Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Nasdaq Composite

COMP - XC0009694271
- -

Nasdaq Composite : Proche des zéniths, mais en plein questionnement

jeudi 21 octobre 2021 à 15h20

(BFM Bourse) - Bien que sur des niveaux de grande fermeté, proche de ses sommets historiques, le Nasdaq Composite (-0,05% à 15 121 points hier), n'est plus en phase de rally. L'inconditionnalité à l'achat dans la durée, qui avait prévalu depuis mars 2020, n'est plus d'actualité, dans un contexte d'accumulation de sources d'inquiétudes.

Au chapitre monétaire, dans son "Livre Beige", document qui dresse un tableau périodique de l'économie américaine, la banque centrale a souligné que les difficultés mondiales d'approvisionnement, ainsi que le manque de main d'œuvre et les inquiétudes liées au variant Delta du Covid-19, ont fait ralentir la croissance de l'activité économique aux États-Unis au début de l'automne. Si ce rapport, établi sur la base d'une enquête réalisée entre la fin du mois de septembre et le début du mois d'octobre auprès d'entreprises américaines, ne remet a priori pas en cause le début du tapering (réduction du rythme de rachats d'actifs) de l'institution dès le mois prochain, il met en revanche en évidence les tensions auxquelles les décideurs de la Fed sont confrontés alors qu'ils envisagent également de relever les taux prochainement.

Si l'inflation élevée actuelle persiste, la Fed pourrait devoir enclencher ce processus plus rapidement que prévu selon plusieurs responsables. Une hypothèse balayée d'un revers de main par la présidente de la Fed de Cleveland, Loretta Mester, interrogée sur CNBC hier et qui "ne pense pas que des hausses de taux d'intérêt soient prévues de sitôt". Une majorité des 67 économistes interrogés par Reuters donnent du crédit à ce dernier scénario et estiment que la Fed ne relèvera pas ses taux avant 2023.

Dans l'immédiat, les opérateurs ont pris connaissance, une heure avant l'ouverture des débats sur actions, de deux publications macroéconomiques: Les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage tout d'abord, qui sont restées sous la barre des 300 000 nouvelles unités la semaine passée, faisant même un peu mieux que le consensus. L'indice manufacturier de la Fed de Philadelphie ensuite, qui a manqué pour sa part les attentes, à 23,7. Le Philly Fed était attendu certes en contraction, mais à un rythme moins fort.

Néanmoins, "le gouvernement américain a fait part de son intention de s’attaquer aux problèmes de logistique qui empêchent les livraisons de marchandises," commente César Perez Ruiz, Responsable des investissements et CIO chez Pictet Wealth Management, qui étaie: "Les ports de Los Angeles, les plus actifs du pays, fonctionneront désormais 24 heures sur 24, sept jours sur sept, afin de résorber la congestion des cargos qui a engendré des pénuries et des hausses de coûts pour les consommateurs. Les craintes d’une accélération durable de l’inflation ayant reflué, le taux américain à 10 ans a légèrement reculé la semaine dernière. Les problèmes actuels d’approvisionnement et les pénuries de main-d'œuvre dans l’économie américaine ont poussé à la hausse le coût de production du gaz de schiste, engendrant une forte augmentation des cours du brut."

A suivre côté valeurs Tesla qui a dépassé les attentes pour son troisième trimestre 2021. IBM (hors indice certes, mais à valeur de baromètre), est attendu en baisse après dévoilement d'une copie trimestrielle décevante, pour un marché légitimement gourmand.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Côté technique, graphique et comportemental (champs au demeurant intimement liés), l'accumulation en quatre séances au coeur du mois de septembre d'un marubozu noir, d'une structure englobante baissière et de trois "corbeaux noirs", le tout dans un niveau de participation relativement nourri, nous invite à déplacer le curseur vers davantage de prudence. La clôture sur les points bas hebdomadaires la semaine 37, immédiatement suivie d'un gap baissier majeur lundi 20/09, complète ce tableau. Les 28,29 et 30 septembre, cette combinaison se trois chandeliers dite en corbeaux noirs s'est répétée.

Quant à la tendance de fond (le trend), il est cependant loin d'être remis en cause à ce stade, les cours évoluant encore largement au-dessus de la moyenne mobile à 100 jours (en orange), qui ne s'infléchit que très légèrement. Premier objectif baissier sur les 14 410 points. L'indice a certes pu réintégrer in extremis vendredi 1er octobre la partie supérieure de sa moyenne mobile à 100 jours, à la faveur d'une ombre basse qui "sauve" l'allure de la bougie hebdomadaire, mais reste dans une position technique délicate à très court terme. Du moins la configuration n'est plus celle d'un rally inconditionnel, régi par une psychologie de marché aveuglément acheteuse.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice Nasdaq Composite à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice Nasdaq Composite cote en dessous de la résistance à 15420.00 points.

Le conseilLogo TradingSat

Nasdaq Composite
Négatif
Résistance(s) :
-
Support(s) :
-

GRAPHIQUE EN DONNEES QUOTIDIENNES

Nasdaq Composite : Proche des zéniths, mais en plein questionnement (©ProRealTime.com)
©2021 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+312.70 % vs +35.58 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat