Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

NIKKEI CT OPENN

ABNIK - NL0000451920
17.33 € +0.17 % ACHAT : / : VENTE

Nikkei ct openn : La Bourse de Tokyo va fermer 10 jours, ce qui inquiète beaucoup les traders

vendredi 26 avril 2019 à 18h30
Les traders se préparent à 10 jours de fermeture de la Bourse de Tokyo

(BFM Bourse) - C'est une conjonction d'événements pour le moins rares -dont le couronnement d'un nouvel empereur- qui va entraîner une séquence inédite pour le marché japonais: dix jours consécutifs de fermeture. Du jamais-vu en temps de paix pour la Bourse de Tokyo... et ce qui ne manque pas de provoquer une vive appréhension.

Ce n'est pas tous les jours que le Japon célèbre un nouvel empereur. Le 125e d'entre eux, Akihito, qui lui-même avait succédé à son père Hirohito -allié de l'Allemagne nazie et de l'Italie fasciste pendant la Seconde guerre mondiale- abdiquera le 30 avril en faveur de son propre fils aîné Naruhito, qui sera alors intronisé le lendemain, inaugurant l'ère Reiwa (harmonie porteuse d'espérance).

Or, la date choisi pour son accession au trône -constitutionnellement relégué à un rôle entièrement symbolique- correspond peu ou prou à la période dite de la "Golden Week", une série de jours fériés constituant une semaine de congés où tout le pays se met en pause. Et cette fois, en raison de l'allongement de la séquence de jours fériés avec l'accession de Naruhito, la bourse de Tokyo perdra six jours de trading soit avec les week-ends dix jours consécutifs de fermeture. Du jamais-vu depuis le dernier conflit mondial.

Après le week-end du 27/28 avril, le lundi 29 correspond à l'anniversaire de l'empereur Showa (Hirohito), puis la veille, le jour (1er mai) et le lendemain de l'accession de l'empereur Reiwa sont obligatoirement fériés, suivis du 3 mai du jour de la Constitution, le 4 du jour de la Nature et le 5 du jour des Enfants... qui tombant le dimanche vaudra au lundi suivant d'être férié !

Vers des problèmes de liquidités ?

Le problème pour les traders est que pendant que le monde des affaires nippon va pratiquement s'arrêter de tourner, les volumes d'échanges risquent de s'affaiblir significativement notamment sur le marché des devises, supposé être ouvert en permanence. Ce qui risque de provoquer des problèmes de liquidité et des pics de volatilité. D'ailleurs cette année, un "flash crash" est déjà survenu à la fin des vacances du nouvel an (chute du dollar australien face au yen) et un autre le 11 février (franc suisse face au dollar) également alors que les opérateurs manquaient à l'appel pour cause de jour férié... Encore le marché japonais n'avait-il fermé respectivement que quatre et trois jours consécutifs !

De plus, cette impossibilité de passer des ordres sur les actions japonaises pendant une aussi longue période risque de poser problèmes aux investisseurs internationaux. Le rythme de l'actualité financière va si vite qu'il peut se passer énormément de choses en dix jours... Notamment du côté des Etats-Unis avec une réunion du comité monétaire de la Fed programmé le 1er mai (où la Bourse de Paris sera elle aussi fermée qui plus est). Inutile non plus de compter se précipiter sur les bons du Trésor japonais, qui constituent habituellement une valeur refuge, en cas de turbulence sur d'autres actifs... Autant dire que les traders feraient bien d'attacher leur ceinture !

Guillaume Bayre - ©2019 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+288.90 % vs +9.40 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat