Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

LUMIBIRD

LBIRD - FR0000038242 SRD PEA PEA-PME
10.540 € +3.13 % Temps réel Euronext Paris

Lumibird : Le champion français des lasers Lumibird fait appel à ses actionnaires pour de futures acquisitions

samedi 23 mai 2020 à 10h00

(BFM Bourse) - Jugeant que la crise actuelle peut lui ouvrir de nouvelles opportunités d’acquisition, notamment pour compléter son éventail de technologies, la firme bretonne lance une augmentation de capital ouverte à l'ensemble de ses actionnaires. L'attribution de DPS permet à ces derniers de souscrire de nouveaux titres au prix préférentiel de 9 euros - exactement le même prix que lors de la levée de fonds de 2018.

Toujours pas rassasié malgré le rachat des activités laser et ultrason de l'australien Ellex Medical, dont la finalisation n'attend plus que le feu vert de l'Australian Competition and Consumer Commission, Lumibird veut poursuivre ses opérations de croissance externe. Le groupe issu en 2017 du rapprochement entre deux spécialistes des systèmes laser, Keopsys et Quantel, voit de nouvelles opportunités d'acquisition se présenter à lui. Pour mieux les saisir, Lumibird entend continuer à renforcer sa trésorerie grâce à une nouvelle levée de fonds.

Le groupe de Lannion, dans les Côtes-d'Armor, veut lever jusqu'à 31,6 millions d'euros, avec possibilité d'extension à 36,3 millions d'euros si la demande le justifie, dans le cadre d'une offre ouverte au public. Concrètement, ses actionnaires recevront lundi 25 mai un droit préférentiel de souscription (DPS) pour chaque action détenue à l'issue de la séance du 21 mai. Il faudra exercer 21 DPS pour souscrire à 4 actions nouvelles au prix unitaire de 9 euros, c'est à dire avec une décote de 7,75% par rapport à la valeur de l’action (hors DPS, cessible si l'on ne souhaite pas participer à l'opération) au moment de l'annonce et proche de la clôture de vendredi.

La période de souscription s'ouvrira le 27 mai et courra jusqu'au 9 juin inclus. Les DPS pourront eux même être acquis ou cédés, au prix du marché, jusqu'au 5 juin au plus tard.

Succès des précédentes opérations

Les sociétés holdings du PDG Marc Le Flohic (Esira/Eurodyne) qui détiennent conjointement 50,12% du capital (et 53,73% des droits de vote) de Lumibird se sont engagées à souscrire au minimum à hauteur de leur quote-part actuel du capital, et jusqu'à 75% de l'offre de base. Autrement dit, le dirigeant est prêt à renforcer son taux de détention dans l'hypothèse où l'augmentation de capital ne ferait pas le plein, un scénario qui ne semble pas le plus probable étant donné l'appétit manifesté par les investisseurs lors des dernières levées de fonds. En 2018, la demande de titres (au prix unitaire de 9 euros également) avait représenté plus de cinq fois le nombre proposés à la souscription, conduisant à exercer toute la clause d'extension et de lever 36,76 millions d'euros au total.

Par la suite, le titre avait doublé de valeur en un peu plus de trois mois, atteignant en avril 2019 un sommet à plus de 18 euros correspondant à un plus haut depuis plus d'une décennie.

Dans la foulée de sa revalorisation boursière, le groupe a d'ailleurs effectué une nouvelle opération réservée cette fois à des institutionnels. Malgré un prix nettement plus onéreux (15 euros pièce)celle-ci avait aussi fait le plein, conduisant à lever 25,1 millions au total.

Depuis cette dernière levée, le cours a cependant nettement corrigé (jusqu'à -65% en deux mois, avant de se redresser partiellement), aboutissant à une opération au même prix que celle de 2018.

Les nouveaux fonds seront entièrement affectés au financement d'opérations de croissance externe, notamment en vue d'acquérir de nouvelles technologies lasers, indique Lumibird, le rachat en cours des activités laser et ultrason d’Ellex étant déjà entièrement couvert.

"De nouvelles opportunités d’acquisition" avec la crise

"La situation économique que le monde traverse aujourd’hui ne nous a pas fait dévier de notre stratégie de croissance, combinant harmonieusement croissance organique et croissance externe, a déclaré Marc Le Flohic. La crise peut même générer de nouvelles opportunités d’acquisition sur nos marchés stratégiques. C’est pour cette raison que nous faisons appel aujourd’hui à nos actionnaires pour renforcer les ressources de Lumibird, afin d’être en mesure de saisir les opportunités qui se présenteront".

"Nous avons des dossiers d'acquisition en cours d'étude, sur la partie médicale notamment, mais également dans le domaine de la défense ainsi que des opérations plus technologiques sur la partie LIDAR" (télédétection par laser, employée notamment pour le guidage des voitures autonomes), a confié le dirigeant et fondateur à BFM Bourse. "Au vu de l'avancement sur ces discussions, nous souhaitons être parés à réagir et transformer des opérations déjà avancées."

Depuis trois exercices, "Lumibird a démontré sa capacité à faire progresser son chiffre d'affaires et sa rentabilité de manière organique, mais les acquisitions sont un moyen d'aller encore plus vite dans la mesure où nous sommes structurés de façon à intégrer de nouveaux actifs dans des conditions bien établies. Nous avons l'expérience de projets complexes tels que le rapprochement Keopsys-Quantel, puis l'intégration des actifs d'ECM, d'Optotek ou de Halo Photonics... Nous sommes confiants sur la stratégie à mener et nous savons que des opportunités supplémentaires continueront à se présenter", a déclaré le dirigeant.

Médical, aérospatial et capteurs

Lumibird occupe aujourd'hui une position stratégique de leadership "sur des marchés qui se développeront de toute façon quelles que soit les difficultés atuelles", observe Marc Le Flohic. "Dans nos trois marchés clés que sont le secteur médical, l'aérospatial et les LIDAR, nous disposons de positions très fortes qu'on doit continuer à faire progresser sur des segments qui pour certains arrivent à peine à maturité mais sur lesquels nous travaillons depuis plus de quinze ans comme les capteurs LIDAR, et qui permettent aujourd'hui d'envisager un vrai développement industriel notamment dans l'éolien, la cartographie et la topographie et les véhicules autonomes (voitures mais aussi bateaux, camions, etc.)".

Pour le champion français des lasers, l'impact du Covid-19 est principalement lié au rythme de production, ramenée à environ 60/70% de sa capacité. Pour la partie commerciale, le groupe n'a "pas de grosse mauvaise nouvelle à déplorer pour le moment, ce qui montre bien que les besoins sont là", détaille Marc Le Flohic. Lumibird n'a subi aucune annulation de commande ou de demande de report de livraison, tandis que seules les commandes destinées à la recherche (du fait de la fermeture des universités) ont quelque peu ralenti.

Guillaume Bayre - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur LUMIBIRD en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+309.00 % vs -2.26 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat