Bourse > Lafarge > Lafarge : Liste des cessions envisagées dans le cadre de la fusion avec Holcim
LAFARGELAFARGE LG - FR0000120537LG - FR0000120537
59.960 € 0.00 %
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
59.950 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 17 319 M€Capi. :

Lafarge : Liste des cessions envisagées dans le cadre de la fusion avec Holcim

(Tradingsat.com) - Le groupe cimentier Lafarge et son homologue suisse Holcim ont annoncé lundi le franchissement d'une nouvelle étape dans la réalisation de leur projet de fusion entre égaux, en vue de créer LafargeHolcim.

Un comité de désinvestissements a été constitué par les deux sociétés pour préparer le processus de cession à la suite de l’annonce de leur projet de fusion, le 7 avril dernier. Ce comité a établi une liste d’actifs qui pourraient être désinvestis afin d’anticiper les demandes éventuelles des autorités de la concurrence.

Pour l'essentiel, les deux sociétés envisagent de céder les actifs suivants en Europe : la cimenterie de Lafarge à Mannersdorf (Autriche), les actifs d’Holcim en France métropolitaine (à l’exception de la cimenterie d’Altkirch et des sites béton et granulats sur le marché du Haut-Rhin), les actifs de Lafarge à la Réunion (exceptée sa participation dans Ciments de Bourbon), les actifs de Lafarge en Allemagne, les actifs opérationnels d’Holcim en Hongrie, les actifs de Lafarge en Roumanie, les actifs d'Holcim en Roumanie et en Serbie, les actifs de Lafarge Tarmac au Royaume-Uni à l’exception possible d’une cimenterie.

Dans le reste du monde, les deux groupes proposent de vendre les actifs d’Holcim au Canada, les actifs d'Holcim à l'Ile Maurice. Aux Philippines, les sociétés dans lesquelles Lafarge et Holcim ont des participations (Lafarge Republic Inc – LRI, et Holcim Philippines Inc.) envisagent le regroupement de tout ou partie de leurs activités, à l’exception des usines de LRI à Bulacan, Norzagaray et Iligan qui pourraient être cédées. Au Brésil, une notification sera prochainement déposée par Holcim et Lafarge auprès de la CADE, le régulateur brésilien, pour proposer la cession d’un ensemble significatif d’actifs de grande qualité.

En termes de calendrier, Lafarge et Holcim confirment que leur projet de fusion "devrait être finalisé au premier semestre 2015, avec pour objectif de créer un groupe bénéficiant du portefeuille le plus équilibré et diversifié du secteur, présent dans 90 pays et disposant d’un fort potentiel de création de valeur pour toutes ses parties prenantes".


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI