffre d'affaires record au 1er semestre pour Plastivaloire

(BFM Bourse) - Le plasturgiste originaire d'Indre-et-Loire vient d'enregistrer le chiffre d'affaires semestriel le plus élevé de son histoire tout en améliorant fortement ses résultats. Le groupe signale toutefois que la pénurie mondiale de composants électroniques pèse sur les cadences de production de ses clients constructeurs automobiles à court terme.

Après avoir hésité sur la direction à prendre en début de séance, le titre Plastivaloire opte pour la hausse vendredi après l'annonce des comptes semestriels du groupe langeaisien. L'action de l'entreprise, un des leaders européens des pièces plastiques pour l'équipement intérieur des voitures, accélère de 3,22% à 8,02 euros vers 10h00, alors que le cours avait progressé de près de 9% cette semaine en amont de cette publication.

Au premier semestre 2020-2021, soit la période d'octobre à mars, le groupe contrôlé par la famille Findeling a enregistré un chiffre d'affaires de 373,3 millions d'euros, en croissance de +1,8% (+4,4% à taux de change constant), ce qui constitue un nouveau record historique pour l'entreprise.

La croissance aurait été cependant plus forte sans la pénurie de semi-conducteurs qui perturbe les cadences de production mondiale, notamment en automobile. Le chiffre d'affaires réalisé dans le secteur automobile (soit plus de 80% de l'activité) ressort en effet à 305,3 millions d'euros, quasi stable (-0,4%). C'est le secteur industries (pièces et outillages) qui tire la croissance grâce à un rebond de +13,3% à 68 millions d'euros, soit 18,2% du chiffre d'affaires semestriel.

Marge supérieure à l'objectif

Le niveau d'Ebitda (résultat avant intérêts, taxes, dépréciations et amortissements) atteint aussi un record semestriel à 41,1 millions d'euros, équivalent à un taux de marge de 11%, supérieur d'un point à l'objectif. "Cette belle performance s'appuie sur la bonne maîtrise des coûts de production, ainsi que sur les optimisations de charges mises en place pendant la crise sanitaire", explique Plastivaloire.

Après comptabilisation de dotations nettes aux amortissements, reflet des investissements récents, le résultat opérationnel courant s'établit à 18,5 millions d'euros en croissance de +17,8%, représentant 4,9% du chiffre d'affaires.

Après une contribution de la joint-venture avec l'allemand BIA en Slovaquie en augmentation, des frais financiers stables et une charge d'impôt en diminution, le résultat net (part du groupe) progresse de 172,7% à 12 millions d'euros.

L'activité a généré 26 millions d'euros de flux de trésorerie sur ce premier semestre, cependant atténués par une hausse saisonnière du BFR (besoin en fonds de roulement). Ces flux autofinancent largement les investissements nets opérationnels, qui s'élèvent à 13,6 millions d'euros (crédits-baux inclus). De sorte que la génération de free cash-flow progresse à 12,4 millions d'euros, en ligne avec les objectifs fixés par la direction. La dette financière nette a pu être réduite à 259,5 millions (237,5 millions d'euros hors dettes locatives comptabilisées selon IFRS 16) pour des capitaux propres de 280,6 millions d'euros, soit un taux d'endettement net de 92% (85% retraité des dettes locatives).

À court terme, le "stop & go" de la production automobile restreint la visibilité

"La solidité de l'activité et la forte progression des résultats au premier semestre, confirme la capacité du groupe à bénéficier de la reprise progressive du marché", indique Plastivaloire. Pour preuve, au plan commercial, le groupe a retrouvé un rythme d'acquisition de nouvelles affaires équivalent à celui -déjà élevé- du second semestre 2018-2019, ce qui renforce la visibilité sur les prochaines années.

Toutefois "la pénurie mondiale de composants électroniques pèse en revanche sur les cadences de production à court terme, contraignant les constructeurs automobiles à enchaîner des périodes de "stop & go" dans leurs centres de production depuis le mois de mars. Cette situation perdure en juin et la visibilité reste limitée sur la fin de cet aléa conjoncturel", souligne Plastivaloire.

Dans ces conditions, le groupe revient prudemment pour 2020-2021 aux objectifs initiaux qui avaient été donnés au début de l'exercice, à savoir un chiffre d'affaires de plus de 700 millions d'euros (versus 629,2 M€ en 2019-2020) et une marge d'Ebitda d'au moins 10% (versus 7,4% en 2019-2020). Soit un volume d'activité certes supérieur aux 629,2 millions d'euros de 2019-2020, mais le niveau de 728,4 millions d'euros atteint en 2018-2019 risque de ne pas être atteint, alors que la firme espérait en février réaliser cette année le chiffre d'affaires annuel le plus élevé de son histoire en dépassant ce record.

L'ambition d'enregistrer un taux de marge d'Ebitda d'au moins 10% (à comparer à 7,4% en 2019-2020) est maintenu en revanche.

"Le groupe continue en parallèle de mener des actions pour optimiser son efficience opérationnelle afin d'en recueillir pleinement les bénéfices une fois la production industrielle revenue à son niveau avant Covid-19, ce qui est attendu pour 2022", conclut Plastivaloire.

Guillaume Bayre - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur PLAST.VAL LOIRE en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+318.80 % vs +32.05 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat