Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Nasdaq Composite

COMP - XC0009694271
- -

Nasdaq Composite : Hier aveugle sur l'épidémie, Trump est aujourd'hui alarmant...

mercredi 1 avril 2020 à 15h26

(BFM Bourse) - Pendant deux semaines, au plus fort de la crise boursière récente, les opérateurs se sont volontairement détournés des publications macroéconomiques, tout simplement parce qu'elles ne voulaient plus rien dire. Désormais, les regards se portent davantage sur ces publications, d'autant plus qu'elles concernent non pas janvier ou février, mais mars pour certaines d'entre elles, et qu'elles sont des indicateurs avancés à valeur de baromètre pour d'autres.

C'est en particulier le cas sur l'emploi américain. Après l'explosion ahurissante des inscrits aux allocations chômage publiée jeudi dernier, à 3 283 000, contre une moyenne mobile à 12 mois qui végétait sereinement vers 200 000, c'est le rapport fédéral sur l'emploi (NFP), qui va focaliser l'attention vendredi. En attendant, le cabinet privé en RH ADP vient de publier il y a quelques instants sa traditionnelle enquête: elle met en évidence des destructions d'emplois dans le secteur privé (hors agriculture). A 27 000, ces destructions sont toutefois assez loin du consensus (150 000).

Publiés hier, deux autres indicateurs majeurs ont également subi une vive contraction, mais également moins forte que ne le laissait augurer le consensus: le PMI de Chicago à 47.8 et le sacro-saint indice de confiance des ménages (Conference Board) à 120.0.

A suivre les dépenses de construction à 16h00, le PMI manufacturier (ISM) à 16h00, et les stocks de brut à 16h30.

Hier, l'indice Nasdaq Composite (-0,95% à 7 700 points) limitaient ses pertes journalières. il devrait rester sous pression, avec le passage de l'épicentre de l'épidémie de Covid-19 sur le territoire américain. Trump, qui a enfin pris la mesure de la catastrophe, a complètement changé de ton. Le locataire de la Maison Blanche, qui avertit ses compatriotes sur la dureté des deux semaines à venir, semble enfin prendre pleinement la mesure de la menace sanitaire, et cesser sa pression malsaine sur les Gouverneurs pour un assouplissement des mesures de confinement, et a enfin abandonné définitivement l'idée de relancer la machine productive mi-avril. L'impatient locataire de la Maison Blanche se rend à l'évidence, et se montre disposé à la poursuite des mesures de confinement jusqu'à la fin du mois. L'ex matant de l'immobilier sait qu'il est vain de s'accrocher à son bilan économique (plein emploi, croissance) pour pouvoir espérer rempiler pour quatre ans supplémentaires.

La dynamique des futures à quelques minutes de l'ouverture des débats laissent entrevoir un début de séance en territoire rouge.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

La bougie tracée hier est similaire dans sa structure et sa taille, à la bougie tracée le 27 mars. A la différence que son corps se positionne sur la partie haute du corps de la bougie précédente, et que sa mèche (ombre) haute l'a significativement dépassé. A ceci s'ajoute la pression désormais exercée par la moyenne mobile à 20 jours (en bleu foncé) et un début (à confirmer) de validation d'une divergence cours / volumes. Avis négatif proposé.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice Nasdaq Composite à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice Nasdaq Composite cote en dessous de la résistance à 7888.00 points.

Le conseilLogo TradingSat

Nasdaq Composite
Négatif
Résistance(s) :
-
Support(s) :
-

GRAPHIQUE EN DONNEES QUOTIDIENNES

Nasdaq Composite : Hier aveugle sur l'épidémie, Trump est aujourd'hui alarmant... (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+309.50 % vs -5.68 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat