Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Nasdaq Composite

COMP - XC0009694271
- -

Nasdaq Composite : Après la peur la semaine passée, une intense nervosité cette semaine

jeudi 5 mars 2020 à 15h08

(BFM Bourse) - L'humeur reste particulièrement nerveuse sur les marchés américains cette semaine, qui alternent depuis lundi les séances de vives hausses et de toutes aussi vives baisses, un coup rassurés par les bonnes dispositions des grandes banques centrales face à l'épidémie de coronavirus, un coup estomaqués par l'attitude surprenante de la Fed mardi, un coup rassurés par les perspectives d'un duel Trump Biden en novembre, le tout encore groggy avec la chute de la semaine passée, le plus lourd repli en une semaine depuis la crise financière historique de 2008. La semaine passée, le Nasdaq Composite avait perdu 10,54%. Et la structure du rebond observé à partir de la clôture de vendredi est bien trop erratique pour donner confiance...

Pour rappel, la Fed a surpris les opérateurs par surprise mardi, quelques heures après la publication d'un communiqué du G7, en abaissant (en dehors des réunions d'un Comité de politique monétaire) le principal taux directeur fédéral de de 50 points de base. L'attitude surprenante de la Fed, qui justifie naturellement son geste pour une atténuation de l'impact économique de l'épidémie de coronavirus, a créé de la nervosité sur les marchés d'actions.

Alors certes, le nombre de nouveaux cas quotidiens de dépistage de personnes porteuses de Covid-19 en Chine tend à diminuer, et la perspective d'un palier encourage les autorités à autoriser progressivement les réouvertures d'usines, mais le développement de l'épidémie dans le reste du monde, et ses conséquences encore difficilement chiffrables sur l'économie mondiale démotive les acheteurs.

Au chapitre statistique hier, les investisseurs ont pris connaissance des conclusions de l'enquête du cabinet ADP (Automatic Data Processing). Elles sont bonnes et dépassent les attentes: au mois de février, l'économie américaine aurait créé 183 000 postes dans le secteur privé (hors agriculture), illustrant une nouvelle fois l'excellente santé de l'emploi aux Etats-Unis. L'enquête du cabinet privé en ressources humaines, jugée très fiable, précède généralement (et c'est le cas ce mois-ci) de deux jours le rapport mensuel fédéral sur l'emploi privé (NFP, soit Non Farm Payroll).

Les opérateurs viennent de prendre connaissance, il y quelques instants, des inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage pour la semaine passée, parfaitement en ligne avec les attentes à 216 000, et d'une dynamique de la productivité (hors secteur agricole) légèrement en-deçà du consensus.

A suivre les commandes industrielles, en données définitives pour janvier, à 16h30.

Côté valeurs, on continuera de surveiller le très stratégique secteur des semi-conducteurs, qui continue d'amplifier avec un effet Bêta important les variations de l'indice.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Une observation de la bougie hebdomadaire de la semaine écoulée (qui regroupe graphiquement en une bougie panoptique l'ensemble des cotations de 5 séances), montre toute la rupture connue dans la psychologie de marché, apeurée depuis la rupture (breakaway) de la moyenne mobile à 20 jours (en bleu foncé), courbe de tendance courte qui s'est vivement infléchie à la baisse. La juxtaposition des deux bougies hebdomadaires vendredi soir sera riche d'enseignement.

La brutalité des arbitrages opérés la semaine passée, sans la moindre place offerte à une reprise de souffle, montre que les points bas correctifs ne sont probablement pas atteints. Cette vague corrective d'ampleur a du sens, et laissera des traces. L'observation des gaps est à ce titre parlante. Le Nasdaq Composite s'est vivement éloigné du gap baissier très ample de lundi 24 février, d'une part. Et d'autre part, en deux séances seulement (jeudi et vendredi), pas moins de 4 gaps de poursuite que l'indice avait minutieusement construit au mois de décembre 2019 ont été purement et simplement rayés de la carte !

Voilà pour l'expression au sens technique et graphique de la peur (et non pas de la panique) subie la semaine passée. Le rebond marqué, tracé lundi, ne suffit pas à l'effacer. Certes, la clôture s'est faite sur les points hauts de séance exactement, mais les volumes, inférieurs à ceux de jeudi 27 février, ne permettent pas d'envisager une reprise immédiate et inconditionnel de l'appétit acheteur. D'autant que la bougie de mardi est quasiment son exact symétrique axial.

Nous entamons donc une période de rééquilibrage, avec volumes sous surveillance accrue, et à terme un risque important de rechute. Avis négatif à l'échelle de la séance à venir.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice Nasdaq Composite à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice Nasdaq Composite cote en dessous de la résistance à 9088.00 points.

Le conseilLogo TradingSat

Nasdaq Composite
Négatif
Résistance(s) :
-
Support(s) :
-

GRAPHIQUE EN DONNEES QUOTIDIENNES

Nasdaq Composite : Après la peur la semaine passée, une intense nervosité cette semaine (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+331.10 % vs -1.24 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat