Bourse > Gtt > Gtt : Confirme des prévisions de ventes prudentes
GTTGTT GTT - FR0011726835GTT - FR0011726835
34.270 € +0.07 % Temps réel Euronext Paris
34.355 €Ouverture : -0.25 %Perf Ouverture : 34.585 €+ Haut : 34.030 €+ Bas :
34.245 €Clôture veille : 33 878Volume : +0.09 %Capi échangé : 1 271 M€Capi. :

Gtt : Confirme des prévisions de ventes prudentes

tradingsat

(CercleFinance.com) - Au 1er trimestre 2014, Gaztransport & Technigaz (GTT) a enregistré une croissance de ses ventes à données comparables de 31,1% à 59,1 millions d'euros. Les projections antérieures, qui prévoient un CA annuel minimal de 223 millions, soit une progression inférieure à 3%, ont cependant été confirmées par le bureau d'études spécialisé dans les systèmes de stockage gazier.

En Bourse de Paris ce matin, l'action GTT prend 0,5% à 45,7 euros.

Durant le premier quart de l'année, les ventes liées aux redevances ont décollé de 28,6% à 56,4 millions d'euros, tout spécialement les membranes pour méthaniers (+ 34,9% à 46 millions d'euros). La nouvelle division Services a vu ses ventes plus que doubler à 2,7 millions d'euros grâce aux 'prestations de maintenance destinées aux navires en service équipés des systèmes GTT'.

'GTT a réalisé une bonne performance au premier trimestre 2014, portée par le dynamisme des segments méthaniers et FPSO et marquée par les premières commandes dans le domaine du 'bunkering'', a commenté le PDG du groupe, Philippe Berterottière.

Les FPSO, pour 'floating production, storage and offloading unit', sont des 'unités flottantes qui reçoivent le gaz produit sur des sites dispersés, suppriment les impuretés du gaz naturel provenant des champs offshore, assurent le traitement du gaz, le liquéfient et le stockent jusqu'à ce qu'il soit chargé sur un méthanier', explique GTT dans son document de référence. Au sein des redevances, les ventes liées aux FPSO ont augmenté de 23,6% sur le trimestre à deux millions d'euros.

Le 'bunkering' désigne l'utilisation de GNL comme combustible pour la propulsion des navires. Encore marginal pour GTT, ce marché pourrait prendre de l'ampleur dans les années qui viennent. De premières commandes ont été enregistrées en la matière, notamment de la part des chantiers navals STX France 'pour convertir les réservoirs de trois autres navires Brittany Ferries à la propulsion au GNL'.

Le groupe indique enfin que son carnet de commandes comptait 101 entrées à fin mars 2014, dont 86 méthaniers, contre 99 entrées à fin décembre 2013.

En guise de perspectives, GTT vise toujours 'un chiffre d'affaires (2014) d'un montant au minimum de 223 millions d'euros correspondant aux revenus associés aux commandes et aux prestations de services enregistrés par la société”. Très élevé, le taux de marge nette est toujours attendu aux environs de 50% du chiffre d'affaires.

Le groupe rappelle enfin que le solde du dividende 2013, soit 2,03 euros par action, sera détaché le 21 mai pour une mise en paiement le 26.

GTT, dont GDF Suez et Total restent les principaux actionnaires, a été introduit en Bourse de Paris fin février dernier au cours de référence de 46 euros.

Plusieurs bureaux d'études ont commencé à suivre le titre. Le 10 avril dernier, Société Générale en parlait comme du 'joyau caché des services pétrogaziers français' et estimait que ce groupe 'de niche' “a beaucoup en commun avec la société Schlumberger telle qu'elle était en... 1965”. Objectif de cours : 56 euros.

Morgan Stanley a également entamé le suivi à l'achat ('surperformance') le 17 avril, avec une cible de 53 euros. 'Nous considérons GTT comme une manière unique de jouer les perspectives à long terme du gaz naturel liquéfié', indiquait la note de recherche.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...