Bourse > Genfit > Genfit : 8,7 milliards de dollars de capitalisation pour Intercept Pharmaceuticals
GENFITGENFIT GNFT - FR0004163111GNFT - FR0004163111
31.750 € -1.40 % Temps réel Euronext Paris
32.300 €Ouverture : -1.70 %Perf Ouverture : 32.900 €+ Haut : 31.750 €+ Bas :
32.200 €Clôture veille : 337 380Volume : +1.08 %Capi échangé : 990 M€Capi. :

Genfit : 8,7 milliards de dollars de capitalisation pour Intercept Pharmaceuticals

GENFITGENFIT

(Tradingsat.com) - Tandis que l’action Genfit marque le pas depuis quelques séances à la Bourse de Paris (-2,6% à 27,9 euros ce mercredi en fin d’après-midi, -7,5% depuis début mars), la société de biotechnologie américaine Intercept Pharmaceuticals bénéficie au contraire d’un intérêt croissant sur le Nasdaq (+2,3% à 448,3 dollars avec un plus haut de 459 dollars aujourd'hui, et une hausse de +10% depuis début mars), où où sa capitalisation boursière s’élève désormais à 8,67 milliards de dollars.

La corrélation entre les cours de bourse des deux sociétés est devenue très forte depuis la publication le 9 janvier 2014 des résultats de phase IIb d'Intercept Pharmaceuticals dans le traitement de la NASH (hépatite stéatosique non alcoolique). Le cours de Bourse d’Intercept Pharmaceuticals était passé de 72,39 dollars le 8 janvier à 445,8 dollars deux jours plus tard. Les objectifs de cours des analystes s’étagent depuis dans une fourchette allant de 300 dollars à 872 dollars.

Dans son sillage, Genfit a progressé de façon spectaculaire. Son cours de bourse a été multiplié par plus de trois (+210%) depuis le début de l’année, pour une capitalisation boursière proche de 600 millions d’euros aujourd’hui.

De même qu’Intercept Pharmaceuticals, Genfit travaille activement dans la NASH, une maladie en plein essor touchant le foie, qui est une complication du diabète et de l'obésité. La prévalence de la maladie est désormais estimée entre 12% et 17% aux Etats-Unis, soit plus du double des précédentes estimations

Or, « l’avance d’Intercept n’excède pas quelques mois  », a déjà fait savoir Jean-François Mouney, le patron de Genfit. La société de biotechnologie française a d’ailleurs obtenu le 14 février de la FDA (Food and Drug Administration) la désignation "Fast Track" pour son candidat médicament phare, le GFT505.

Le "Fast track" est un processus visant à faciliter le développement et à accélérer la revue de médicaments dédiés au traitement d'affections graves voire mortelles et qui constituent des besoins médicaux insatisfaits.

Selon, Jean-François Mouney, la désignation Fast Track va donc « permettre d’accélérer le développement de GFT505 et de réduire le délai de mise sur le marché. ». Le dirigeant a par ailleurs souligné que « toutes les données pré-cliniques et cliniques obtenues à ce jour montrent que le GFT505 a le profil idéal pour le traitement de la NASH ».


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...