Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

GECI INTL

GECP - FR0000079634 SRD PEA PEA-PME
0.023 € +0.43 % Temps réel Euronext Paris

Geci intl : "nous voulons faire certifier le skylander au 4ème trimestre 2012 au plus tard"

lundi 21 juin 2010 à 09h41

(BFM Bourse) - Suite à la polémique récemment apparue dans la presse lorraine sur la capacité de GECI International (et sa filiale aéronautique GECI Aviation) à faire certifier le Skylander dans certains délais, Serge Bitboul, le PDG du groupe, met les choses au clair.

Tradingsat.com : De quelles certifications a besoin le Skylander ?

Serge Bitboul : La plus importante est la certification de type, appelée certification CS 23 pour les appareils d'un poids maximum au décollage inférieur à 19 000 livres. Mais l'entreprise elle-même a besoin d'un agrément de conception, qui valide sa capacité à construire des aéronefs. Les deux procédures se déroulent en parallèle et les deux agréments sont octroyés par l'AESA, l'Agence Européenne de la Sécurité Aérienne. Il est nécessaire d'obtenir l'agrément de conception avant la certification de type. Par ailleurs, conformément à la réglementation en vigueur, nous lancerons une demande d'agrément de production après la demande d'agrément de conception.

Tradingsat.com : Quel calendrier avez-vous prévu ?

Serge Bitboul : Nous avons déposé le 8 juin dernier notre demande d'agrément de conception auprès de l'EASA, et remis un projet de manuel d'agrément de conception à l'EASA au cours d'une réunion officielle à Cologne ce dernier 16 juin. L'agrément de conception devrait etre obtenu en fin d'année 2010 ou début 2011. Par ailleurs, nous allons déposer fin juin notre demande de certification de type CS 23, nous serons ensuite - vraisemblablement en septembre - invités à Cologne au siège de l'AESA pour exposer les caractéristiques de notre avion. Ce qui marquera le début du processus d'examen de certification, qui aura une validité de trois ans, ce qui nous donne jusqu'à septembre 2013. C'est pourquoi nous avons planifié tous nos essais de manière à obtenir la certification au quatrième trimestre 2012.

Tradingsat.com : Pourquoi avoir choisi de lancer ce processus aujourd'hui, pas avant, ni après ?

Serge Bitboul : Déposer notre demande plus tôt n'aurait pas eu de sens au regard de l'avancement du projet, alors que nous prévoyons de livrer les premiers appareils fin 2012. La déposer plus tard peut engendrer un risque de découverte d'exigences techniques alors que l'aéronef est déjà entièrement défini. Je souligne que le directeur général de l'aviation civile lui-même, Patrick Gandil, a jugé cohérent notre choix de demande d'agrément de conception et de certificat de type ce mois-ci. Je ne comprends vraiment pas d'où sort cette polémique.

Tradingsat.com : Elle est peut être politique. Nadine Morano a émis de fortes réserves sur le projet.

Serge Bitboul : Elle ne connaît absolument pas le dossier. Ses informations sont erronées. C'est dommage parce que le projet va avoir un impact important sur le tissu industriel de la région. Les premiers copeaux du Skylander ont ainsi été usinés fin avril par la société Baccarat Précision, l'un de nos sous-traitants parmi d'autres sociétés lorraines du groupement Aériades. Nous avons aussi développé des relations privilégiées notamment avec les universités de Metz et de Nancy, embauché de jeunes ingénieurs et développons des stages de formation. J'ai écrit à Madame Morano pour lui proposer de lui présenter personnellement notre bureau d'études et lui expliquer l'ensemble du projet, son rôle moteur pour la Lorraine, et son impact sur son économie.

Tradingsat.com : Certains semblent dubitatifs sur votre capacité à faire certifier l'avion dans le délai imparti.

Serge Bitboul : Je le répète. Nous visons l'obtention du certificat pour le quatrième trimestre 2012 alors que le délai court jusqu'en septembre 2013. Ce qui laisse de la marge, surtout compte tenu des caractéristiques « classiques » de notre avion. Le Skylander sera construit en aluminium, un matériau très utilisé dans l'aéronautique. A priori, les tests de résistance ne devraient donc pas poser problème.

Tradingsat.com : Alors pourquoi ces inquiétudes selon vous ?

Serge Bitboul : Il y a quelques années, avant que la certification ne devienne un processus européen, les aéronefs étaient certifiés en France, gratuitement. Les constructeurs aéronautiques étaient moins attentifs aux délais, souvent dépassé en CS25 (avions commerciaux). Il y a d'ailleurs peut-être une confusion : le Skylander correspond à la certification de type CS 23, qui doit s'obtenir en trois ans maximum, alors que le délai pour la certification CS25 qui concerne des appareils beaucoup plus gros, tels que les Airbus, les Boeing ou encore les jets d'affaires de Dassault, est de 5 ans.

Tradingsat.com : Une question sur un tout autre sujet, connaissez-vous la société BCI Navigation ?

Serge Bitboul : Depuis quelques jours en effet. J'ai rencontré Monsieur Bruno Coiffet, son PDG. Certains de mes collaborateurs ont récemment assisté à une présentation du système Mimesis de BCI d'aide à la conduite d'aéronef par visualisation synthétique 3D. Je ne peux personnellement me prononcer. Je n'étais pas présent. Un debriefing avec mes collaborateurs est prévu courant juin sur ce dossier…

Propos recueillis par François Berthon

Propos recueillis par - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur GECI INTL en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+327.20 % vs +12.89 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat