GECI INTL

GECP - FR0000079634 SRD PEA PEA-PME
0.019 € -2.55 % Temps réel Euronext Paris

ALERTE / GECP tres belle news

13/01/2011 par Scanner 0
le projet franchit une etape decisive! ca commence a devenir tres serieux !





LEACH FERA BATTRE LE CŒUR DE SKYLANDER!!!!



Sur le site de Sarralbe, Leach International fabriquera le cœur de Skylander, le système

électrique qui alimentera tous les organes de l’avion « lorrain ». Photo RL

Leach International, basée à Sarralbe, est l’un des équipementiers du projet Skylander. Geci

lui a confié la réalisation du centre de distribution électrique primaire, le « cœur » de

l’avion.



C’est une entreprise lorraine, Leach International, qui réalisera le centre de distribution

électrique primaire de Skylander, le bi-turbopropulseur produit sur le site de Chambley. Filiale du

groupe américain Esterline, Leach est spécialisée dans les composants électriques et

électroniques, principalement pour l’aéronautique civile et militaire (70 % de l’activité).

Ses clients sont les grands constructeurs, comme Airbus, Boeing, EADS, mais aussi les systemiers,

comme Thales ou Safran… L’entreprise équipe les drones (avions sans pilotes), les avions de

chasse et même quelques porte-avions. Sa renommée est internationale et l’on retrouve également

ses produits dans les trains (SNCF, RATP), chars d’assaut et même dans les satellites…



Un projet atypique

Autant dire que son positionnement sur le projet Skylander coulait de source. « Nous avons une

vision internationale. Le monde de l’aéronautique connaît bien la région. C’est bon de se

retrouver dans un business local. On est dans notre jardin », explique Jean-Michel Rey, directeur

commercial Europe. Au-delà du côté symbolique, « c’est un marché important par sa quantité,

100 avions en trois ans annoncés et le côté atypique, original dans sa conception. » Et de

poursuivre : « Cela fait plusieurs années que le projet est mûri, mais son développement va

être rapide. » 35 avions seraient déjà vendus et la production doit démarrer l’an prochain.



Leach s’occupe du « cœur » de l’avion. « C’est un système permettant de véhiculer le

courant dans l’aéronef de la façon la plus intelligente possible, faisant en sorte qu’il n’y

ait jamais de rupture », explique Jean-Michel Rey. « Chaque "cœur" utilise les composants

(relais, contacteurs…) qui sont faits chez nous », sur les sites de Sarralbe et Niort, où

œuvrent quelque 700 salariés. Le savoir-faire de l’entreprise en la matière est éloquent,

puisque Leach avait gagné ce même marché pour l’A400M, gros porteur militaire et fournit

également l’A380, « avec 600 sièges, donc 600 télévisions, notamment, à alimenter ».

C’est dire si l’A380 a le cœur gros…



Période faste

Leach s’est également positionné sur d’autres marchés concernant Skylander, principalement

pour la réalisation des tableaux de bord.



Après des temps difficiles liés à la crise, « nous entrons dans une période exceptionnelle »,

lâche Jean-Michel Rey. Il cite Airbus, avec 5 000 avions en commande d’ici à 2030, et notamment

l’A320, « qui fonctionne bien, avec 36 avions produits par mois, et l’on annonce 40 avions par

mois au 1 er juillet », quand 32 Boeing 737 sont produits mensuellement. La concurrence des avions

russes et chinois ? « Nous sommes présents sur ces deux marchés », lance Jean-Emmanuel Metz,

responsable de la communication.



L’avenir de Leach semble être placé sous de bons auspices et l’entreprise embauche,

recherchant 10 emplois qualifiés. Dans une société discrètement connue dans le monde entier.



Michel LEVILLAIN.

Publié le 22/12/2010/ news du republicain lorrain

TradingSat
Portefeuille Trading
+328.70 % vs +11.71 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat