Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

DEXIA

DEXB - BE0974290224 SRD PEA PEA-PME
0.491 € 0.00 %

Dexia : Projet d'augmentation de capital de dexia

lundi 29 septembre 2008 à 23h10
BFM Bourse

par Yann Le Guernigou et Philip Blenkinsop

PARIS/BRUXELLES (Reuters) - Les principaux actionnaires de Dexia se préparaient lundi à accepter une augmentation de capital du groupe financier belgo-français, au lendemain de la nationalisation partielle de Fortis par les gouvernements du Benelux.

Le Premier ministre belge Yves Leterme a annoncé lundi que les gouvernements des régions belges avaient accepté le principe d'une augmentation de capital.

Selon le quotidien économique belge De Tijd, cette augmentation de capital devrait s'élever à sept milliards d'euros.

Leterme devait rencontrer lundi soir les principaux membres de son cabinet avant de régler les derniers détails avec les actionnaires belges.

Les grands actionnaires de Dexia, les belges Arcofin, Holding Communal et Ethias ainsi que le groupe public français Caisse des dépôts et consignations (et sa filiale CNP), détiennent 51,9% de son capital et sont tous représentés au sein de son conseil d'administration.

Tout juste sorties d'un week-end de crise où elles ont volé au secours d'une autre banque, Fortis, les autorités belges ont assuré qu'elles assumeraient si nécessaire leur responsabilités vis-à-vis du leader mondial du financement des collectivités locales.

La ministre française de l'Economie, Christine Lagarde, a déclaré de son côté que le groupe Caisse des dépôts et consignations (CDC), qui détient 11,7% de Dexia, était pareillement prêt à prendre ses responsabilités en tant qu'actionnaire.

ABAISSEMENT DE LA NOTE S&P

L'action Dexia a terminé la séance en baisse de 29,7% à Bruxelles, à 7,07 euros, et elle était tombée à 6,75 euros, son plus bas en douze ans après une information de presse indiquant que la banque franco-belge lancerait très prochainement une augmentation de capital.

Standard & Poor's Ratings Services a annoncé lundi avoir abaissé d'un échelon, de AA à AA-, la note de contrepartie long terme des principales sociétés du groupe Dexia, tout en maintenant une perspective négative.

Cette décision concerne Dexia S.A., Dexia Crédit Local (DCL), Dexia Bank S.A. (DB) et Dexia Banque Internationale Luxembourg (DBIL).

La note de contrepartie court terme reste stable à A-1+ et S&P confirme les note AA-/A-1+ de Dexia Crediop SpA.

L'agence de notation explique dans un communiqué que la détérioration continue du marché immobilier américain risque de peser encore sur les résultats de Dexia, d'où le maintien d'une perspective négative sur les notes.

Elle souligne aussi le risque de nouvelles dépréciations liée à la filiale américaine FSA.

Elle estime néanmoins que le groupe devrait continuer de privilégier ses activités de financements publics, peu risquées, et maintenir un ratio de capitalisation Tier 1 d'au moins 10,5%.

Un porte-parole de Dexia n'a fait aucun commentaire sur un article du Figaro annonçant une augmentation prochaine de capital.

Il a déclaré que la situation de liquidité de Dexia, qui a assuré à plusieurs reprises ces derniers mois qu'elle n'avait pas besoin d'augmenter son capital, était "tout à fait saine" et que la crise qui a touché Fortis n'avait aucun impact sur celle-ci.

LETERME SE VEUT RASSURANT

Yves Leterme a assuré que les épargnants ne devaient pas avoir d'inquiétude pour leurs économies et que la Belgique soutiendrait Dexia si nécessaire.

Intervenant sur la chaîne de télévision flamande VRT, il a indiqué que l'Etat assumerait ses responsabilités "sur tous les fronts". "En tenant compte des circonstances spécifiques qui entourent la société Dexia, qui sont différentes de Fortis, nous assumerons nos responsabilités", a-t-il dit.

Auparavant, son ministre des Finances, Didier Reynders, avait indiqué que Bruxelles était prêt à refaire ce qu'il avait fait pour Fortis "pour toutes les autres banques belges".

Leader mondial du financement des collectivités locales, Dexia est fragilisé depuis le début de la crise par les difficultés de FSA, sa filiale américaine spécialisée dans le rehaussement de crédit qui a accumulé près d'un milliard de dollars de pertes sur les trois derniers trimestres.

La banque, qui possède un réseau en Belgique, affichait à fin juin un ratio de fonds propres Tier One de 11,4%, soit plus que l'objectif cible de 10,5% qu'elle s'est engagée à tenir.

Elle a annoncé la semaine passée qu'elle tablait sur des pertes d'environ 350 millions d'euros liées à son exposition sur Lehman Brothers, la banque d'investissement américaine qui vient de déposer son bilan.

Oddo Securities a abaissé son objectif de cours sur la banque de 11,50 à 7,00 euros, estimant qu'après le sauvetage de Fortis et celui lundi de la banque allemande Hypo Real Estate, la maison mère d'un concurrent de Dexia, Depfa, il était "de plus en plus probable" que le groupe franco-belge augmente son capital.

Édité par Jacques Poznanski

Copyright (C) 2007-2008 Reuters

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur DEXIA en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+326.20 % vs +11.84 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat