Bourse > Genfit > Genfit : Cession précoce des droits du GFT505, ou levée de fonds ?
GENFITGENFIT GNFT - FR0004163111GNFT - FR0004163111
31.750 € -1.40 % Temps réel Euronext Paris
32.300 €Ouverture : -1.70 %Perf Ouverture : 32.900 €+ Haut : 31.750 €+ Bas :
32.200 €Clôture veille : 337 380Volume : +1.08 %Capi échangé : 990 M€Capi. :

Genfit : Cession précoce des droits du GFT505, ou levée de fonds ?

GENFITGENFIT

(Tradingsat.com) - Le cours de bourse de Genfit s’inscrit jeudi en légère baisse à la Bourse de Paris (-1,7% à 27,6 euros vers 12 heures), au lendemain de la publication des comptes annuels 2013 de la société de biotechnologies. Sans surprise, les pertes ont augmenté de manière conjoncturelle et exceptionnelle sous l’effet des importants investissements engagés – pour la dernière année ? - dans le développement clinique du produit phare, le GFT505, mais aussi de l’impact de l'opération de réévaluation de l’ensemble immobilier de la Société situé sur le Parc Eurasanté intervenue en 2012,

Ces résultats ont été l’occasion pour la société de repréciser sa stratégie concernant justement le candidat-médicament GFT505 dans le traitement de la NASH (hépatite stéatosique non alcoolique).

Genfit a le choix. Soit l’entreprise cède une option précoce sur les droits de GFT505, soit elle poursuit son développement jusqu’à la fin de la phase IIb « pour conforter sa valeur ». Sur les deux aspects, temporel et financier, le marché dispose déjà d’indications relativement précises.

Pour rappel, Genfit conduit actuellement l’étude GFT505-212-7, qui a pour objectif premier de démontrer l’efficacité de GFT505 après 1 an de traitement sur la réversion du diagnostic histologique de la NASH. La fin de cette étude de étude de phase IIb n’est pas très éloignée dans le temps. Les 270 patients requis ont tous été inclus, plus de la moitié ont déjà reçu plus de 6 mois de traitement et les premiers patients ont terminé la phase de traitement. Les résultats devraient être communiqués à la fin de l’année 2014.

Quant à l’aspect financier, la cession précoce – c'est-à-dire avant la communication des résultats de l’étude de phase IIb - des droits d’exploitation de GFT505 ne sera décidée qu’en cas d’offre intéressante.

« Forte des résultats obtenus par son composé le plus avancé et des négociations engagées avec plusieurs sociétés biopharmaceutiques », la société entend en effet « valoriser les résultats cliniques, précliniques et d’études de toxicologie obtenus pour négocier au mieux de ses intérêts et de celui de ses actionnaires les droits d’exploitation de GFT505 ». Ainsi, « les négociations en cours visent à maximiser la transaction à venir ». Le message est clair, Genfit ne bradera pas son produit phare alors que « toutes les données pré-cliniques et cliniques obtenues à ce jour montrent que le GFT505 a le profil idéal pour le traitement de la NASH ».

Le traitement de la NASH représente un marché gigantesque, que les autorités de santé américaines (FDA) n’ont que récemment mis en lumière. La prévalence (le nombre de cas d’une maladie à un moment donné dans une population) de la maladie est désormais estimée entre 12% et 17% aux Etats-Unis, soit plus du double des précédentes estimations. La NASH est en effet une complication du diabète et de l’obésité, deux maladies métaboliques très répandues outre Atlantique (près du tiers des Américains sont obèses).

Il est difficile à ce stade d’estimer le prix auquel Genfit serait disposée à céder les droits du GFT505. Cela dépend en effet de différents paramètres. La question du prix de commercialisation éventuel du GFT 505 entre notamment en jeu. Or, « il n'existe aucun traitement référent, puisque la pathologie est considérée comme "nouvelle" aux yeux des autorités », a récemment fait remarquer le courtier Portzamparc.

Par contre, on sait à combien le marché boursier (américain) valorise une société de biotechnologie spécialisée dans la NASH dont les résultats de l’étude de phase IIB sur son candidat médicament se sont révélés positifs. Au cours de mercredi soir, la capitalisation boursière de la société de biotechnologie américaine Intercept Pharmaceuticals s’élevait sur le Nasdaq à 8,7 milliards de dollars… (quant Genfit capitalise un peu moins de 600 millions d'euros aujourd'hui).

A défaut d’accord de cession précoce des droits d’exploitation de GFT505, Genfit a prévu de lever des fonds afin « d’assurer à ses interlocuteurs que la société dispose des capacités financières lui permettant de négocier au mieux les droits d’exploitation de GFT505 et qu’elle dispose des moyens d’initier sa transformation progressive vers une société biopharmaceutique de spécialité ».


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...