Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

LUMIBIRD

LBIRD - FR0000038242 SRD PEA PEA-PME
10.300 € -6.70 % Temps réel Euronext Paris

Lumibird : Cette levée de fonds modèle de Lumibird dont beaucoup devraient s'inspirer

mercredi 22 mai 2019 à 11h14
Lumibird vise des acquisitions structurantes

(BFM Bourse) - Les institutionnels ont plébiscité l'augmentation de capital du champion français des systèmes laser, lui apportant 25,1 millions d'euros, 5 millions de plus que ce qui était visé. Désormais doté d'une trésorerie nettement supérieure à sa dette, Lumibird compte saisir de nouvelles opportunités d'acquisition.

Opération modèle pour Lumibird, le groupe issu de la fusion en 2017 entre Keopsys et Quantel, deux spécialistes des systèmes de laser. La société dirigée par Marc Le Flohic a levé 25,1 millions d'euros dans le cadre d'une augmentation de capital (par placement privé auprès d'investisseurs qualifiés) qui a été nettement sursouscrite. Les nouveaux titres, représentant 10% du capital, ont été souscrits à 15 euros par action, une décote de 10,7% par rapport au cours de clôture mardi. Mercredi vers 10h30, Lumibird cotait 16,40 euros, soit un recul limité à 2,38% (inférieur à l'impact dilutif de l'émission d'actions nouvelles).

Lancée mardi soir, l'augmentation de capital de Lumibird réservée à une certaine catégorie d'investisseurs a été bouclée en un tournemain, compte tenu d'une demande représentant 1,5 fois le montant offert à la souscription. Vu l'appétit du marché, le montant de l'opération a été porté de 20 à 25,1 millions d'euros.

Le patron garde les clés du camion

"À travers le fort intérêt exprimé pour cette nouvelle opération, les investisseurs reconnaissent la pertinence de la stratégie du groupe Lumibird et sa bonne exécution. Je les en remercie vivement", a déclaré le président-directeur général, qui a personnellement pris part à l'opération. Via Esira, une société holding, Marc Le Flohic a en effet souscrit 133.333 actions, pour un montant de 2 millions d'euros, soit 8% du total.

À titre de comparaison, le dirigeant a perçu l'an dernier 340.000 euros de rémunération, en ajoutant ses revenus en tant que patron du groupe à ceux de directeur général de Keopsys (aujourd'hui la division de Lumibird dédiée aux lasers à fibres et à amplificateurs).

Via les sociétés Esira et Eurodyne, qu'il contrôle, le patron rennais conserve ainsi la main sur Lumibird, détenant 50,12% des parts et 51,35% des droits de vote.

Gagner des parts de marché via des acquisitions

Compte tenu d'une précédente augmentation de capital, celle-ci proposée fin 2018 à l'ensemble des actionnaires, à un prix nettement plus bas de 9 euros l'action, l'entreprise ne supportait qu'un endettement financier net de moins de 3 millions d'euros à l'issue de l'exercice écoulé. Avec le produit de cette nouvelle opération, sa position de trésorerie présente désormais un net excédent sur dettes.

"Aujourd’hui dotés de moyens financiers conséquents, nous allons pouvoir saisir les meilleures opportunités de développement, via des acquisitions structurantes pour gagner des parts de marché ou par l’intégration de nouvelles technologies, par croissance externe ou à travers l’investissement dans de nouveaux projets de R&D", a ajouté Marc Le Flohic, cité dans le communiqué de Lumibird.

L'entreprise avait auparavant souligné que son objectif d'atteindre en 2021 un chiffre d’affaires de 150 millions d'euros s'entendait hors éventuelles acquisitions. Lumibird cible en outre une marge d'Ebitda supérieure à 20% à cet horizon.

Guillaume Bayre - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur LUMIBIRD en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+330.30 % vs -3.62 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat