Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

FIMALAC

FIM - FR0000037947 SRD PEA PEA-PME
131.000 € 0.00 %

Fimalac : Bondit de 20%, au dessus du prix de l'OPA de Groupe Marc de Lacharrière

mardi 16 mai 2017 à 10h29
Fimalac

(BFM Bourse) - Suspendue lundi, la cotation des actions Fimalac, la maison mère de l'agence de notation financière Fitch Ratings, a repris mardi en forte hausse de +20% à 132 euros (+20,01% à 132,01 euros à 10h30), soit un euro au dessus du prix de 131 euros par la société Groupe Marc de Lacharrière (GML), actionnaire majoritaire de Fimalac.

Détenant 93,6% de son capital et 93,4% des droits de vote de Fimalac, celle-ci souhaite déposer prochainement une offre publique d`achat simplifiée visant les actions qu`elle ne détient pas encore.

Avec cette offre, GML propose aux actionnaires de Fimalac des primes de 19,1% sur le cours de clôture de l`action Fimalac du 12 mai 2017, jour précédant l`annonce de l`opération, de 20,2% sur la moyenne pondérée par les volumes des cours de bourse sur une période de 3 mois et de 40,5% sur la moyenne pondérée par les volumes des cours de bourse sur les deux dernières années précédant l`annonce de l`opération.

GML a l'intention de mettre en oeuvre un retrait obligatoire et de retirer la société de la cote à l`issue de l`offre dans le cas où, à la clôture de l'offre, les actionnaires minoritaires de Fimalac représenteraient moins de 5 % du capital ou des droits de vote de cette dernière. GML se verrait alors transférer les actions de Fimalac qu`il ne détient pas encore moyennant une indemnisation de 131 euros par action égale au prix de l`offre.

"Du point de vue boursier, l`offre permet de répondre au manque de liquidité du titre Fimalac, les volumes échangés sur le marché s'avérant plus faibles qu`attendu au cours de ces derniers mois", explique Fimalac.

"De plus, des mouvements spéculatifs reposant sur l'attente d`une sortie de la cote ont entraîné une volatilité inhabituelle du cours de l`action Fimalac. L'offre envisagée assurerait aux actionnaires une liquidité immédiate, à un prix faisant ressortir une prime par rapport aux cours de bourse", ajoute la société.

Fimalac fait remarquer par ailleurs que "certaines de [ses] activités ont connu une conjoncture difficile depuis fin 2015, notamment celles liées au tourisme, aux loisirs ou aux divertissements" et prévient que "si l'environnement économique incertain et les facteurs de risques devaient perdurer pour ces activités, les résultats futurs du groupe pourraient en être négativement affectés dans les hypothèses pessimistes".

GML a l'intention de déposer son projet d'offre auprès de l'Autorité des marchés financiers au plus tard début juin 2017 avec pour objectif, si les conditions sont remplies, de mettre en oeuvre une procédure de retrait obligatoire avant la fin du mois de juillet 2017.

F. B. - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur FIMALAC en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+309.40 % vs -0.65 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat