Bourse > Imerys > Imerys : Aurel BGC reste à conserver sur le titre
IMERYSIMERYS NK - FR0000120859 NK - FR0000120859   SRD PEA PEA-PME
76.230 € +0.33 % Temps réel Euronext Paris
76.070 €Ouverture : +0.21 %Perf Ouverture : 76.550 €+ Haut : 75.450 €+ Bas :
75.980 €Clôture veille : 82 609Volume : +0.10 %Capi échangé : 6 065 M€Capi. :

Imerys : Aurel BGC reste à conserver sur le titre

tradingsat

(CercleFinance.com) - Aurel BGC revient ce matin sur le dossier Imerys après que le groupe spécialisé dans les minéraux ait annoncé le lancement d'une OPA sur le groupe américain AMCOL International estimée à 1,2 milliard d'euros, soit la quart de la valeur actuel du groupe. Les analystes confirment leur conseil de 'conserver' le titre ainsi que leur objectif de cours de 50 euros.

En Bourse de Paris où le CAC 40 progresse modérément, l'action Imerys prend 2,3% à 63,7 euros. Elle s'est appréciée de plus de 25% ces six derniers mois, surperformant ainsi le CAC 40 de l'ordre de 20 points.

En effet, Imerys, contrôlé par le holding belge Groupe Bruxelles-Lambert (GBL), a conclu un accord d'acquisition, en espèces, du groupe coté américain AMCOL International Corporation via une offre publique d'achat (OPA) au prix de 41 dollars par action. AMCOL recommande à ses actionnaires d'apporter leurs titres à l'offre. Le montant total de l'opération, dette incluse, devrait être de l'ordre de 1,6 milliard de dollars (1,2 milliard d'euros environ).

Avec un chiffre d'affaires supérieur à un milliard de dollars, AMCOL est présenté comme 'un acteur de premier plan dans le domaine des minéraux et matériaux de spécialité.' Il est notamment le leader mondial de la bentonite, “un minéral utilisé, entre autres, dans les domaines de la fonderie pour automobile ou machine-outil, la construction (étanchéité), forage (comme adjuvant)”, expliquent Aurel BGC.

Imerys attend d'importantes synergies (non quantifiées) de la fusion et estime qu'elle sera relutive pour son bénéfice par action à compter de 2015, soit la première année de consolidation complète d'AMCOL. Le groupe français entend financer cette opération par endettement.

Aurel BGC estime que cette “acquisition s'inscrit bien dans la stratégie du groupe de se renforcer dans des segments de marchés plutôt dynamiques”, ce qui semble le cas avec AMCOL, qui “dispose d'un savoir-faire dans le domaine de l'exploitation pétrolière et gazière et donc sans doute dans le domaine du pétrole et gaz de schiste”.

Estimant connexes les métiers des deux groupes, les analystes estiment que l'intégration devrait être aisée. Imerys, avec son gearing de l'ordre de 40%, semble en avoir les moyens de cette opération dont le “prix a priori (n'est) pas forcément bon marché”.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...