Bourse > Innate pharma > Innate pharma : Des commentaires "un peu trop baissiers" sur Lirilumab
INNATE PHARMAINNATE PHARMA IPH - FR0010331421 IPH - FR0010331421   SRD PEA PEA-PME
5.280 € -40.07 % Temps réel Euronext Paris
5.250 €Ouverture : +0.57 %Perf Ouverture : 5.450 €+ Haut : 4.730 €+ Bas :
8.810 €Clôture veille : 6 570 700Volume : +11.46 %Capi échangé : 303 M€Capi. :

Innate pharma : Des commentaires "un peu trop baissiers" sur Lirilumab

(Tradingsat.com) - Après un recul de plus de 8% en trois séances, Innate Pharma bénéficie mercredi d'un relatif regain d'intérêt à la Bourse de Paris. Grimpant de plus de 5% en début d'après-midi (+5,6% à 14,30 euros à 14h00), la société biopharmaceutique a reçu ce matin le soutien de Gilbert Dupont. Pour le broker en effet, "la récente baisse offre une bonne opportunité de se repositionner".

Sous pression ces derniers jours, le titre a pâti d'inquiétudes survenues après qu'Innate Pharma a présenté au congrès de l'Association américaine d'oncologie clinique (ASCO) un poster, intitulé "A phase 1 dose-escalation study of IPH2102 (lirilumab, BMS-986015, LIRI), a fully human anti KIR monoclonal antibody (mAb) in patients with various hematologic or solid malignancies".

Ce poster, qui présente des données issues de la Phase I de l'anticorps monoclonal Lirilumab, a été commenté le 31 mai par le broker américain Morgan Stanley, qui, dans une note sectorielle, a pointé le taux de 97% d'événements indésirables liés au traitement.

Morgan Stanley s'est ainsi déclaré "sceptique" sur la viabilité d'une thérapie en combinaison avec le Lirilumab, provoquant une certaine inquiétude.

Pour rappel, Lirilumab est licencié à la société américaine Bristol-Myers Squibb. En plus de l'essai EffiKIR, dans lequel lirilumab est testé en monothérapie dans la LAM (leucémie aigüe myéloïde), il est également testé par Bristol-Myers Squibb dans des essais cliniques en combinaison avec d'autres agents d'immuno-oncologie dans divers types de tumeurs.

Cependant, dans un nouveau commentaire le 2 juin, Morgan Stanley reconnaît avoir été "un peu trop baissier" sur les données en question.

Le broker, qui n'assure pas la couverture d'Innate Pharma en temps normal, indique avoir "appris depuis" l'existence de l'essai en cours de lirilumab avec l'inhibiteur du point de contrôle immunitaire Opdivo de Bristol-Myers Squibb. Etude pour laquelle "Bristol Myers Squibb a choisi les niveaux de dose les plus élevés pour l’extension de cohorte", note Morgan Stanley.

Le courtier rappelle aussi que le comité de revue des données et de la tolérance (Data and Safety Monitoring Board, « DSMB ») a recommandé fin mars pour la quatrième fois la poursuite de l’étude EffiKIR testant lirilumab en traitement de maintenance chez des patients âgés atteints de leucémie aigüe myéloïde.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...