Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Nasdaq Composite

COMP - XC0009694271
- -

Nasdaq Composite : Gilead en ébullition, Amazon et Netflix au firmament

vendredi 17 avril 2020 à 15h18

(BFM Bourse) - Début de séance dans le vert en perspective pour le Nasdaq Composite (+1,66% à 8 532 points jeudi), dans un marché gagné par l'optimisme (à double tranchant !) de D. Trump. Dans le détail, "Donald Trump prévoit que 29 États sur les 50 que composent la première puissance mondiale pourraient rouvrir bientôt" indique Vincent Boy, analyste chez IG France. "Le plan du président américain comporte trois phases, dont la première implique la réouverture des stades, des théâtres et des restaurants. La seconde concerne la reprise des vols non essentiels et la réouverture des écoles notamment avant la mise en place de la troisième phase et d’un retour complet de l’activité" précise-t-il.

L'analyste juge que les déclarations du président américain contribuent à une confiance un peu trop importante des marchés. Selon lui, ces derniers "persistent dans la perspective d’une reprise économique importante dès le second semestre 2020 et oublient d’une part, que l’épidémie est toujours bien présente et ne réduit pas drastiquement et d’autre part que même si le pic était atteint le risque d’une seconde vague est énorme". Les entreprises et la population vont devoir s’adapter et la reprise en "big bang" que prône Donald Trump pourrait plutôt se transformer en croissance molle durant les prochains trimestres", anticipe-t-il. Gare à l'excès d'optimisme, donc.

L'épicentre se positionne désormais sur les Etats-Unis, où près de 670 000 cas sont confirmés. Plus de 33 000 décès ont été recensés sur le sol américain, dont plus 11 000 pour la seule ville de New York. L'inquiétude est d'autant plus forte que le système de santé, observé à l'aune de la puissance économique des Etats-Unis, est finalement fragile.

Par ailleurs, le directionnel de très court terme (haussier) pourrait être entretenu par des données encourageantes sur le Remdesivir dans le traitement des phases sévères du COVID 19. La molécule a été développée par le laboratoire Gilead Sciences initialement pour traiter Ebola. On suivra attentivement la valeur (GILD) ce vendredi.

Au chapitre statistique hier, publication crispante avec les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage. Pour la semaine passée, ce nombre reste astronomique, avec 5 245 000. Concrètement, il s'agit du nombre de travailleurs particuliers qui ont rempli une demande d'assurance chômage pour la première fois durant la semaine considérée. A titre de comparaison, avant le cataclysme provoqué par la pandémie, avec mise sous cloche de l'économie, ce nombre parvenait à avoisiner les 200 000. Les Etats-Unis étaient alors en situation de plein emploi.

Chute brutale, davantage encore qu'anticipé pour le "Philly Fed", l'indice baromètre industriel de la Fed de Philadelphie (-56.6 ce mois-ci) contre -12.7 en mars. Triste record à la baisse, également, sur ce baromètre sur l'ensemble de l'historique dont nous disposons.

Ce vendredi matin, les cambistes ont pris connaissance de cette dureté de la réalité, avec une batterie de chiffres officiels chinois, dont une chute vertigineuse des ventes au détail de près de 16% en mars (rythme annualisé). Chute encore plus brutale que ne le laissait augurer le consensus pour le PIB au T1 en Chine (-6.8% sur un rythme annualisé), contre +6,0% en T4 2019...

A suivre l'indice des indicateurs avancés (Conference Board), attendu en chute de plus de 7%, à 16h00.

Côté valeurs, on aura noté la fièvre à l'achat sur des valeurs dites "Stay at Home", comme Netflix ou Amazon, sur des sommets historiques...

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Attention au bull trap, et revenons-en à son mécanisme:

Le bull trap (piège à la hausse) est un phénomène classique en finance de marché comportementale: l'acheteur, appâté une première fois, l'est une seconde fois avec le sentiment de faire une affaire encore meilleure avec un point d'entrée jugé bon. Dès lors, la volatilité à la hausse progresse, et l'investisseur est de plus en plus persuadé d'avoir flairé la bonne affaire, sans se poser aucune question sur la justification de la hausse. Si le mouvement haussier ne prend pas corps, le piège se referme.

Seule une progression vigoureuse accompagnée de volumes puissants, avec l'appui de tous les secteurs représentés au sein de l'indice viendrait délivrer un message haussier durable, et donc invalider l'option retenue.

Dans l'immédiat, toute navigation entre 7 888 points et la borne basse du gap baissier du 10 mars à 8 344 points, même en eaux calmes, est jugée dangereuse.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est positif sur l'indice Nasdaq Composite à court terme.

Ce scénario haussier est valable tant que l'indice Nasdaq Composite cote au dessus du support à 7888.00 points.

Le conseilLogo TradingSat

Nasdaq Composite
Positif
Résistance(s) :
-
Support(s) :
-

GRAPHIQUE EN DONNEES QUOTIDIENNES

Nasdaq Composite : Gilead en ébullition, Amazon et Netflix au firmament (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+306.10 % vs +0.47 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat