Bourse > Genomic vision > Genomic vision : Le partenariat avec Quest Diagnostics étendu, l'action bondit
GENOMIC VISIONGENOMIC VISION GV - FR0011799907 GV - FR0011799907   SRD PEA PEA-PME
1.040 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris
1.028 €Ouverture : +1.17 %Perf Ouverture : 1.076 €+ Haut : 1.026 €+ Bas :
1.040 €Clôture veille : 53 246Volume : +0.86 %Capi échangé : 6 M€Capi. :

Genomic vision : Le partenariat avec Quest Diagnostics étendu, l'action bondit

Genomic VisionGenomic Vision

(Tradingsat.com) - Genomic Vision grimpait de plus de 4 % mercredi matin (+4,15% à 2,76 euros à 9h35) après l'annonce de l’extension de sa collaboration avec l’américain Quest Diagnostics, le leader mondial des services de diagnostic en laboratoire, pour le développement de nouveaux biomarqueurs visant à améliorer le dépistage génétique de l’Amyotrophie Spinale Infantile (SMA).

Les deux laboratoires ont décidé d’accélérer le rythme de leur collaboration pour identifier de nouveaux biomarqueurs permettant la détection des porteurs sains SMA “2+0”.

"L'identification de ce rare type de mutation génétique pourrait conduire à une meilleure sensibilité dans le dépistage de la SMA.", explique en effet Genomic Vision.

L’extension de ce partenariat fait suite aux résultats présentés en 2016 au congrès American Society of Human Genetics (ASHG) qui ont démontré la pertinence d’une analyse des variations structurales de la région génétique complexe de la SMA.

Indépendamment, Quest pourrait développer, valider et commercialiser de nouveaux tests sur la base de cette recherche.

"Ce partenariat renforcé a pour objectif d'améliorer le dépistage de la SMA et pourrait aboutir à une amélioration des services pour les patients et les médecins dans l’identification des porteurs de la pathologie", souligne Stéphane Altaba, Vice-Président du Développement Corporate de Genomic Vision.

"Si un test génétique performant est commercialisé, Genomic Vision recevra des redevances sur le total des ventes", ajoute le dirigeant.

La SMA est une maladie génétique qui entraine une atrophie musculaire progressive et une paralysie due à la perte de motoneurones dans la moelle épinière.

La pathologie s’avère souvent mortelle pendant l’enfance et est due à un défaut du gène SMN1 sur les deux copies du chromosome 5 du patient. L’incidence de cette maladie au sein de la population mondiale est de 1/6 000 à 1/10 000 naissances.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...