Bourse > Cfe > Cfe : Le pari sur l'ingénierie maritime de Société Générale
CFECFE CFEB - BE0003883031CFEB - BE0003883031
133.900 € +0.11 %
133.750 €Ouverture : +0.11 %Perf Ouverture : 134.350 €+ Haut : 133.300 €+ Bas :
133.750 €Clôture veille : 33 506Volume : +0.13 %Capi échangé : 3 390 M€Capi. :

Cfe : Le pari sur l'ingénierie maritime de Société Générale

tradingsat

(CercleFinance.com) - Société Générale (SG) a entamé ce matin le suivi de l'action du groupe belge d'ingénierie spécialisée CFE avec un premier conseil d'achat. Selon les analystes, le titre représente 'une occasion unique de prendre position sur le marché lucratif de l'ingénierie maritime'. L'objectif de cours à 12 mois est fixé à 120 euros.

A la Bourse de Bruxelles ce matin, où l'indice Bel 20 se replie de 1,7%, l'action CFE se tasse plus modérément de 0,3% à 85,2 euros.

Pour mémoire, CFE avait jusqu'en 2013 Vinci comme principal actionnaire. Puis son capital est passé sous le contrôle de la société de portefeuille belge Ackermans & van Haaren. CFE, qui réalise plus de trois milliards d'euros de chiffre d'affaires, est actif dans trois domaines, à commencer par le dragage et l'ingénierie maritime (filiale DEME), le contracting et la promotion immobilière.

Selon les analystes de SG, 'l'action (CFE) est un véhicule unique pour les investisseurs désireux de prendre position sur les marchés en forte croissance du dragage et de l'ingénierie maritime'.

Les spécialistes estiment que les marchés de CFE sont portés par des tendances structurelles : l'expansion du commerce maritime, la croissance de la population, l'urbanisation portuaire, et la construction de navires de plus en plus gros. 'La taille du marché a doublé depuis le début des années 2000 et les carnets de commandes de la plupart des acteurs ont atteint des niveaux records', indique la note.

De plus CFE, premier installateur de fermes éoliennes offshore en Europe, devrait bénéficier de l'augmentation des capacités de production électriques de ce type sur le Vieux Continent (x 6 d'ici 2030, à 64 gigawatts). SG estime d'ailleurs que l'éolien offshore devrait afficher une croissance plus forte que celle de l'éolien terrestre, du photo-voltaïque et de toute autre source d'électricité.

Enfin, la division Contracting devrait se reprendre en 2016 et SG salue aussi l'historique favorable de la direction du groupe.


Copyright (c) 2016 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...