CATANA GROUP

CATG - FR0010193052 SRD PEA PEA-PME
7.790 € -1.14 % Temps réel Euronext Paris

MCap/Rev: puissance prédictive maximale

01/11/2007 par Ancien4425 0
MCap/Rev: puissance prédictive maximale 19:54 01/11/07

MCap/Rev:



(Capitalisation boursière / Chiffre d'affaires)



(UK/US: Market Capitalisation / Revenu

ou

MCAP/Rev):



ou



(Cours de l'action) / (Chiffre d'Affaire/par action)



le ratio à la puissance prédictive la plus élevée !







Le ratio le plus utilisé pour sélectionner des actions d'entreprises coter en bourse est le

rapport entre le cours boursier de l'action et le bénéfice par action (UK/US: 'Price/Earnings

Ratio' ou P/E ou PER). L'intuition nous indique qu'en fait cela n'est pas un mauvais choix, vue

que le bénéfice ou la perte, est le chiffre démonstratif pour nous rendre une idée comment vont

les affaires.



Malheureusement, il y des anguilles sous la roche.

Quel est le résultat qu'on utilise pour faire le calcul: le résultat net, le résultat

opérationnel, le résultat attendu pour l'année courante ou celui de l'année à venir ?

En plus, la volatilité des résultats d'année en année doit être pris en compte quand on juge

la puissance prédictive de ce ratio. Le PEG (UK/US: 'Price Earnings Growth' ou PEG) peut venir

ici à l'aide.



Le ratio MCap/Rev est immun de ces faiblesses. Il est largement moins susceptible à

l'interprétation et à la manipulation comptable. De cela, le ratio MCap/Rev est le critère le

plus intègre à la disposition des investisseurs: pas d'histoires avec des amortissement

supplémentaires et des frais exceptionnels, non récurrents, pas d'ingénierie financière avec

des stock-options, etc... En plus, l'intuition nous indique également que c'est une façon facile

et simple pour les investisseurs, au but d'évaluer les entreprises coter en bourse. Cela va

certainement quand il s'agit d'entreprises qui génèrent peu ou pas du tout des bénéfices, ce

qui arrive souvent à des jeunes entreprises avec une technologie ou un concept innovant. Encore

plus important est la diminution substantielle de la volatilité d'année en année, en comparaison

avec le PER. Cela explique largement la puissance prédictive du MCap/Rev dans les secteurs de la

technologie, les matériaux de base et l'industrie. Le banquier d'affaires Morgan Stanley remarque

dans une étude que le MCap/Rev est le ratio de valorisation avec une puissance la plus élevée de

tous les ratios et ça pendant les 20 dernières années ! Le MCap/Rev laisse ainsi loin derrière

lui les ratios P/B (UK/US: 'Price/Book value' ou cours de l'action/valeur comptable) et le PER.



Vu qu'on est de nature méfiant - en tout cas quand il s'agit de placements en bourse - on a

vérifié le raisonnement et les conclusions.

On a classifié les 50 valeurs Européennes de l'indice DJ EuroStoxx-50 de bas en haut, selon le

MCap/Rev, chaque fois au début des années 2003, 2004, 2005 et 2006, et on les a groupées en cinq

quintiles. Ensuite, on a comparé la performance boursière moyenne de chaque quintile à l'année

suivante et à l'année d'après.

Le tableau obtenu (voir infra) laisse guère place à l'imagination. Les valeurs dans les casiers

à fond gris indiquent à combien la performance boursière moyenne du quintile excédait à celui

de l'indice de référence. Les meilleures performances on été obtenus par le premier, deuxième

et troisième quintile. Les valeurs coter en bourse avec le MCap/Rev le plus bas au début de

l'année ont généralement réalisé une meilleure performance que les valeurs avec le MCap/Rev

plus élevé. Ainsi, le MCap/Rev se révèle d'être un instrument très intéressant pour séparer

le bon grain de l'ivraie. Nous sommes en train d'approfondir la recherche, mais il est déjà

très probable qu'on ajoutera le MCap/Rev aux six ratios d'appréciation actuellement

utilisés(PEG, P/B, 'Price/Cash Flow' ou P/CF, 'Entreprise Value/Earnings Before Interest Taxes

Dépréciations & Appréciations' ou EV/EBITDA, 'Return On Invested Capital' ou ROIC et

'Dividend Yield') dans notre procédure de sélection automatisée. Vous pouvez obtenir plus de

détails sur notre modèle de sélection dans l'archive des 'Topics' publié, situé dans la

rubrique 'UpToDate' du site KBC-Securities-Bolero.



Les dix valeurs avec le MCap/Rev le plus bas dans l'indice DJ Euro StoXX-50 sont actuellement:

Ericsson, Barclays, France Télécom, SAP, BT Group, Deutsche Bank, Nestlé, BASF, Telefónica et

AstraZeneca.



Les dix valeurs avec le MCap/Rev le plus élevé sont:

Intesa Sanpaulo, Assicurazioni Generali, HBOS, Diageo, Fortis, Societe Générale, Tesco, ING Groep,

Rio Tinto et BP.



On vous tiendra au courant des résultats concernant l'application du même exercice sur les

valeurs repris dans le 'KBS Securities Universum'.



(Source - Extrait traduit de:



Koers-Omzet: meest voorspellende kracht van alle ratio's. Koen Leus & Nico Pantelis - Bolero

Markets Specialists. - Beurs bij 't ontbijt. - Daily on-line financial equity research paper, 28

Sep 2007, p.1 & p.7. KBC-Securities, Brussels - Belgium, 2007. )



Forum BFM Bourse




Here is the link for the file you uploaded:

http://download.yousendit.com/D249BC32529BDAD5

The file will be available until 7 Nov 07





Voici une comparaison basée sur

le ratio (Cours de l'action)/(Chiffre d'Affaire 2007/par action)

ou

(Capitalisation boursière/Chiffre d'affaires2007)

dd 1 Nov 07 18:00 :



Rodriguez Group 0.84

Poncin Yachts 0.86

Fountaine Pajot 0.97

Hanse Yachts 1.42

Beneteau 1.72

Couach 2.15



Remarques, qu'en comparaison avec le ratio PER, i.e.

(Cours de l'action)/(Résultat Net),



ce ratio ci est moins sensible aux différences entre les résultats

obtenus année par anée. En plus, le chiffre d'affaire est beaucoup

moins sensible aux manipulations comptables.





(Pour la feuille de calcul, disponible jusqu'au 7 Nov 07, voir:





http://download.yousendit.com/1D4CC1F04F4A2323



)





Une analyse ou/et comparaison ne s'arrête pas là.

Néanmoins, le Chiffre d'Affaire est ESSENTIEL pour

une entreprise (coter en bourse ou non).



En plus, il y dans le secteur encore un tas constructeurs de navire de plaisance qui, par exemple,

ne sont pas coter en bourse ou dont l'activité de la construction de navires n'est qu'un aspect

de leur business, e.g. :





Bavaria (DE),

Dufour (FR),

Westerly (UK),

Moody (UK) - récemment repris par Hanse Yachts (DE) -

Etap (BE),

Hallberg-Rassy (SE),

Swann (DK),

Catalina (US),



Brunswick (US) - qui detient un tas de marques ; voir

http://www.brunswick.com/brands/marine-boats/index.php -



et même Zodiac (FR) - dont les produits nautiques de loisirs (bateaux pneumatiques, radeaux de

sauvetage, piscines hors sol, systèmes sanitaires pour navires, etc.) ne sont que 20,4% de leur

Chiffre d'Affaires.
07/12/2007 par Ancien4425 0
HanseYachts: CA estimé croître 40 %



HanseYachts: Umsatz- und Ergebnisrekord 21:56 22/10/07

HanseYachts (ISINcode: DE000A0KF6M8)



http://www1.ndr.de/wirtschaft/hanseyachts6.html



Wirtschaft

HanseYachts mit Umsatz- und Ergebnisrekord

Der Greifswalder Bootsbauer HanseYachts hat im vergangenen Geschäftsjahr ein Umsatzplus von fast 60

Prozent erreicht. Nach den am Donnerstag veröffentlichten vorläufigen Zahlen für 2006/07 erhöhte

sich der Umsatz auf 105,2 Millionen Euro.

Die Greifswalder fertigten 850 Jachten, das sind 265 mehr als im Vorjahreszeitraum. Damit erzielte

HanseYachts einen Betriebsgewinn von elf Millionen Euro vor Zinsen und Steuern, ein Plus von 77,2

Prozent.

Für das laufende Geschäftsjahr rechnet HanseYachts mit einem Umsatz von 135 Millionen bis 145

Millionen Euro und einem Betriebsgewinn zwischen 13,5 Millionen und 14,5 Millionen Euro.



Bootsbauer auf Expansionskurs

Im Juli hatte das Unternehmen bereits angekündigt, zehn Millionen Euro in seine Produktion von

Segeljachten zu investieren. Noch in diesem Sommer werde mit dem Bau einer neuen Produktionsstätte

in Greifswald begonnen, so der kaufmännische Vorstand Frank Domeyer. Allein damit entstünden 80

Arbeitsplätze. Die Halle, in der künftig die größeren Jachten mit einer Größe von über zwölf

Metern produziert werden sollen, solle noch Ende 2007 fertig gestellt sein. Im kommenden

Geschäftsjahr will das Unternehmen erstmals weit über 1.000 Boote produzieren.



Stand: 20.09.2007 10:50

Zurück zum Seitenanfang


07/12/2007 par Ancien4425 0
HanseYachts: CA estimé croître 40% 18:31 07/12/07

06.12.2007 16:58

HanseYachts AG: kaufen (SES Research GmbH)

Hamburg (aktiencheck.de AG) -

Marc Osigus, Analyst von SES Research,

bewertet die Aktie von HanseYachts

(ISIN DE000A0KF6M8 - WKN A0KF6M)

nach wie vor mit "kaufen".



Die Herbstmessen hätten die relative Stärke des Freizeitbootmarktes bestätigt. Innerhalb dieses

Marktes werde HanseYachts auch in 2007/2008 erhebliche Marktanteile gewinnen und mit einem

erwarteten Zuwachs von ca. 40% die Wettbewerber

Beneteau (Segelyachten+6%),

die strauchelnde Bavaria (SESe: bestenfalls unverändert)

und Dufour (SESe: unverändert)

deutlich outperformen. Bereits zur Halbzeit der Herbstmessen habe Hanse einen Großteil der für das

Gesamtjahr geplanten größeren Segelyachten (größer als 40 Fuß) verkauft, was sowohl den Trend

zu höheren Durchschnittspreisen (SESe größer als +10%) als auch die schon jetzt extrem hohe

Visibilität für das Gesamtjahr 2007/2008 belege.



Wesentlicher Treiber für diese Entwicklung sei die in den letzten zwei Jahren forcierte,

intelligente Mehrmarkenstrategie

(Hanse, Fjord und Moody),

die künftig noch vermehrt Wachstum durch neue Modelle bzw. neue Modellgruppen ermögliche (Fjord

35, Hanse größer als 70 etc.), durch teilweise gleiche Plattformen die operative Profitabilität

und Kapitaleffizienz fördere und Skaleneffekte bei Einkauf, Produktion und Verwaltung bewirke.



Wesentlicher Fokus innerhalb des Unternehmens sei in den vergangenen Monaten die Optimierung der

bisher unter den Erwartungen liegenden Rohmarge gewesen.

Verbesserte Einkaufskonditionen und optimierte Logistik- und Produktionsprozesse sollten sich im

Frühjahr 2007 in einer deutlich steigenden Profitabilität widerspiegeln.

Bis dahin dürfte der Newsflow gemischt sein:

Beim Ergebnis traditionell schwachen Quartalszahlen für Q1 2007/2008 (Werksferien im August)

stünden die Vorstellung der neuen Moody 45DS - für die es bereits Bestellungen gebe - und die

möglicherweise über den Erwartungen liegende Auftragssituation bei Fjord gegenüber.



Das Kursziel von EUR 45,50 basiere auf FCF-Yield 07/08e und DCF-Modell.

Mit einem cashbereingten KGV von kleiner als 10 für das laufende Jahr und einem erwarteten Wachstum

bis 2010 von 37% erscheine die Aktie sehr preiswert.

Der Vergleich mit Beneteau habe Kursziele von EUR 35 (2007/2008) bis EUR 50 (2008/2009) indiziert.



Die Empfehlung "kaufen" bleibt für die HanseYachts-Aktie unverändert, so die Analysten von SES

Research. (Analyse vom 06.12.2007) (06.12.2007/ac/a/nw) Analyse-Datum: 06.12.2007





source:

http://www.finanznachrichten.de/nachrichten-2007-12/artikel-9636137.asp
TradingSat
Portefeuille Trading
+313.60 % vs +40.13 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat