Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Nasdaq Composite

COMP - XC0009694271
- -

Nasdaq Composite : Aucune branche à laquelle se raccrocher

jeudi 19 mars 2020 à 14h28

(BFM Bourse) - Avec un nouveau krach pétrolier, Wall Street a particulièrement souffert hier, avant de se reprendre en dernière partie de séance. Le Nasdaq Composite (-4,70% à 6 989 points à l'issue d'une séance de haute volatilité) aura finalement moins souffert que le Dow Jones (-5,56%), lui-même tiré au fond de l'eau par Chevron Corp (-22,12%) et Exxon Mobil (-10,02%) sur le secteur pétrolier, et Boeing (-17,92%) et United Technologies (-14,48%), conglomérat présent entre autres dans des activités aéronautiques. Il n'en reste pas moins que des poids lourds de l'indice phare des techs ont lourdement souffert en Bourse hier, à l'image de Broadcom (-15,86%), Tesla (-16,03%) ou UAL (-30,29%).

La catastrophe sanitaire que nous traversons provoque une mise sous cloche de la planète entière. Si les Etats-Unis, après avoir barricadé leur foncières, font pour l'heure de la temporisation avant des mesures plus fermes de confinement des ménages, ils vivent dans l'anxiété du développement de l'épidémie de coronavirus, dont l'épicentre se déplace progressivement d'Est en Ouest.

L'hémorragie devrait se calmer momentanément ce jeudi, avec le soulagement provoqué par les sortie de l'artillerie par la BCE, avec l'annonce d'un programme d'achat d'obligations de 750 milliards d'euros, par la Banque Centrale Européenne (annonce mercredi soir, en dehors du calendrier consacré).

Côté américain, "jusqu'à présent, les mesures de la Réserve fédérale et de l'administration Trump n'ont pas eu grand effet et n’ont pas réussi à apaiser les craintes qui ont émergé outre-Atlantique, ni celles des marchés boursiers américains. Les sorties et ventes d’actifs se sont accélérées, ont rajouté à la panique et exercé des pressions à la baisse sur les secteurs et les actions les plus durement touchés, notamment les compagnies aériennes, les loisirs et l'énergie", analyse Rebecca Chestworth, Stratégiste ETF actions chez SPDR.

Côté statistique, le Philly Fed (indice manufacturier de la Fed de Philadelphie) vient de ressortir en chute libre de 36.7 en février à -12.7 en mars, au plus bas depuis 7 ans. Par ailleurs, les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage pour la semaine passée, bien qu'à des niveaux mesurés ont désagréablement surpris les investisseurs par leur hausse à 281 000, alors qu'un niveau proche des 215K était la norme ces dernières semaines.

Pour rappel mardi, le ZEW allemand s'est naturellement effondré, mais le niveau de profondeur abyssal (-49,5) était loin d'être anticipé par les économistes et analystes interrogés. L'indicateur, qui mesure le moral des investisseurs dans la première économie de la Zone Euro a touché un point bas depuis décembre 2011. Outre Atlantique, les ventes au détail de février se sont effondrées (-0,5%), contre +0,2% attendu, après +0,6% en janvier.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Depuis la séance de rupture du 24 février, la saignée corrective subie a pris place sous une moyenne mobile courte à 10 jours (en bleu clair). L'étude des gaps, à la fois celle de l'effacement des nombreux gaps de poursuite patiemment tracés auparavant, et celle des gaps baissiers de natures différentes qui ont émaillé la chute des cours des trois dernières semaines, conjuguée à l'étude des volumes, laisse des probabilités encore fortes d'atteinte de points bas dans le purge en cours.

Après une tentative de rééquilibrage mardi, déjà compromise, le biais baissier dominateur reprend ses droits. Une volatilité intense est encore prévisible pour les prochains jours. Toute tentative de rebond n'a aucune durabilité, preuve d'une confiance égale à zéro. Avis négatif de fond maintenu sous la moyenne mobile courte à 10 jours (en bleu clair).

Avis neutre à l'échelle de la seule séance à venir.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice Nasdaq Composite à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 7344.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 6457.00 points relancerait la pression vendeuse.

Le conseilLogo TradingSat

Nasdaq Composite
Neutre
Résistance(s) :
-
Support(s) :
-

GRAPHIQUE EN DONNEES QUOTIDIENNES

Nasdaq Composite : Aucune branche à laquelle se raccrocher (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+332.80 % vs -8.08 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat