Bourse > Option > Option : La SNCM opte pour STX France pour la construction de 4 navires
OPTIONOPTION OPTI - BE0003836534OPTI - BE0003836534
0.146 € 0.00 %
0.149 €Ouverture : -2.01 %Perf Ouverture : 0.150 €+ Haut : 0.146 €+ Bas :
0.146 €Clôture veille : 109 868Volume : +0.11 %Capi échangé : 14 M€Capi. :

Option : La SNCM opte pour STX France pour la construction de 4 navires

La SNCM opte pour STX France pour la construction de 4 naviresLa SNCM opte pour STX France pour la construction de 4 navires

MARSEILLE (Reuters) - Le conseil de surveillance de la compagnie maritime Société nationale Corse Méditerranée (SNCM) a donné mardi son feu vert pour la construction de quatre navires, dont deux en option, par le chantier naval STX France, a-t-on appris de source syndicale.

Le conseil réuni à Paris a autorisé le président du directoire à signer la lettre d'intention de commande négociée avec les chantiers navals de Saint-Nazaire, qui étaient en concurrence avec l'italien Fincantieri.

"Cette lettre d'intention a été signée sous réserve d'un plan de financement qui doit être traité lors d'un prochain conseil de surveillance", a-t-on ajouté de même source, précisant qu'il devait se tenir avant le 14 avril.

La SNCM, qui assure notamment la liaison entre la Corse et le continent, est détenue à 66% par Transdev, coentreprise de Veolia Environnement et de la Caisse des dépôts, à 25% par l'Etat et à 9% par ses salariés.

Le coût estimé de chaque navire est de l'ordre de 150 à 170 millions d'euros. Les bâtiments mixtes (fret/passagers) doivent s'inscrire dans une démarche de développement durable avec une propulsion au fioul léger et au gaz.

La SNCM emploie actuellement 2.600 personnes et sa survie est menacée par la Commission européenne, qui lui a ordonné de rembourser 440 millions d'euros d'aides jugées illégales.

Le président de Veolia, Antoine Frérot, s'est prononcé "pour une mise sous protection" de la SNCM auprès du tribunal de commerce, seule solution selon lui pour permettre à la compagnie maritime de s'exonérer de ce remboursement.

(Jean-François Rosnoblet, édité par Yves Clarisse)

Copyright © 2014 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...