Bourse > Geci intl > Geci intl : Lourde chute à la reprise des cotations, l'avenir du skylander en question
GECI INTLGECI INTL GECP - FR0000079634 GECP - FR0000079634   SRD PEA PEA-PME
0.120 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris
0.110 €Ouverture : +9.09 %Perf Ouverture : 0.120 €+ Haut : 0.110 €+ Bas :
0.120 €Clôture veille : 28 066Volume : +0.03 %Capi échangé : 10 M€Capi. :

Geci intl : Lourde chute à la reprise des cotations, l'avenir du skylander en question

Lourde chute à la reprise des cotations, l'avenir du skylander en questionLourde chute à la reprise des cotations, l'avenir du skylander en question

(Tradingsat.com) - Pour leur reprise de cotation ce mardi 17 avril, les actions GECI International et de la filiale aéronautique GECI Aviation ont tout d'abord été réservées à la baisse en raison d'un afflux massif d'ordres de ventes avant de chuter lourdement. Vers 9h20, GECI International plongeait ainsi de plus de 20% à 2,04 euros, tandis que GECI Aviation dévissait de 21,4% à 0,70 euro.

Le groupe d'ingénierie a annoncé vendredi dernier la caducité du protocole d'accord signé avec l'Etat la Région Lorraine et des investisseurs privés pour le financement de son programme d'avion de moins de 20 places Skylander.

Alors que l'on croyait le financement du projet bouclé depuis début février dernier, le groupe d'experts dépêché en Lorraine par le Fonds stratégique d'investissement pour évaluer le projet a rendu un verdict négatif.

Certes, ils soulignent la qualité technique de l'avion et le professionnalisme des équipes, mais ils font apparaître un besoin de financement, jusqu'aux premières livraisons du Skylander, de l'ordre de 200 millions d'euros, à comparer aux 120 millions retenus dans le protocole annoncé le 1er février 2012.

Les experts jugent également trop optimistes les perspectives commerciales de l'appareil. Ils tablent sur 1000 avions civils de remplacement alors que GECI International vise un objectif de production de 1500 avions, répartis en 1000 avions civils de remplacement des flottes actuelles, 200 avions civils liés à la croissance du marché et 300 avions de mission.

Pour se sortir de l'impasse dans laquelle le place l'abandon du soutien de l'Etat, GECI International, qui a déjà consacré (hors subventions) 66 millions d'euros en cumulé à son projet, privilégie à présent "une structuration de financement alternative du Programme Skylander avec, en particulier, le recours à des investisseurs privés de long terme et le possible adossement à des industriels".

Pour le quotidien financier Les Echos, Serge Bitboul, le fondateur et PDG de la société d'ingénierie aéronautique GECI international se retrouve ainsi face à un choix crucial. Celui-ci "va devoir soit arrêter les frais, soit passer le relais à un industriel ayant l'envergure suffisante pour achever le développement de l'avion", écrit le journal.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...