Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Nasdaq Composite

COMP - XC0009694271
- -

Nasdaq Composite : Quatre précieux gaps de poursuite rayés de la carte en 48 heures !

lundi 2 mars 2020 à 15h17

(BFM Bourse) - L'indice Nasdaq Composite, indice phare des valeurs technologiques de la cote américaine, est certes parvenu à terminer symboliquement la séance de vendredi dans le vert (+0,01% à 8 567 points), mais cela n'a évidemment pas suffit à apporter un quelconque soulagement. Les pertes hebdomadaires (-10,54%) ont été subies dans des volumes d'échanges quasiment deux fois supérieure à la moyenne récentes, et ont rappelé les sueurs froides au début de la crise financière de 2008, dans la proportion de pertes sur une poignée de séances.

Au-delà des seules difficultés d'approvisionnement de groupes représentés dans l'indice, très dépendants des capacités de production chinoises (semi-conducteurs, téléphonie, électronique grand public), ce sont bien les craintes d'une contraction durable de la consommation chinoise, et plus largement les craintes d'un ralentissement de l'activité économique mondiale, en raison de l'épidémie de coronavirus, qui plombe l'ambiance. Les points bas de la vive correction amorcée lundi dernier ne sont probablement pas atteints.

Les dernières publications de l'OCDE, qui abaisse sa prévision à 2.4% pour l'année 2020, alors près de 3% était anticipé en novembre, et les indicateurs d'activité en chute libre en Chine (industrie et services) ont crispé les marchés dès l'entame de la présente semaine. Pour autant, en cours de semaine, un rebond technique de contestation n'est pas à exclure.

Revenons un instant sur un point sémantique important:

Il convient, pour bien appréhender le comportement des intervenants, de bien distinguer, d'une part la crainte de la peur, et la peur de la panique.

- La crainte, face à l'épidémie de coronavirus, les opérateurs l'ont éprouvé, avant même que le marché ne baisse. Il s'agit grosso modo de la première partie du mois de février. Alors que l'indice de force relative commence à s'infléchir sur des indices élargis comme le S&P 500, rien à signaler alors sur le Nasdaq Composite. Pourtant les questionnements inquiets sur l'épidémie fusent.

- La peur, les acteurs de marché la vivent pour leur grande majorité depuis le 21 février, et elle se traduit sur le présent indice par une correction violente, sur plusieurs séances.

- La panique, elle, n'a pas été d'actualité dans cette phase et ne viendra peut être jamais. Une chose est sûre, si elle arrive, l'indice baissera sur une seule séance dans des proportions bien plus importantes, le cas échéant. On parlerait de krach, et la structure de l'épuisement sera graphiquement tres riche d'enseignement. Mais encore une fois, ce vocabulaire ne convient pas à la psychologie de marché depuis lundi dernier.

Au chapitre statistique vendredi, si les dépenses des ménages ont quelque peu déçu, la contraction du déficit commercial, les revenus des ménages, et les stocks des entreprises ont créé la bonne surprise. Le PMI de Chicago a fortement rebondi, pour revenir à 49.0.

A suivre outre Atlantique le PMI ISM à 16h00, ainsi que les dépenses de construction, à 16h00 également.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Comme pour le CAC 40, une observation de la bougie hebdomadaire (qui regroupe graphiquement en une bougie panoptique l'ensemble des cotation des 5 dernières séances), montre toute la rupture connue dans la psychologie de marché, apeurée depuis la rupture (breakaway) de la moyenne mobile à 20 jours (en bleu foncé), courbe de tendance courte qui s'est vivement infléchie à la baisse.

Comme nous l'évoquions plus haut, la brutalité des arbitrages opérés la semaine passée, sans la moindre place offerte à une reprise de souffle, montre que les points bas correctif ne sont probablement pas atteints. Cette vague corrective d'ampleur a du sens, et laissera des traces. L'observation des gaps est à ce titre parlante. Le Nasdaq Composite s'est vivement éloigné du gap baissier très ample de lundi 24 février, d'une part. Et d'autre part, en deux séances seulement (jeudi et vendredi), pas moins de 4 gaps de poursuite que l'indice avait minutieusement construit au mois de décembre 2019 ont été purement et simplement rayés de la carte !

Dans l'immédiat, et à très court terme, un court rééquilibrage des forces en présence est possible. Avis neutre à l'échelle de ce lundi.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice Nasdaq Composite à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 9838.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 7700.00 points relancerait la pression vendeuse.

Le conseilLogo TradingSat

Nasdaq Composite
Neutre
Résistance(s) :
-
Support(s) :
-

GRAPHIQUE EN DONNEES QUOTIDIENNES

Nasdaq Composite : Quatre précieux gaps de poursuite rayés de la carte en 48 heures ! (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+306.70 % vs -15.07 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat