Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

GENOMIC VISION

GV - FR0011799907 SRD PEA PEA-PME
0.277 € +2.40 % Temps réel Euronext Paris

Genomic vision : L'expérimentation prochaine de la technologie de Genomic Vision aux USA entraîne une nouvelle flambée

mardi 21 janvier 2020 à 12h00
Le rebond de Genomic atteint 670% depuis le bas de juillet dernier

(BFM Bourse) - À contre-courant d'un marché parisien baissier mardi, le titre de la biotech tricolore spécialisée dans l'étude des changements structurels et dynamiques de l'ADN, en particulier dans le génome humain, bondit de plus de 25% alors que la technologie de Genomic Vision va être expérimentée au National Institute of Standards and Technology (Maryland).

Après avoir enregistré en 2019 la première performance annuelle positive (+7,3%) de son histoire, Genomic Vision poursuit son rebond boursier par rapport à un plus bas à 7,8 centimes d'euro par titre touché fin juillet 2019.

Entamé le 30 décembre à l'annonce d'un accord de recherche avec le géant pharmaceutique français Sanofi qui s'apparentait à un sauvetage de la biotech- son rebond atteint désormais 520% sur 6 mois. Mardi, le titre de la société biotechnologique "qui développe des outils moléculaires basés sur l'intelligence artificielle pour contrôler la qualité et la sécurité des modifications du génome, en particulier dans les technologies d'édition du génome et les procédés de bioproduction" bondit de 28,4% à 61,1 centimes d'euro, dans un volume d'échanges impressionnant correspondant à plus de 35% du tour de table.

L'envolée du titre intervient à la suite de l'annonce par la biotech que sa technologie sera testée par le National Institute of Standards and Technology (NIST) à Gaithersburg (Maryland) aux États-Unis dans le cadre de l'enregistrement par la FDA des produits basés sur l'édition du génome. Plus précisément, la technologie de "peignage moléculaire" de Genomic Vision sera utilisée pour caractériser et quantifier les événements d'édition du génome, voulus et non voulus, comme outil de contrôle au sein de ses équipes. Actuellement utilisée pour étudier la réplication de l'ADN dans les cellules cancéreuses, pour la détection précoce du cancer et le diagnostic des maladies génétiques, cette technologie a convaincu le Consortium sur l’Edition du Génome organisé par le NIST, dont fait partie Genomic depuis mars 2019.

L'objectif de celui-ci, précise le communiqué publié par la biotech, est "de répondre aux besoins pré-concurrentiels d’outils de mesure qui pourraient éventuellement aider à accélérer le processus de mise sur le marché des produits d'édition du génome". Le Consortium compte actuellement 33 membres officiels et trois groupes de travail, Genomic Vision participant au premier groupe de travail, appelé "Spécificité" et qui vise à qualifier les essais génomiques utilisés pour évaluer les produits d'édition du génome, et à concevoir les outils de contrôle permettant d’accroître la confiance dans l'édition du génome.

Les projets de ce groupe de travail ont été définis le 18 octobre dernier et il a été décidé que "Genomic Vision utilisera son test de contrôle qualité (QCA) pour la détection des variants (une mutation génétique ne s'exprimant que dans certaines conditions particulières, NDLR) de taille moyenne à grande exprimés dans les cellules comme témoins". En effet, poursuit le communiqué, "la plateforme FiberVision de Genomic Vision constitue un puissant outil de contrôle qualité pour la sécurité et l'optimisation des projets d'édition de gènes grâce à sa grande sensibilité et à sa capacité de quantification numérique".

"L’utilisation de notre technologie dans les programmes de recherche spécifiques définis dans le cadre du consortium du NIST confirmera la valeur du peignage moléculaire dans la détection et la quantification des événements indésirables" anticipe Stéphane Altaba, directeur des opérations de la biotech tricolore. Le dirigeant précise que les travaux réalisés avec d'autres sociétés d'édition du génome (notamment Editas Medicine) "ont déjà démontré la pertinence de la technologie de Genomic dans ce domaine mais nous tenions aussi à prendre le temps de suivre la voie réglementaire en nous joignant au Consortium du NIST".

Du côté du NIST, le chef du programme d'édition du génome au sein du Consortium, Samantha Maragh, a déclaré que "l'une des missions du NIST consiste à jouer un rôle central en aidant à définir les mesures et les normes pour les thérapies cellulaires et géniques et autres médecines régénératives". À cet égard, elle s'est dit "heureuse d'avoir des partenaires industriels novateurs qui participent au Consortium et qui peuvent appliquer leur technologie à la résolution de certains des défis de mesure de l'édition du génome".

Quentin Soubranne - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur GENOMIC VISION en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+331.80 % vs -4.86 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat