Bourse > Geci intl > Geci intl : Le skylander a besoin de 200 m€ au lieu de 120 m€
GECI INTLGECI INTL GECP - FR0000079634GECP - FR0000079634
0.290 € +3.57 % Temps réel Euronext Paris
0.280 €Ouverture : +3.57 %Perf Ouverture : 0.300 €+ Haut : 0.280 €+ Bas :
0.280 €Clôture veille : 36 125Volume : +0.05 %Capi échangé : 21 M€Capi. :

Geci intl : Le skylander a besoin de 200 m€ au lieu de 120 m€

Le skylander a besoin de 200 m€ au lieu de 120 m€Le skylander a besoin de 200 m€ au lieu de 120 m€

(Tradingsat.com) - Les informations confidentielles diffusées la semaine dernière par l'agence Reuters selon lesquelles le programme du nouvel avion Skylander de GECI International est largement sous-financé se confirment.

Le groupe a annoncé vendredi soir avoir été informé de la caducité du protocole signé avec l'Etat, la Région Lorraine et des investisseurs privés et annoncé le 1er février dernier.

En effet, "les premières conclusions des experts, mandatés par les acteurs du protocole, soulignent la qualité technique de l'avion et le professionnalisme des équipes et font apparaître un besoin de financement, jusqu'aux premières livraisons du Skylander, de l'ordre de 200 millions d'euros, à comparer aux 120 millions retenus dans le Protocole annoncé le 1er février 2012", indique GECI International.

Le groupe d'ingénierie conteste néanmoins cette estimation qu'il juge "excessive". Pour sa part, GECI International n'exclut pas le provisionnement d'un surcoût de 12 millions d'euros sur les coûts de développement, lié à un éventuel glissement du planning du Programme de 3 à 6 mois.

Sur le besoin en fonds de roulement, nécessaire au financement des premiers avions de série et estimé à environ 40 millions d'euros, GECI International considère qu'il est couvert par les acomptes, versés au titre des commandes clients.

Le groupe souligne qu'il "ne lancera la production des avions qu'après encaissement des acomptes". Les experts, de leur côté, considèrent que ces acomptes seront sous séquestre donc non disponibles jusqu'à la certification de l'avion.

Par ailleurs, "GECI International exprime son désaccord sur certaines modifications du business plan, proposées par les experts, qui impactent significativement les perspectives de rentabilité du programme".

Ainsi, l'entreprise maintient son objectif de production de 1500 avions, répartis en 1000 avions civils de remplacement des flottes actuelles, 200 avions civils liés à la croissance du marché et 300 avions de mission, alors que les experts ne retiennent que 1000 avions civils de remplacement.

GECI International maintient aussi son objectif de prix de vente catalogue par avion à 6,7 millions de dollars, en cohérence avec les prix moyens constatés sur le marché, et n'envisage pas d'appliquer la remise commerciale majorée, préconisée par les experts.

Enfin, GECI International réfute les hypothèses trop faibles de cadence de production annuelle retenues par les experts, soit 48 appareils par an.

Dans ce contexte, GECI International privilégie une structuration de financement alternative du programme Skylander avec, en particulier, le recours à des investisseurs privés de long terme et le possible adossement à des industriels.

Le groupe précise que "pour des raisons techniques", la cotation de son action et de celle de sa filiale GECI Aviation ne reprendra qu'à l'ouverture des marchés mardi 17 avril 2012.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...