Bourse > Carmat > Carmat : Le cœur artificiel bio-prothétique "fonctionne très bien"
CARMATCARMAT ALCAR - FR0010907956ALCAR - FR0010907956
26.700 € +0.19 % Temps réel Euronext Paris
26.650 €Ouverture : +0.19 %Perf Ouverture : 26.800 €+ Haut : 26.450 €+ Bas :
26.650 €Clôture veille : 4 068Volume : +0.07 %Capi échangé : 158 M€Capi. :

Carmat : Le cœur artificiel bio-prothétique "fonctionne très bien"

CARMATCARMAT

(Tradingsat.com) - L’action Carmat gagnait plus de 10% lundi en milieu d'après-midi (+13,1% à 36,2 euros à 15h45), pour sa reprise de cotation (suspendue le 25 février) après l’annonce en fin de semaine dernière d’une augmentation de capital réservée de 50 millions d’euros.

L’inventeur du cœur artificiel total le plus avancé au monde a décidé de renforcer ses fonds propres par augmentation de capital réservée de 50 millions d’euros entièrement souscrite par un pool d’investisseurs stratégiques.

Outre les actionnaires de référence, Airbus Group (Matra Défense) et Truffle Capital (via un ancien fonds et plusieurs nouveaux fonds), de nouveaux investisseurs de référence font leur apparition. Il s’agit d’ALIAD, l'investisseur de capital risque d’Air Liquide, de CorNovum, holding d’investissement qui sera détenue à parité par Bpifrance et l’Etat (Programme des Investissements d’Avenir, PIA), ainsi que des family offices de M. Pierre Bastid (ZAKA) et du Dr Ligresti (Santé Holdings S.R.L.).

Cette levée de fonds « va permettre de financer l’augmentation de la capacité de production industrielle de la prothèse de financer les essais cliniques, de préparer le dossier très complexe d’autorisation de mise sur le marché, le marquage CE et de préparer le lancement commercial en Europe », a déclaré lundi Philippe Pouletty, cofondateur de Carmat, sur l’antenne de BFM Business dans l’émission Good Morning Business.

Au sujet de la prothèse cardiaque elle-même, alors que le quatrième patient est décédé le mois dernier seulement trente jours après l’implantation, le Dr Pouletty rappelle qu’ « elle fonctionne très bien ». Les quatre premiers patients ont en effet tous atteint l’objectif de survie à un mois qui était le principal critère de l’étude dite « de faisabilité ».

Mis à part pour les deux premiers patients pour lesquels des incidents étaient survenus sur le cœur artificiel, « qui ont été rectifiés depuis », les décès des troisième et quatrième patients n’ont « rien à voir avec la prothèse ». Ce sont en effet des complications médicales graves (insuffisance rénale dans le cas du troisième patient) qui ont entraîné les décès des deux derniers patients.

Les patients implantés dans le cadre de l'étude de faisabilité, tous en insuffisance cardiaque terminale, n'avaient en effet qu'une espérance de vie extrêmement limitée, de quelques jours à quelques semaines tout au plus, et étaient non éligibles à une transplantation cardiaque classique.

A ce stade, le coeur artificiel répond aux espoirs placés en lui. Il « mime bien ce qu’on appelle l’hémodynamique d’un cœur normal », « le pari sur le fait que la membrane biologique pourrait diminuer l’usage des anticoagulants semble en passe d’être gagné et donc ce cœur doté de membranes biologiques, qui a des multiples capteurs, capable d'accélérer et décélérer [...] peut offrir, on l’espère, un grand espoir aux malades en état d’insuffisance cardiaque terminale bi ventriculaire », a déclaré Philippe Pouletty.

Pour la suite, il rappelle que « dans les prochains essais cliniques les critères [de sélection des patients à l’implantation du cœur artificiel Carmat] vont être élargis ».

Ayant achevé avec succès l’étude de faisabilité, la société s’apprête en effet à initier la phase PIVOT, en France et dans d’autres pays européens, selon le protocole qui est en cours de finalisation et devrait porter sur vingt à vingt-cinq patients suivis à 180 jours.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...