Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Or

GC - MP00000000GC
- -

Or : Warren Buffett change d'avis sur l'or et fait bondir une société aurifère

lundi 17 août 2020 à 17h20
Buffett est désormais long sur l'or

(BFM Bourse) - Le n°1 mondial dans l'extraction minière de l'or Barrick Gold s'envole à Wall Street après que "l'oracle d'Omaha" Warren Buffett a annoncé avoir acquis pour plus d'un demi-milliard de dollars de titres de la société aurifère au deuxième trimestre.

C'est ce qui s'appelle changer son fusil d'épaule. Après avoir longtemps critiqué les investisseurs "long" sur l'or à grands coups de déclarations fracassantes, Warren Buffett cède au rallye haussier du métal précieux et se positionne sur les acteurs du secteur, à commencer par le n°1 mondial de l’extraction d'or, le canadien Barrick Gold.

Sa société d'investissement Berkshire Hathaway a en effet révélé avoir pris une participation importante au capital de la société aurifère, en acquérant pour 562 millions de dollars de titres (environ 1,1% du tour de table) au cours du seul deuxième trimestre selon les documents déposés vendredi auprès de la SEC. Si ce montant reste modeste pour Berkshire qui possède, à titre de comparaison, plus de 89 milliards de dollars en titres Apple, le conglomérat devient ainsi le 11e plus grand actionnaire de Barrick Gold selon des données de FactSet. Le groupe canadien exploite des mines d'or et de cuivre dans 13 pays et ses actions se négocient sous le ticker "GOLD" à New York. Le titre Barrick Gold décolle de 11,3% à 30,04 dollars un peu plus d'une heure après l'ouverture ce lundi, inscrivant au passage un nouveau sommet historique. Le groupe est désormais valorisé 53,4 milliards de dollars.

Cette annonce a surpris son monde tant Buffett est réputé pour être un investisseur "value" de longue date et a longtemps déclamé son aversion pour le métal précieux. Celle-ci a probablement été dictée par la performances des mineurs depuis le début de l'année, ces sociétés enregistrant un bond de plus de 45%, en moyenne, depuis le début de l'année. Il faut dire qu'en ces temps troubles, les investisseurs se sont rués sur les valeurs refuges, ce qui a porté le cours de l'once d'or au-dessus des 2.000 dollars pour la première fois de son histoire. Avec une progression de près de 30% en 2020, l'or est l'un des actifs actifs les plus performants depuis le 1er janvier.

Buffett abandonne les banques

Simultanément à cette prise de participation dans Barrick Gold, Berkshire Hathaway a nettement réduit la voilure sur les valeurs bancaires, qu'il avait pourtant défendu à maintes reprises. Les participations du conglomérat dans Wells Fargo et JPMorgan Chase ont chuté de plus de 3 milliards de dollars chacune au cours du deuxième trimestre, toujours selon des documents réglementaires rendus publics vendredi. La société a également dissous sa participation dans Goldman Sachs qui valait environ 300 millions de dollars à la fin du premier trimestre.

Ces ventes représentent une baisse de 26% de sa participation dans Wells Fargo, dont il détenait 8,4% à fin 2019 -une participation qui valait 186 milliards de dollars alors que Berkshire n'en avait payé que 7 pour les acquérir depuis 1989- et de 62% dans JP Morgan. À noter car c'est un événement que Warren Buffett n'est ainsi plus le premier actionnaire de Wells Fargo (détrôné par Vanguard), banque qu'il avait notamment soutenu pendant le scandale des "faux comptes" révélé en 2016 - l'enquête montra que Wells Fargo mettait une pression telle sur ses équipes commerciales pour qu'elles atteignent leurs objectifs que celles-ci ouvraient des comptes aux clients sans leur demander leur autorisation, leur attribuaient des cartes de crédit ou des contrats d'assurance sans leur consentement.

Berkshire a également vendu des actions de la Bank of New York Mellon Corp, de la M&T Bank Corp et de PNC Financial Services Group Inc, entre autres. Pour être précis, le milliardaire originaire du Nebraska a dans le même temps augmenté sa participation dans la Bank of America, dont il possède maintenant environ 12% du capital, signe qu'il ne se désengage pas totalement du compartiment bancaire.

Le top 3 des "punchlines" de Warren Buffett sur l'or

Dès 1998, "l'oracle d'Omaha" faisait savoir à qui voulait l'entendre qu'il avait un avis tranché sur la question du métal précieux, en déclarant ceci lors d'un discours à Harvard: "L'or est extrait du sol en Afrique ou ailleurs. Puis on le fait fondre, on creuse un autre trou, on l'enterre de nouveau (référence à l'or gardé dans les coffres-forts des banques nationales par les États, principaux détenteurs du métal précieux, NDLR) et on paie des gens pour qu'ils le gardent. Il n'a aucune utilité. Quiconque regarde depuis Mars doit se gratter la tête".

Invité dans l'émission "Squawk Box" de CNBC en mars 2011, Warren Buffett en remettait une couche, voire deux. À la question de l'animateur Joe Kernen qui lui demandait s'il y a des périodes où il devrait délaisser les actions au profit de certaines matières premières, il répondait que "l'or est une manière d'être "long" sur la peur, et il s'est révélé être un très bon moyen de l'être de temps en temps. Mais quand vous investissez sur l'or, il faut vraiment espérer que les gens auront encore plus peur dans un an ou deux qu'ils ne l'ont actuellement. Si c'est le cas, vous gagnez de l'argent et s'ils ont moins peur, vous en perdez. Mais l'or, en lui-même, ne produit rien."

Dans la même émission, il osait la comparaison suivante: "Si vous preniez tout l'or du monde, cela ferait à peu près un cube de 67 pieds de côté (20 mètres de côté, NDLR)... Au prix actuel du marché actuel, ce cube vaudrait environ 7.000 milliards de dollars, ce qui représente un tiers de la valeur de l'ensemble des titres cotés à Wall Street. Pour 7.000 milliards de dollars, vous pourriez avoir toutes les terres agricoles des États-Unis, environ sept Exxon Mobils et encore 1.000 milliards de dollars d'argent de poche. Si vous m'offriez le choix entre regarder un cube d'or de 67 pieds toute la journée ou prendre les terres agricoles et les Exxon Mobils, je choisirais la deuxième option sans hésiter".

Dix ans plus tard, et sachant que la valeur d'Exxon a été divisé par deux depuis 2011 alors que l'once d'or vole de sommet en sommet, il n'est pas certain que ce choix aurait été judicieux...

Quentin Soubranne - ©2020 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+333.20 % vs -2.80 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat