Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

NOKIA

NOKIA - FI0009000681 SRD PEA PEA-PME
5.070 € +1.59 % Temps réel Euronext Paris

Nokia : Deux ans après le rachat d'Alcatel-Lucent, Nokia soupçonne des irrégularités

vendredi 22 mars 2019 à 12h00
Le titre Nokia perd du terrain après le dépôt de son rapport annuel à la SEC

(BFM Bourse) - Le titre de l'équipementier finlandais des télécoms recule de 7% vendredi matin, à son plus bas depuis le début de l'année. Dans son rapport annuel, Nokia révèle avoir ouvert une enquête interne sur d'éventuelles "irrégularités" relatives à des activités héritées d'Alcatel-Lucent, racheté en 2016 pour 18 milliards de dollars.

C'est une petit ligne au sein du document de référence déposé par Nokia à la SEC, le gendarme boursier américain (le titre étant également coté au New York Stock Exchange, ainsi qu'au Nasdaq Helsinki et sur Euronext Paris) qui a mis le feu aux poudres vendredi. Le titre Nokia perd 7,77% à 5,08 euros sur le marché parisien vers 12h20, alors que le groupe a mis en avant de potentiels problèmes de conformité au sein de l'ex-Alcatel-Lucent.

"Au cours du processus d'intégration en cours, nous avons été informés que certaines pratiques relatives à des problèmes de conformité au sein de l'ancienne entreprise Alcatel-Lucent suscitent des préoccupations. Nous avons ouvert une enquête interne et signalé volontairement le problème aux autorités de réglementation compétentes, avec lesquelles nous coopérons en vue de résoudre le problème", indique le groupe dans son document annuel.

"Le règlement de cette affaire pourrait entraîner des sanctions pénales ou civiles, notamment des amendes pouvant avoir une incidence défavorable importante sur nos activités, notre marque, notre réputation ou notre situation financière", a précisé Nokia, sans chiffrer l'ampleur du risque à ce stade.

Faute d'information plus précises sur la nature du problème, il est bien difficile d'évaluer l'impact potentiel sur l'activité du groupe, note UBS. Pour le bureau d'études, "le problème à notre sens est que c'est seulement maintenant - plus de deux ans après l'acquisition d'Alcatel-Lucent - que cela soit découvert".

Pour autant, UBS maintient sa recommandation à l'achat, ciblant 5,90 euros par action, rappelant notamment que Ericsson fait déjà l'objet d'enquêtes à l'heure actuelle et reconnu qu'il pourrait écoper de pénalités financières, sans que cela n'ait particulièrement pénalisé sa valorisation boursière.

Guillaume Bayre - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur NOKIA en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+313.20 % vs +36.10 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat