Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

ENGIE

ENGI - FR0010208488 SRD PEA PEA-PME
12.184 € -3.68 % Temps réel Euronext Paris

Engie : Les Bourses européennes clôturent en hausse

mardi 13 novembre 2012 à 18h37
Les Bourses européennes clôturent en hausse

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont effacé leurs pertes en cours d'après-midi, à l'instar des marchés américains, pour afficher des gains substantiels en clôture, alors que l'euro se stabilisait au dessus de 1,27 dollar, portées par des spéculations selon lesquelles la zone euro serait proche d'un accord sur l'aide à la Grèce et l'Espagne serait sur le point de demander une aide financière.

A Paris, l'indice CAC 40 a terminé hausse de 0,56% à 3.430,60 points. Le Footsie britannique a pris 0,33% et le Dax allemand a fini sur une note stable (+0,01%), tandis que l'indice paneuropéen EuroStoxx 50 a gagné 0,79%, mené par les valeurs bancaires, dont l'indice a progressé de 1,63%.

Des informations de la presse allemande évoquant la volonté de Berlin de regrouper trois tranches d'aide à la Grèce en un seul versement de plus de 44 milliards d'euros est interprété comme un signe qu'un accord n'est pas loin d'être conclu, selon des intervenants sur le marché obligataire.

"Cette information a rendu certains investisseurs sur le marché du Bund plus confiants dans le fait qu'un accord pourrait bientôt être conclu," déclarait un trader en début d'après-midi.

De même, un trader à Londres rapporte "des rumeurs de sauvetage de l'Espagne qui alimentent la hausse des marchés", tout en ajoutant qu'il reste sceptique sur ces rumeurs.

Mais les analystes jugent que l'euro reste vulnérable à l'incertitude qui entoure la Grèce, en attendant une nouvelle réunion des ministres des Finances de l'Eurogroupe le 20 novembre.

De même, les inquiétudes liées aux négociations parlementaires aux Etats-Unis pour éviter le fameux "mur budgétaire", des nouvelles négatives sur le front des sociétés, ainsi qu'un indice ZEW du climat des affaires alarmant en Allemagne ont limité les gains et devraient continuer à inciter les investisseurs à la prudence. et

Plus forte baisse de l'EuroStoxx 50, le géant allemand de l'énergie E.ON a plongé de 11,51%, après avoir revu en baisse ses perspectives 2013 .

Dans son sillage, RWE a perdu 1,16% et GDF Suez 0,33%, parmi les plus fortes baisses de l'EuroStoxx. L'indice sectoriel des services collectifs a cédé 1,85%.

PSA Peugeot Citroën a reculé de 2,47% et General Motors perdait de 1,1% au moment de la clôture européenne. Les deux groupes automobiles ont revu à la baisse les ambitions de leur alliance, échaudés par la complexité du dossier en Europe et par l'intervention de l'Etat en France, selon des sources proches du dossier.

Les futures sur Bund sont en léger recul après avoir atteint un plus haut de deux mois en matinée. Parallèlement, le rendement des obligations à 10 ans a légèrement baissé à moins de 5,9% pour l'Espagne et moins de 5% pour l'Italie.

Les cours du pétrole baissent pour la deuxième séance d'affilée. Le baril de Brent perd encore 1,11 dollar à 107,95 dollars à la clôture des Bourses, dans l'inquiétude concernant la demande mondiale après un rapport de l'Agence internationale de l'Energie (AIE) qui a revu en baisse son estimations de la demande mondiale de pétrole au quatrième trimestre.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Angrand

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur ENGIE en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+316.60 % vs +26.08 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat