Bourse > Cfao > Cfao : Ubs souligne l'absence de prime de l'offre de ttc
CFAOCFAO CFAO - FR0000060501CFAO - FR0000060501
34.550 € 0.00 %
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
34.500 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 2 168 M€Capi. :

Cfao : Ubs souligne l'absence de prime de l'offre de ttc

tradingsat

(CercleFinance.com) - UBS a rétrogradé d''achat' à 'neutre' son opinion sur le titre du distributeur spécialisé français CFAO. Hier en effet, la maison de négoce japonaise Toyota Tsuho Corporation (TTC), entrée au capital fin juillet dernier, a confirmé son intention de déposer une OPA sur l'ensemble du groupe à 37,5 euros d'ici mi septembre. Le dossier semble clos, mais UBS s'étonne cependant que le prix proposé ne présente pas de prime, ce qui pourrait compliquer le déroulement de l'OPA. Notons que le bureau d'études a ajusté en baisse son objectif de cours de 42 à 37,80 euros.

En Bourse de Paris, l'action CFAO avait atteint un plus haut de tous les temps le 20 juillet dernier à 41,2 euros, soit moins d'une semaine avant que TTC n'annonce son entrée au capital à 37,5 euros, le 26 juillet. A cette heure, le cours du titre s'est ajusté sur celui de la future offre, tout près de 37,5 euros.

Lors de son entrée au capital via une acquisition d'un bloc d'actions auprès de PPR, ancien actionnaire de référence de l'ex-Compagnie française de l'Afrique occidentale (CFAO), TTC s'était effectivement réservé le droit de lancer une offre sur les parts qu'il ne détenait pas d'ici la fin de l'été. C'est donc ce qu'il a fait et selon UBS, l'annonce intervenue hier est sans surprise. L'acquéreur nippon devrait déposer un dossier d'OPA devant l'Autorité des marchés financiers d'ici le 15 septembre, a-t-il indiqué.

PPR s'est en outre déjà engagé à apporter, sous conditions, les 12,2% du capital de CFAO qu'il détient encore à TTC.

Pour autant, l'affaire est-elle entendue ? C'est n'est pas garanti, estime UBS : que TTC parvienne à contrôler la majorité du capital de CFAO est 'possible, mais pas certain'. En effet, 'ce qui est le plus surprenant, c'est que le prix proposé de l'OPA (37,50 euros) ne présente aucune prime' sur le cours coté précédent l'annonce, souligne UBS, alors que tel est traditionnellement le cas.

A ce jour, TTC dispose, en vertu de l'accord avec PPR, de la faculté de monter à 42% des parts de la cible. Mais 'il pourrait être difficile à TTC d'acquérir une majorité confortable au capital de CFAO', indique la note de recherche, 'puisque plusieurs actionnaires minoritaires s'attendaient à un prix plus élevé'. Or sans contrôle du capital, la maison de négoce japonaise aurait du mal à mettre en place des synergies avec sa cible.

Bref, 'un relèvement du prix de l'offre demeure une possibilité', estime UBS, à moins que TTC n'achète des titres directement sur le marché pour se hisser jusqu'à 50%.

Autre facteur incitant à la prudence en la matière : UBS ne s'attend pas à une contre-offre, et le potentiel du titre au cours actuel semble de toute façon limité.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés. Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI