Bourse > Genfit > Genfit : Encore de gros achats sur le titre, nouveau sommet (en clôture)
GENFITGENFIT GNFT - FR0004163111GNFT - FR0004163111
31.750 € -1.40 % Temps réel Euronext Paris
32.300 €Ouverture : -1.70 %Perf Ouverture : 32.900 €+ Haut : 31.750 €+ Bas :
32.200 €Clôture veille : 337 380Volume : +1.08 %Capi échangé : 990 M€Capi. :

Genfit : Encore de gros achats sur le titre, nouveau sommet (en clôture)

(Tradingsat.com) - Genfit a poursuivi mardi son ascension à la Bourse de Paris, grimpant de près de 5% (+4,81% à 32,91 euros), signant un nouveau plus haut historique en clôture. Bien partie pour rejoindre ses plus hauts en séance du 18 février dernier (36,64 euros), l’action de la société biopharmaceutique a encore fait l’objet de volumes de transaction étoffés (2,9% du capital échangé), comme chaque jour depuis la publication de l’étude de Deutsche Bank.

En débutant le 14 juillet le suivi de Genfit avec une recommandation d’ « Achat » assortie d’un objectif de cours de 110 euros, Alethia Young, analyste au sein la filiale US de la banque allemande, semble avoir enclenché un mouvement acheteur qui perdure et se renforce au même rythme que la notoriété de l’entreprise dans le traitement de la NASH (Stéatose hépatique non alcoolique), grave maladie du foie touchant entre 12 et 17% de la population américaine.

Etant donné les fortes avancées enregistrées par la société (notamment la désignation "Fast Track" accordée en février dernier par la Food and Drug Administration pour son candidat médicament phare, le GFT505) les investisseurs spécialisés dans les biotechs, en particulier américains, n'en sont probablement plus à découvrir Genfit. Depuis plusieurs mois, ils rencontrent en effet régulièrement le PDG, Jean-François Mouney, lors de différentes réunions ou conférences (la prochaine est le Goldman Sachs Biotech Symposium du 5 septembre 2014). Ils ont d’ailleurs eu l’occasion d’entrer ou de se renforcer au capital de l’entreprise lors du placement privée de 50 millions d’euros intervenu fin juin.

Mais ils ne sont peut-être plus les seuls aujourd’hui à mettre l'action Genfit en portefeuille alors que la crédibilité aux US de la société lilloise spécialisée dans le domaine des maladies métaboliques et inflammatoires a manifestement franchi une étape avec l’étude de Deutsche Bank.

«  Après l’entrée d’investisseurs américains au capital de biotechs françaises, la couverture de ces valeurs par un certain nombre d’analystes est bénéfique pour faire le relais entre ces investisseurs spécialisés et le fond de marché, le gros des investisseurs », expliquait ainsi récemment Jean-Laurent Bruel, président du directoire de Gestys et gérant du seul fonds éligible au PEA et PEA PME, spécialisé sur les biotechs européennes (Gestys Santé Biotech).

De plus, Genfit a été récemment citée par CNBC (20’40) aux côtés du groupe pharmaceutique Gilead et de la biotech Intercept Pharmaceuticals comme l’un des trois principaux laboratoires travaillant sur un traitement de la NASH, la chaîne d'information financière soulignant le potentiel de marché de 35 à 40 milliards de dollars évalué par Deutsche Bank pour le traitement de cette maladie à l’horizon 2025.

Indirectement, cette couverture médiatique a remis les projecteurs sur le différentiel de valorisation entre Genfit et Intercept Pharmaceuticals, qui affiche une capitalisation boursière de 4,7 milliards de dollars sur le Nasdaq, soit 3,5 milliards d’euros, quand celle de Genfit est de 765 millions d'euros.

A la différence de Genfit, Intercept Pharmaceuticals a déjà publié (en janvier dernier) les résultats d’efficacité de phase 2b de son médicament expérimental pour traiter la NASH, baptisé OCA, qui se sont révélés très convaincants. En revanche les données sur la sécurité d’emploi du produit ont suscité des réserves (anomalie lipidique détectée chez les patients traités).

Or, sur ce point, le GFT 505 Genfit se positionne d'ores et déjà comme un traitement très sûr. Une deuxième analyse du comité indépendant DSMB (Data and Safety Monitoring Board) a en effet confirmé fin juin l’innocuité du produit de Genfit alors que l’étude de phase 2b en cours avec le GFT 505 est quasiment terminée. Les résultats d’efficacité ne sont en revanche pas encore connus. Leur publication est attendue fin 2014 et Deutsche Bank leur attribue une probabilité de succès de 60%.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...