Bourse > Carmat > Carmat : Le 2ème patient implanté est rentré chez lui
CARMATCARMAT ALCAR - FR0010907956ALCAR - FR0010907956
26.830 € -0.07 % Temps réel Euronext Paris
26.850 €Ouverture : -0.07 %Perf Ouverture : 26.850 €+ Haut : 26.650 €+ Bas :
26.850 €Clôture veille : 1 581Volume : +0.03 %Capi échangé : 159 M€Capi. :

Carmat : Le 2ème patient implanté est rentré chez lui

(Tradingsat.com) - Le deuxième patient implanté avec le coeur bioprothétique Carmat se porte bien et a quitté l'hôpital en début d'année, a annoncé lundi le concepteur et développeur du projet de coeur artificiel total le plus avancé au monde.

Carmat précise que ce retour a été possible après l’approbation par les autorités réglementaires de l’inclusion du système portable d’alimentation et d’alerte dans le protocole de l’essai de faisabilité en cours, ce qui le rend désormais accessible pour tous les patients de cet essai.

"Le patient a pu rentrer chez lui après formation au fonctionnement de ce système portable, électrique et silencieux", indique la société. Elle ajoute que "c’est le plus léger de tous les dispositifs disponibles pour l’alimentation d’un coeur artificiel total".

Le Professeur Alain Carpentier, co-fondateur de Carmat et inventeur du coeur artificiel bioprothétique autorégulé de la Carmat, a déclaré :

« Après des années de souffrance, une nouvelle année et une nouvelle vie débutent pour ce patient. Son courage, sa confiance et le soutien de sa famille ont été déterminants pour le succès de cette implantation. Nous tenons à exprimer toute notre reconnaissance aux équipes médico-chirurgicales et au personnel soignant du CHU de Nantes, dont l’expérience et l’engagement ont contribué à une spectaculaire réhabilitation du patient. »

Ce deuxième patient, dont l'identité est volontairement maintenue anonyme, avait été implanté le 5 août 2014 au CHU de Nantes.

Pour mémoire, la première implantation de cette prothèse de haute technologie avait eu lieu à l’hôpital européen Georges-Pompidou à Paris, le 18 décembre 2013. Cette intervention avait été un succès, mais Claude Dany, âgé de 76 ans, était décédé soixante-quinze jours plus tard.

Les essais en cours doivent inclure au total quatre patients en insuffisance cardiaque biventriculaire irréversible dont le pronostic vital est engagé à brève échéance". Les critères de succès comportent en premier lieu la survie 30 jours après l’implantation et la récupération fonctionnelle des organes vitaux.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...