Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Nasdaq Composite

COMP - XC0009694271
- -

Nasdaq Composite : Trump l'isolationniste veut égoïstement sauver son bilan, les marchés dévissent

jeudi 12 mars 2020 à 14h25

(BFM Bourse) - Après une chute de 4,70% à 7 952 points hier, le Nasdaq Composite devrait ouvrir en très vive baisse ce jeudi, sous l'effet de la peur générée par le ralentissement de l'activité économique mondiale dans le cadre de la pandémie de coronavirus. Les marchés voient d'un très mauvais oeil l'isolationnisme dont Trump fait preuve face à la contagion.

"L'Europe est devenue la nouvelle Chine" a-t-il froidement lancé... Le locataire de la Maison Blanche signifie par là que suite au développement incontrôlé de l'épidémie de coronavirus Covid-19 sur le Vieux Continent, la menace est identifiée... Avec effet pour samedi (05h00 heure de Paris), les Etats-Unis vont refuser sur leur territoire tous les étrangers en provenance d'Europe. Et ce pendant 30 jours.

Le marché déjà éprouvé par les blocages et ralentissement des chaînes d'approvisionnement dans une économie mondialisée, refroidi par ailleurs par le krach pétrolier depuis la fin de la semaine passée, va rester dans l'immédiat averse au moindre risque.

Concernant le brut, baromètre de référence dans les salles des marchés, après le lundi noir qui a vu passer le WTI sous les 30$, avec l'échec des négocations entre Russie et Arabie Saoudite, le rebond est déjà contrarié avec de nouvelles menaces d'ouverture du robinet. C'est au tour d'Abou Dhabi de se dire prêt à augmenter leur production de pétrole de plus d'un million de baril par jour.

Si les réouvertures progressives d'usines en Chine de confirme, avec un palier du nombre de cas quotidien détectés, la propagation vitesse grand V du nombre de cas sur l'ensemble de la planète angoisse les salles des marchés.

Pour la seule Californie, qui concentre nombre de sièges de sociétés présente au sein de l'indice étudié, 4 morts sont à déplorer, pour 179 cas confirmés, auquel on peut ajouter les 21 cas détectés dans le paquebot Grand Princess dans la baie de San Francisco. A l'échelle des Etats-Unis dans leur ensemble, 38 morts sont comptabilisés pour plus de 1300 cas détectés.

Les investisseurs, désarmés, sont à l'affût des réponses budgétaires et monétaires. La Fed a déjà pour sa part baissé à la surprise générale, car en dehors du calendrier officiel, de 50 points de base ses taux fédéraux (fed funds) et devrait baisser dans une ampleur encore plus grande le 18 mars le loyer du Dollar. La BCE, qui dispose d'un outillage bien moins fourni, les taux étant déjà au ras du sol, a tenté sans succès de rassurer la communauté financière ce jeudi, à l'issue de son Conseil des Gouverneurs. Pour encourager les banques à soutenir les PME les plus touchées par l'épidémie de coronavirus, l'institution a annoncé qu'elle allait racheter 120 milliards d'euros supplémentaires de dette publique et privée directement sur les marchés d'ici la fin de l'année.

Le verdict de la Fed pour la poursuite du processus d'assouplissement monétaire est pour le 18/03. D'ici là, Donald Trump, qui craint une contraction de la consommation, principale moteur de la croissance outre Atlantique, ne manquera pas de mettre une pression accrue sur Mr Powell. Il en va de son bilan !

Côté statistique, la contraction de l'indice des prix à la production en février (-0,6%) a déçu. En revanche, les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage pour la semaine passée (211 000) ne révèlent aucun début d'essoufflement du florissant marché de l'emploi aux Etats-Unis.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Nous nous acheminons vers un deuxième krach cette semaine, après celui subi lundi (-7,29%).

A ce stade du développement brutal de la jambe baissière amorcée le 24 février sur gap de rupture (breakaway), une nouvelle phase d'abdication, très ponctuelle, est à anticiper.

A l'issue de cette courte mais violente purge, un premier mouvement de réaction technique très volatile pourra se développer. Nous n'y sommes pas encore. Une zone proche des 7 340 / 7 350 peut servir de point d'appui.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice Nasdaq Composite à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice Nasdaq Composite cote en dessous de la résistance à 8345.00 points.

Le conseilLogo TradingSat

Nasdaq Composite
Négatif
Résistance(s) :
-
Support(s) :
-

GRAPHIQUE EN DONNEES QUOTIDIENNES

Nasdaq Composite : Trump l'isolationniste veut égoïstement sauver son bilan, les marchés dévissent (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+310.60 % vs -9.34 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat